5 erreurs comptables à éviter quand on est une petite entreprise

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’allergie à la comptabilité est un phénomène courant et bien intentionné. Cet endroit demande un certain savoir-faire et une certaine force. Mais il est important de se concentrer dessus si vous voulez soutenir votre entreprise.

Alors, quelles erreurs devez-vous absolument éviter, surtout si vous êtes dans une petite entreprise ?

1.Vouloir gérer soi-même par peur d’investir

1.Vouloir gérer soi-même par peur d’investir

La réticence à partager vos comptes professionnels est la première et la plus courante des erreurs. Parce que vous voulez économiser beaucoup d’argent, la peur d’investir avec l’aide d’un cabinet comptable ou d’un logiciel comptable peut être dangereuse pour une petite entreprise.

Contrairement aux idées reçues, ce service au Québec est relativement peu coûteux. Faire appel à un cabinet comptable à Montréal peut éviter bien des déboires à une petite entreprise, surtout si vous avez besoin d’expérience et de connaissances dans le domaine. A chacun son travail !

2.Ne pas conserver ses reçus et autres documents

2.Ne pas conserver ses reçus et autres documents

Une petite entreprise a tout intérêt à conserver le plus de documents possible, y compris les reçus. Certains frais peuvent être remboursés et entraîner des économies importantes.

Combien de temps faut-il conserver les documents comptables ? Au Canada, les entreprises doivent conserver des registres pendant au moins 6 ans.Ainsi, les états financiers, les factures, les reçus, les factures de carte de crédit, les fiches de paie nécessitent une maintenance.

Garder même les plus petits reçus en main est une première lueur !

3.Manquer de rigueur et de ponctualité

3.Manquer de rigueur et de ponctualité

Souvent, démarrer une petite entreprise nécessite de gérer plusieurs choses à la fois, le temps d’embaucher plus d’employés. Réduire les rapports financiers dans la mesure des arriérés peut être une grave erreur. Bien sûr, la manipulation provoque une faiblesse, et cette faiblesse conduit à des erreurs.

Pour éviter de culpabiliser ou d’avoir à prouver sa foi lorsqu’il faudra justifier de telles erreurs par la suite, il est fortement conseillé de gagner du temps et de donner toute leur valeur aux dossiers. Être dur nécessite une planification, mais évite les conséquences désagréables.

4.Ne pas établir de budget

4.Ne pas établir de budget

La budgétisation est la clé du succès dans toute entreprise. C’est le meilleur moyen d’assurer une parfaite maîtrise des coûts et de réduire toute surconsommation. L’estimation de la taille de la vente, les revenus, la mise de côté, l’obtention d’éventuels frais et autres coûts sont des facteurs à considérer.

Le budget permet également aux petites entreprises de maintenir et d’atteindre des objectifs financiers dans un effort de croissance. Avoir une idée claire d’où va votre argent peut vous donner l’opportunité de prendre le contrôle de vos dépenses et de mieux les gérer.

À Lire  Frais de gestion pour transfert de paie : comment ça marche ?

D’un autre côté, un manque de planification des dépenses est une source ouverte d’extrêmes, de surveillance, et la surveillance n’est jamais bonne pour la comptabilité.

5.Ne pas séparer les dépenses professionnelles et privées

5.Ne pas séparer les dépenses professionnelles et privées

Avoir une entreprise nécessite de la clarté par la loi. La combinaison des coûts privés et commerciaux peut être préjudiciable à une seule entreprise ou à une petite entreprise.

Pour éviter des problèmes financiers ou juridiques, il est recommandé de créer un compte bancaire professionnel différent de votre propre compte. Ainsi, se faire attribuer une carte bancaire permet de distinguer les dépenses professionnelles des dépenses non professionnelles.

Une petite entreprise mérite un bon démarrage

Pour réussir à fournir la bonne vitesse à une petite entreprise, ces erreurs doivent être évitées. De plus, le moyen le plus sûr de démarrer votre librairie est d’embaucher des professionnels. Chacun a son domaine d’expertise, et l’attribution d’un tel travail permet, entre autres, de se concentrer sur son cœur de métier.

Recettes des exercices antérieurs (compte 772) En finance, toutes les recettes liées aux exercices antérieurs de comptabilisation doivent être créditées au compte de leurs ressources naturelles (résultats d’exploitation, revenus ou revenus uniques et uniques).

C’est quoi un compte de régulation ?

Un compte courant représente un compte de compte général, destiné à rattacher un produit ou une dépense à l’année de service de l’année de service ou de la prestation considérée et non à l’année comptable d’encaissement ou de versement.

Que sont les comptes de mise à niveau ? Un compte courant est un compte de plan comptable général (PCG) qui permet de rattacher une charge ou un produit à l’année de comptabilisation des biens ou services concernés et non à l’exercice comptable de facturation ou. d’argent.

Qu’est-ce qu’un actif de régularisation ?

Les charges à payer sont utilisées pour déclarer les dépenses payées d’avance, c’est-à-dire pour l’exercice suivant, ou pour les revenus non encore disponibles au cours de l’exercice.

Comment enregistrer une facture d’un exercice antérieur ?

Lorsqu’une entreprise rencontre des honoraires ou des revenus liés à l’exercice précédant celui en cours, elle est autorisée à les inscrire dans des comptes spéciaux de gestion. Cela pourrait être: compte 672 « Dépenses des années précédentes » ou.

Comment placer les factures? Pour que la comptabilisation des factures du fournisseur soit exacte, l’enregistrement doit indiquer ce qui suit :

  • Le numéro de facture du fournisseur ainsi que la date de production ;
  • Numéro de compte émis ;
  • Étiquette;
  • Revenu des ventes.

Quand utiliser le 672 ?

A cette époque, les entreprises ne peuvent utiliser le compte 672 pour comptabiliser les dépenses des années passées que si elles peuvent ventiler au moins une fin d’année entre charges d’exploitation et charges exceptionnelles selon leur nature.