8 000 euros pour les dommages à sa moto et livres

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Une Triumph Street Twin tombée du camion pendant le chargement

Des délais de remboursement extrêmement long à Paris

Se réveiller le matin et ne pas trouver sa moto garée devant sa maison est une situation terrible à dire car cela signifie qu’elle a été volée ou enfermée. Et si on est (presque) sûr de trouver avec la deuxième option, on ne sait pas dans quel état.

A Paris, plus que dans toute autre grande ville, les taux de collecte des véhicules sont très élevés. Et bien que ceux-ci aient diminué ces dernières années, ils sont encore plus de 83 000 pour l’année 2021. Et ces enlèvements ne se passent pas toujours bien. Ainsi, l’an dernier, 1 181 plaintes ont été déposées auprès de la Mairie de Paris, après des dégâts causés par des déchets.

C’est la douloureuse expérience qu’a récemment vécue un motard parisien en rentrant d’un week-end et en découvrant que sa Triumph Street Twin avait été payée par l’un des cinq prestataires privés de la ville.

Après avoir déboursé les 69 euros pour récupérer sa moto à la fourrière, il a été horrifié de voir que sa belle anglaise a été gravement endommagée lors de l’opération. Car en plus des rayures sur la peinture, le volant est également tordu. En même temps, ce n’est pas vraiment surprenant car le vélo est tombé accidentellement pendant la charge.

Théoriquement, il suffit de constater les dégâts à la réception du véhicule et de les comparer avec le constat dressé par un policier ou un gendarme au moment de l’enlèvement pour déposer plainte et remboursement des frais.

À Lire  Fonctionnaire territorial mutualiste | L'assurancecomparative

Sauf qu’en pratique la ville de Paris s’enlève plus vite qu’elle ne paie les dégâts. Le conseiller en assurance du motard lui a expliqué qu’un dossier similaire datant de deux ans n’avait toujours pas été traité par la ville, précisant seulement que « l’enquête prendra plusieurs mois ». Une situation dans laquelle la municipalité se justifie par la difficulté des contrôles qui sont effectués.

La Street Twin est réparée pour 8 000 euros. C’est cher pour une moto qui est vendue neuve par le constructeur pour 9 650 euros. Du coup, son propriétaire est monté à bord du vélo en attendant le remboursement…

Plus d’infos sur la mise en fourrière

Noter cet article : Note actuelle : 5/5 (1 vote)

Lire aussi :
Entre les différents décrets d’application, suspension, puis report du contrôle technique des…