9 conseils pour réduire une allergie au pollen (rapidement).

0
13
9 conseils pour réduire une allergie au pollen (rapidement).

Bouleaux, graminées… C’est le retour des pollens, donc des allergies aux pollens ! Marre d’alterner les tissus et les nez ? Voici nos conseils pour réduire les symptômes d’allergies.

Le printemps et l’été sont des périodes plus favorables à la circulation du pollen car c’est la principale période de reproduction des plantes. La quantité de pollen dans l’air augmente les jours de vent et surtout avant les orages. Au contraire, quand il pleut ça descend car les grains de pollen qui sont dans l’air sont poussés par les gouttelettes d’eau vers le sol et évacués avec l’eau de pluie ! Et ce n’est pas parce que vous êtes allergique que vous devez vivre enfermé ! Voici les bons conseils à connaître pour mieux prendre en charge votre allergie.

Se rincer les cheveux avant d’aller au lit

Se rincer les cheveux avant d'aller au lit

En rentrant de l’extérieur, vos cheveux ont recueilli des centaines de minuscules particules de pollen.

Santé : comment éviter les coups de chaleur ?
Voir l’article :
Mercredi 18 mai, le médecin et journaliste Damien Mascret donne des conseils…

Moins ouvrir les fenêtres

Moins ouvrir les fenêtres

Rincez-les avant de vous coucher, éliminez-les : cela vous évitera de les déposer sur votre oreiller et de respirer toute la nuit !

Mettre des lunettes de soleil pour protéger ses yeux

Mettre des lunettes de soleil pour protéger ses yeux

Dès qu’une alarme pollen se déclenche, limitez l’ouverture de vos fenêtres ! Surtout si votre lit est près d’une fenêtre, évitez de le quitter la nuit. Même combat pour les déplacements en voiture : Fermez les fenêtres et oubliez les cabriolets ! Lorsque les pics contaminés se superposent aux pics polliniques, les fenêtres temporelles se réduisent encore : en effet, les particules fines favorisent la pénétration des noyaux de pollen dans les petites bronches, ce qui exacerbe encore les symptômes allergiques. En période de pollution, aérez votre logement matin et soir lorsque l’air est le plus frais et le moins pollué.

Pas de pique-nique !

Pas de pique-nique !

Dès que le pollen frappe, mettez vos plus belles lunettes de soleil ! En plus de protéger des rayons UV qu’ils offrent, ils agissent comme un écran contre les grains de pollen dans l’air qui voyagent moins facilement vers vos yeux sensibles et irrités !

Du sport en intérieur

Du sport en intérieur

En cas de pointe pollinique, même si la nature vous appelle… Résistez ! Par exemple, évitez de faire un pique-nique à la campagne ou de planifier des voyages à travers les champs. Préférez un environnement moins fleuri et moins boisé pour vous détendre, comme les terrasses de café.

Ne pas faire sécher le linge dehors

Lors de vos séances de sport outdoor, vous inhalez encore plus de pollen que d’habitude du fait de l’accélération de votre rythme respiratoire. Pour réduire les émanations, pratiquez le sport en salle aux heures de pointe !

Ne pas tondre la pelouse

Il n’y a rien de plus beau que des vêtements propres et séchés au soleil… à moins que la saison pollinique ne bat son plein ! En séchant, les grains de pollen vont s’y coller dans l’air, alors rapprochez-les dangereusement de votre nez lorsque vous enfilez ces vêtements !

Consulter un allergologue

La solution : répandez-le plutôt dans votre maison.

Se faire désensibiliser

Abandonnez le plaisir de jardiner en cas d’épi pollinique : le nourrissage massif fait partie des comportements à éviter car cette activité perturbe les grains de pollen et les remet en suspension dans l’air qui vous entoure. Si vous déléguez cette tâche, ne restez pas non plus !

Si vous êtes sensible aux allergies, un allergologue peut vous aider à identifier l’allergène et vous prescrire des médicaments qui atténuent les symptômes (antihistaminiques) et limitent également une congestion nasale efficace pour la congestion.

Quelle plante antihistaminique ?

Mais comme pour tout médicament, n’en abusez pas et respectez toujours les doses prescrites ! Ne prenez pas votre allergie à la légère ! Non traitée, elle peut entraîner des symptômes plus graves, notamment de l’asthme.

À long terme, vous pouvez éviter vos allergies en suivant un traitement de désensibilisation. Cela permettra à votre corps de s’habituer progressivement à frotter les épaules contre les allergènes sans réagir de manière excessive. Elle peut se faire soit par injections, soit par gouttes ou pilules sublinguales et dure entre trois et cinq ans.

Quels sont les antihistaminiques naturels ?

Pour commencer, il est recommandé d’éliminer uniquement les aliments riches en histamine, c’est-à-dire les poissons et les fruits de mer, y compris le thon et les crevettes en conserve, les sauces de poisson et les aliments fermentés (cornichons, choucroute, soja, tempeh, miso, kéfir, kombucha, bière, vin, etc. .) …

  • Numéro 1, la tisane d’ortie, qui apaise les symptômes du rhume des foins, suivie de près par la menthe poivrée, qui réduit la congestion nasale. Sans oublier les infusions de plantain lancéolé, une plante antibactérienne qui aide à apaiser les irritations de la gorge.
  • Quel est l’antihistaminique le plus efficace ? Les marques sans ordonnance les plus reconnues sont : Humex Allergy, Reactine, Zyrtecset, Benadryl, Doli Allergy, Cetirisine Mylan Pharma.
  • Allergies : Quels sont les meilleurs antihistaminiques naturels ?
  • Tisane contre le rhume des foins. …
  • Jus d’agrumes contre toutes sortes d’allergies. …

Quelle plante est antihistaminique ?

Miel contre les maux de gorge. …

Quel est le meilleur antihistaminique naturel ?

Eau chaude et sel pour la congestion nasale. …

Quelle plante est antihistaminique ?

L’estragon contre le rhume des foins.

Quel est l’antihistaminique naturel le plus efficace ?

L’estragon et son double effet antihistaminique Cette plante aromatique soulage les symptômes d’une allergie. Il tire ses propriétés antihistaminiques de la coumarine qu’il contient. Ce dernier réduit la libération d’histamine par le corps.

Quel est le meilleur antihistaminique sans ordonnance ?

Oignon. « L’oignon est riche en quercétine, qui agit comme un antihistaminique naturel en inhibant la libération d’histamine. L’oignon est également riche en vitamine C, ce qui explique ses propriétés anti-inflammatoires et anti-asthmatiques. Les oignons rouges sont les plus riches en quercétine », explique-t-il. Le spécialiste.

Comment soigner une allergie au pollen naturellement ?

L’estragon et son double effet antihistaminique Cette plante aromatique soulage les symptômes d’une allergie. Il tire ses propriétés antihistaminiques de la coumarine qu’il contient. Ce dernier réduit la libération d’histamine par le corps.

Oignon. « L’oignon est riche en quercétine, qui agit comme un antihistaminique naturel en inhibant la libération d’histamine. L’oignon est également riche en vitamine C, ce qui explique ses propriétés anti-inflammatoires et anti-asthmatiques. Les oignons rouges sont les plus riches en quercétine », explique-t-il. Le spécialiste.

Comment calmer une allergie sans médicament ?

Parmi ces médicaments, on retrouve les antihistaminiques sans ordonnance et ceux délivrés uniquement sur prescription médicale. Les marques sans ordonnance les plus reconnues sont : Humex Allergy, Reactine, Zyrtecset, Benadryl, Doli Allergy, Cetirisine Mylan Pharma.

  • Dans de l’eau bouillante, faire infuser 15g de menthe fraîche pendant 10 minutes et boire deux à trois tasses par jour. Vous pouvez également appliquer 3 à 4 gouttes d’un mélange d’huiles essentielles de menthe poivrée, d’eucalyptus et de citron Litsea sur les zones des sinus. Répétez si nécessaire.
  • Quel est le meilleur antihistaminique naturel ? Oignon. « L’oignon est riche en quercétine, qui agit comme un antihistaminique naturel en inhibant la libération d’histamine. L’oignon est également riche en vitamine C, ce qui explique ses propriétés anti-inflammatoires et anti-asthmatiques. Les oignons rouges sont les plus riches en quercétine », explique-t-il. Le spécialiste.
  • Six remèdes maison pour soulager les allergies…
  • Thé d’ortie ou de menthe poivrée. …
  • Compresses d’eau froide sur les yeux. …
  • Sel et eau chaude pour le nez. …

Comment éliminer une allergie ?

Estragon sur un morceau de pain. …

Comment soigner une allergie aux pollen ?

Miel pour apaiser les maux de gorge. …

Comment soigner une allergie au pollen naturellement ?

Oignons, source de vitamine C et de quercétine.

Quels sont les antihistaminiques naturels ?

Le traitement de l’allergie repose sur trois piliers : le régime d’éviction (élimination ou réduction de l’exposition à l’allergène), le traitement médicamenteux symptomatique par antihistaminiques ou corticoïdes et la désensibilisation parfois possible, qui rend la personne tolérante à l’allergène.

  • Le seul traitement à long terme de l’allergie au pollen est la désensibilisation. Elle consiste à mettre régulièrement l’organisme en contact avec l’allergène, à petites doses, pendant plusieurs années, afin que l’organisme ne reconnaisse plus l’allergène comme un ennemi.
  • Pour renforcer votre système immunitaire et lutter contre l’allergie au pollen, buvez un jus d’agrumes frais composé d’un demi-citron et de deux oranges, ainsi qu’une cuillère à soupe de miel soulageront votre muqueuse nasale et vos maux de gorge.
  • Allergies : Quels sont les meilleurs antihistaminiques naturels ?
  • Tisane contre le rhume des foins. …
  • Jus d’agrumes contre toutes sortes d’allergies. …

Miel contre les maux de gorge. …

Quel est le meilleur antihistaminique naturel ?

Eau chaude et sel pour la congestion nasale. …

Comment se manifeste une allergie respiratoire ?

L’estragon contre le rhume des foins.

Quelle plante est antihistaminique ? L’estragon et son double effet antihistaminique Cette plante aromatique soulage les symptômes d’une allergie. Il tire ses propriétés antihistaminiques de la coumarine qu’il contient. Ce dernier réduit la libération d’histamine par le corps.

Comment se guérir de l’allergie respiratoire ?

Oignon. « L’oignon est riche en quercétine, qui agit comme un antihistaminique naturel en inhibant la libération d’histamine. L’oignon est également riche en vitamine C, ce qui explique ses propriétés anti-inflammatoires et anti-asthmatiques. Les oignons rouges sont les plus riches en quercétine. », explique Le spécialiste.

Comment stopper une allergie respiratoire ?

Quels sont les symptômes des allergies respiratoires ? Vous avez d’abord le cou qui gratte, puis le nez qui coule et les yeux larmoyants. C’est la première réponse immunitaire du corps. C’est lorsque les allergènes atteignent les poumons que surviennent les difficultés respiratoires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here