A l’entrée des secours, la régulation du SAMU s’étend sur le territoire

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Après le CHU de Bordeaux fin mai, le dispositif de dépistage des patients s’est généralisé à une quarantaine d’établissements, la grande majorité le soir et la nuit. Certains hôpitaux constatent un impact immédiat sur le nombre de patients entrant.

C’est l’une des mesures les plus élégantes utilisées par le gouvernement cet été, face à l’urgence de la crise : permettre aux services de réguler l’accès en filtrant les passages, principalement depuis le SAMU. Dès la fin mai, le CHU Pellegrin, à Bordeaux, a provoqué un tollé en mettant en place cette opération de nuit, faute d’effectifs suffisants. Du jamais vu dans un hôpital de cette taille, qui a fait appel à des volontaires de la protection civile pour guider les personnes qui se présenteraient encore la nuit, devant son huis clos. Depuis, d’autres organisations ont suivi cette voie, en ordre dispersé, avec une accélération au fur et à mesure que l’été avance.

Ils sont une quarantaine, selon l’estimation de François Braun, le ministre de la Santé, sur franceinfo, le 27 juillet. Un chiffre qui augmente « sensiblement ». « Il ne filtre pas », a-t-il déclaré. Le principe est de dire que si [un problème de santé] n’est pas pris en charge par un service d’urgence ou un plateau technique d’urgence, il vaudra mieux vous prendre en charge, et plus vite, d’une autre manière. (…) Et le travail de la régulation médicale (…) est de vous rediriger. »

Une campagne nationale de communication a été lancée le 25 juillet, avec pour slogan « Avant d’aller aux urgences, si mon médecin n’est pas disponible, j’appelle le 15 ». Les agences régionales de santé et de nombreux hôpitaux avaient déjà commencé à communiquer dans ce sens depuis plusieurs semaines. L’objectif est d’assurer la gestion des urgences les plus graves.

Au-delà de la motivation générale, dans les hôpitaux où cette réglementation est devenue obligatoire pour entrer aux urgences, plusieurs situations se superposent. Ce filtrage par 15 concerne donc certains services qui doivent « fermer » la nuit, avec une présence médicale uniquement en cas d’urgence essentielle, principalement dans les zones rurales ou les petites villes. Il est également utilisé dans les grands services d’urgence qui, derrière leurs portes « fermées », restent ouverts aux patients, mais uniquement à ceux envoyés par dispatch. A l’entrée, les interphones conduisent souvent au 15, avec, d’un territoire à l’autre, des horaires différents pour un système vécu essentiellement le soir et la nuit.

À Lire  Poux (corps, tête, pubis) : traitements, taille, photos

Le SAMU beaucoup plus sollicité

Durant les derniers jours de juillet, la liste des organismes de santé qui l’ont initiée s’est allongée, avec les aspects pratiques propres à chacun, répertoriés dans les pages de la presse locale. Hôpitaux de Metz-Thionville, Troyes, Mâcon, Vendée, Hôpitaux du Lot-et-Garonne… se sont ajoutés à Sarlat certains jours, voire au centre hospitalier public du Cotentin tous les jours à partir de 15h.

Il vous reste 66,02% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce qu’une autre personne (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et en vous assurant d’être la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera lié à ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais les utiliser à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de changer votre mot de passe.

Voir l’article :
La maison d’édition de mobilier design Sollen, fondée en 2021 à Bordeaux,…