Acheter son propre bien : que faire ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Bien qu’il soit facile d’obtenir un prêt immobilier lorsqu’on est en couple, car la présence d’un emprunteur incite les organismes de crédit, il est possible d’acheter un logement seul, selon ses informations financières.

Quel salaire faut-il pour acheter seul ?

Si vous voyez une maison ou un appartement que vous souhaitez acheter, vous avez deux options :

Solution 1 Si vous disposez des ressources nécessaires, vous pouvez payer le bien en « cash », sans utiliser de crédit : il s’agit d’un achat au comptant.

Pour le vendeur, le paiement en une seule fois est un gage de sécurité et surtout de rapidité. Le vendeur confirme immédiatement que l’acheteur dispose des fonds nécessaires dans le T actuel. Pour l’acheteur, le financement peut également être intéressant car il vous libère du fardeau des mensualités.

Cependant, même si vous avez assez d’argent pour acheter de l’argent, il est important de calculer le bénéfice d’exploitation. En effet, il peut parfois être plus intéressant de conserver son épargne, si le coût total du prêt (crédit, frais de dossier, assurance, etc.) est inférieur au rendement du produit d’épargne dans lequel votre argent est investi. Par exemple, si le crédit proposé a un coût total de 2%, mais que votre acompte est fixé à 2,5%, mieux vaut acheter à crédit. Sinon, il vaut mieux acheter des pièces.

Solution 2 Si vous n’avez pas assez de ressources, ou si vous souhaitez conserver votre épargne, alors vous devez vous tourner vers un prêt : c’est un crédit immobilier.

Dans ce cas, qui est le plus courant, vous devez convaincre un établissement de crédit de vous agréer. Avant de vous accorder ce prêt, l’institution en question analysera vos informations, c’est-à-dire votre situation financière, pour s’assurer que vous pouvez payer l’argent qui vous est accordé avec soin et à temps.

En particulier, la banque tiendra compte de votre salaire. Si le niveau de salaire requis dépend du montant des intérêts, de votre apport et du prêt demandé à la banque, la procédure suivante doit être suivie : votre salaire doit être dans la limite maximale de 35 % d’endettement. Autrement dit, vos mensualités peuvent représenter jusqu’au tiers de vos revenus. Évidemment, présenter un bon salaire dans votre portefeuille augmente vos chances d’obtenir un prêt.

VIDÉO. La construction de maisons en rondins, le travail passionné d'un fustier vosgien
Voir l’article :
Matthias Diddens est basé à Lusse dans les Vosges. Il y a…

Quel apport faut-il pour emprunter seul ?

Le salaire est loin d’être le seul critère pris en compte par les banques lors d’une demande de prêt. Pour déterminer votre solvabilité, l’établissement de crédit prendra en compte le montant de votre apport. Ceci est égal au montant dont vous disposez pour votre achat. Avoir un apport n’est pas une condition sine qua non pour obtenir le prêt, mais cela vous facilitera la tâche, surtout si vous l’achetez seul. Sans cette somme initiale, la banque sera en effet réticente à vous accompagner pour votre projet.

La contribution est la preuve pour la banque que vous pouvez épargner régulièrement pour faire fructifier votre capital. Si votre salaire n’est pas extraordinaire, compenser par une cotisation plus élevée assurera votre banque et vous permettra de profiter du prix avantageux. Les banquiers apprécient généralement un don qui peut couvrir, au moins, le surcoût de votre travail. Par frais annexes, nous entendons notamment les frais de notaire, les prêts de garantie et les éventuels frais de dossier bancaire. Sans doute, comme pour le salaire, le montant de l’apport demandé varie selon le prix du bien que vous souhaitez obtenir, et donc selon le prêt que vous souhaitez en conséquence.

En général, on estime que le montant de l’apport doit être égal à 10% du prix total d’achat, ce qui permet de couvrir ces frais de notaire et de garantie. Cependant, avec un apport d’environ 10%, il sera difficile de trouver de la valeur dans un pourcentage rentable. En revanche, si votre apport est égal à 20 % du prix d’achat total, la banque vous accordera souvent un bon taux. Par conséquent, en termes de salaire, plus votre apport est élevé, meilleure sera votre situation pour obtenir un prêt immobilier.

Cela dit, si un prêt sans acompte ou avec un faible acompte est difficile, voire impossible, vous pouvez avoir quelques discussions avec l’organisme de crédit.

Comment améliorer son dossier quand on achète seul ?

L’importance de la stabilité financière

Outre le salaire et les apports initiaux, d’autres éléments de votre portefeuille peuvent jouer en votre faveur si vous avez l’intention de devenir propriétaire. Tout d’abord, la nature de votre contrat de travail. Il vous sera plus facile d’obtenir un prêt si vous avez signé un CDI et que votre période d’essai est terminée, que si vous êtes en CDD par exemple (ou pire, en CDD). Évidemment, la situation professionnelle sera valorisée.

De plus, l’institution bancaire s’occupera de votre type d’employé. Avoir le statut de salarié sera certainement plus important dans la balance, du fait de la sécurité d’emploi qu’il implique, qu’un contrat avec un jeune indépendant qui s’est lancé. De plus, votre section de performance sera également considérée. Si vous travaillez dans un domaine qui emploie beaucoup de monde, vous n’aurez pas plus de mal à confirmer votre statut professionnel que dans un domaine qui n’en emploie pas.

Pour convaincre la banque de vous accorder un prêt, une bonne gestion de compte est importante. Lors de l’octroi d’un prêt, le ministère des finances portera une attention particulière à votre situation financière, en vérifiant notamment si vous n’êtes pas plein d’ordre, si vous ne faites pas d’achats réguliers, ou si vous n’êtes pas du genre « je n’en ai pas ». mélangez » votre argent. .

La prise en considération du reste à vivre

Lorsque vous recherchez un crédit immobilier auprès d’un organisme de crédit, ce dernier va utiliser un indicateur pour déterminer si vous pouvez rembourser votre emprunt ou non : le reste à vie. Ce dernier est égal à la différence entre vos revenus (qui comprennent votre salaire, mais sans s’y limiter : retraite, allocations, revenus mobiliers et immobiliers, etc.) et vos charges fixes (loyer, impôts, électricité électricité et gaz, assurance , le transport). , communication, etc.), et vos mensualités (crédit à la consommation, crédit immobilier, etc.).

Pour vous accorder un prêt immobilier, la banque vérifiera que le prêt ne nuira pas à votre budget mensuel, surtout si vous souhaitez acheter seul. En calculant le reste de votre vie, il s’assure que vous avez la solidité financière pour rembourser le prêt qui vous a été accordé, et ne créera pas de situation d’endettement ou de surendettement. Plus vos revenus sont faibles, plus il sera important d’assurer un niveau d’allocation de subsistance conséquent pour convaincre le banquier.

ImportantChaque établissement de crédit peut fixer ses propres conditions pour recevoir un prêt immobilier, il est important de contacter différentes banques et de ne pas abandonner le processus d’achat après le premier refus. Vous pouvez aussi passer par un courtier, comme Meilleurtaux, qui fera le travail de contact et de comparaison avec les différents établissements bancaires.

Le statut de primo-accédant : un atout considérable

Si vous êtes un jeune ou un primo-accédant, c’est-à-dire s’il s’agit de votre premier achat immobilier, vous toucherez une contribution inférieure à une plus élevée. Cependant, vous avez toujours un bon profil de crédit. Les banques conviennent généralement que lorsque vous êtes jeune, vous n’avez pas beaucoup d’argent et que vos revenus augmentent avec les années.

De plus, vous pouvez bénéficier de certaines mesures étatiques avantageuses, comme un prêt à taux zéro (PTZ) qui, comme son nom l’indique, évite de payer des intérêts à l’organisme prêteur (vous ne payez que le prêt), sous d’autres conditions. par rapport aux revenus ou aux actifs. De plus, si vous avez un revenu moyen, vous pouvez obtenir un prêt public de revenu (PAS) qui peut être remboursé sur une période de 5 à 35 ans. Le bien acheté ou rénové doit être votre résidence principale au plus tard 1 an après la réalisation du projet ou de l’achat.

De plus, en tant que primo-accédant, vous pourrez peut-être obtenir un prêt qui vient en complément de votre hypothèque principale, pour financer l’achat ou la construction de votre résidence principale. On pense au prêt Action Logement (Ex 1% logement), qui s’adresse aux salariés du secteur privé n’exerçant pas d’activité agricole et de moins de 10 personnes, à un taux d’intérêt réduit (0,5% hors assurance obligatoire) et vous permettent de vous donner un total de 40 000 de plus que la moyenne sur une période de 25 ans.

On pense aussi aux emprunts des collectivités locales, aux emprunts des caisses de retraite complémentaire et des mutuelles, ou encore à ceux destinés aux fonctionnaires. Enfin, en tant que primo-accédant, il est possible de bénéficier d’une réduction de TVA de 20% à 5,5% pour les logements neufs, sous réserve de respecter certains plafonds de ressources. Si vous êtes un premier acheteur, n’hésitez pas à explorer les différents types d’accessoires.

Le courtier, un allié de poids pour accéder à la propriété

Si vous souhaitez l’acheter seul, mettez en concurrence les établissements de crédit pour comparer les différents prix. Si vous n’avez pas le temps ou l’expertise, vous pouvez vous adresser à un courtier hypothécaire professionnel, comme Meilleurtaux, qui pourra vous conseiller pour vous aider à élaborer une demande de prêt sans cosignataire. Non seulement vous pourrez négocier les meilleures conditions de prêt, mais en plus, vous raccourcirez le délai du processus de prêt.

La domiciliation des revenus chez le prêteur

Lorsque vous souhaitez contracter vous-même un crédit immobilier, vous pouvez tenter de convaincre la banque à qui vous vous adressez en lui proposant de cofinancer avec elle. Dans ce cas ce dernier peut trouver un nouveau client si votre compte n’est pas lié à cette banque pour le moment.

Les questions frequemment posées sur l’achat seul

Quel salaire faut-il pour acheter seul ?

Pour acheter seul, le niveau de salaire requis est nettement plus élevé que si vous achetez ensemble. Non seulement le salaire sera pris en compte, mais le revenu dans son ensemble. Les revenus demandés dépendront du montant du bien demandé, mais aussi de votre apport et du montant du prêt demandé à la banque. En général, vos mensualités de prêt peuvent représenter environ le tiers de vos revenus. Évidemment, présenter un bon salaire dans votre portefeuille augmente vos chances d’obtenir un prêt. N’hésitez pas à consulter notre guide : quel est le salaire pour emprunter un montant précis (exemple : salaire pour emprunter 250 000 €).

Quel apport faut-il pour acheter seul ?

Généralement, pour obtenir un prêt hypothécaire, on estime que le montant de l’apport doit être égal à 10 % du prix d’achat total. Cependant, avec un tel apport et sachant que vous comptez acheter seul, il sera difficile d’obtenir un bon taux, voire d’obtenir un prêt. Un apport égal à au moins 20% du prix d’achat total sera donc recommandé pour obtenir un prêt à un taux attractif. Selon le salaire, plus vous cotisez, meilleure sera votre situation pour obtenir un prêt hypothécaire.

Comment améliorer son dossier pour obtenir un prêt immobilier ?

Si votre salaire et/ou vos cotisations ne suffisent pas, il existe des moyens d’améliorer votre portefeuille pour obtenir un prêt hypothécaire. Entre autres, avoir une situation financière stable, une allocation viagère complète ou détenir votre argent à la banque pour laquelle vous demandez un prêt sont autant de choses qui peuvent soutenir votre portefeuille. De plus, si vous êtes jeune ou primo-accédant, vous aurez un bon profil auprès de l’établissement de crédit. N’hésitez pas à contacter un courtier hypothécaire professionnel qui pourra traiter votre demande.

À Lire  Quelle évolution pour le prix de l'immobilier à Angoulême ? | furet