Ado retrouvée morte à Paris : « Elle a laissé sa malle devant le café », raconte un témoin

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Par SudOuest.frPublié le 16/10/2022 à 10:03 Mis à jour le 16/10/2022 à 12:05

Plusieurs voisins ont vu une femme porter avec difficulté une malle, quelques heures avant que le corps de la fillette de 12 ans ne soit découvert vendredi. « Elle avait l’air un peu folle. Elle parlait à tout le monde », raconte un habitant du quartier.

Pourquoi une fillette de 12 ans a-t-elle été retrouvée morte dans une malle en plastique vendredi soir dans le 19e arrondissement de Paris ? Depuis le début de l’enquête sur le meurtre d’un mineur de moins de 15 ans, six personnes ont été placées en garde à vue, dont une femme interpellée à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine. Quatre suivent ce dimanche.

Ce suspect a été vu dans le quartier où l’adolescent a été retrouvé. Il portait difficilement une malle. « On l’a vue entrer dans le bâtiment, elle était complètement seule, puis elle est ressortie un peu plus. On l’a vue une demi-heure plus tard avec une malle, elle parlait un peu à tout le monde, elle avait l’air un peu folle, un peu folle », a-t-elle confié à BFMTV.

Mais rien n’indiquait que le corps d’une petite fille pouvait se trouver à l’intérieur. « Tout le monde se demandait ce qu’il y avait dans le coffre, tout le monde se demandait. Jamais de notre vie nous n’aurions pu penser qu’il y avait un corps, sinon nous l’aurions immédiatement arrêtée. Il parlait à tout le monde », poursuit le témoin.

Mort par asphyxie

« Elle ne pouvait pas porter la malle, on pensait à des choses lourdes, elle était un peu maigre, on n’aurait jamais pensé qu’il y avait un corps », raconte-t-il. « Elle était là à 5 heures de l’après-midi, elle portait la malle, elle l’a même laissée devant le café, elle est passée à la boulangerie pour acheter un croissant comme si de rien n’était. »

À Lire  Le Mùnegu Repair Café est de retour ce samedi : faites réparer vos affaires tous les jours gratuitement !

C’est vers 23 heures qu’un sans-abri signale à la police la découverte d’une malle contenant le corps d’un adolescent, dans la cour intérieure d’un immeuble. Sur le corps de la jeune fille, les chiffres « 1 » et « 0 » avaient été « placés ». Pour le moment, aucune explication n’a été donnée sur ces mystérieuses inscriptions. L’adolescente avait d’importantes plaies à la gorge et sa tête était presque arrachée. Selon le parquet de Paris, l’autopsie révélerait un décès par étouffement.

Voir l’article :
Aujourd’hui, toutes les recettes imaginables sont à portée de clic. Mais rien…