Alibaba Cloud investit 1 milliard de dollars pour se développer à l’international

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Bien implanté dans l’Empire du Milieu, Alibaba Cloud veut désormais construire de meilleures solutions dans le monde pour concurrencer les fournisseurs américains. Photo : Alibaba

Alibaba a maintenant annoncé un investissement de 1 milliard de dollars au cours des trois prochaines années pour développer ses opérations de cloud computing en dehors de la Chine, alors que la situation économique dans le pays central est mitigée.

Booster la croissance des partenaires d’Alibaba

L’annonce a été faite ce jeudi 22 septembre à Phuket lors de l’Alibaba Cloud Summit. L’investissement consistera en « un soutien financier et financier, tel que du financement, des concessions et des plans pour aller sur le marché », a déclaré le géant chinois. Sa mission est de soutenir les nouvelles technologies et d’élargir son marché de clients, par exemple grâce à un programme pour aider ses clients à identifier leurs besoins en cloud computing en fonction du marché dans lequel ils opèrent.

« Les clients ont toujours été au cœur d’Alibaba Cloud, et nous nous engageons à leur fournir un soutien solide… à la fois en termes de technologie et d’affaires », a déclaré Selina Yuan, responsable d’Alibaba Cloud Intelligence. Le groupe cloud de l’entreprise compte déjà environ 11 000 partenaires dans le monde. Parmi eux se trouvent des géants de la technologie comme Salesforce et IBM.

Alibaba Cloud est actuellement le troisième plus grand fournisseur de cloud au monde avec une part de marché de 9,5 %, selon le cabinet d’analystes Gartner. Il est derrière Amazon Web Services (39%) et Microsoft (21%), mais toujours devant le géant Google Cloud.

Entreprise : Finstart propose des emplois aux indépendants
Sur le même sujet :
Tout l’été dans C’est mon métier, des idées d’affaires originales, des créations…

Alibaba est en perte de vitesse

Ce choix stratégique de la part d’Alibaba s’explique par plusieurs facteurs. L’entreprise est définitivement en perte de vitesse dans le secteur historique, le e-commerce. Au deuxième trimestre, qui s’étend de juin à avril, ses bénéfices ont chuté de 50 % à 3,4 milliards de dollars. Cependant, les revenus des services de cloud computing ont augmenté de 10% au cours de cette période, ce qui montre une bonne marge de croissance pour l’entreprise à mesure que le marché du cloud se développe.

À Lire  Algérie : des vacances spéciales pour créer sa propre entreprise

Cette évolution malheureuse est le résultat de mesures strictes imposées en Chine en mars et avril, qui ont paralysé de nombreuses villes, tandis que la réglementation des grandes entreprises technologiques a également été renforcée. Pour ces raisons, Alibaba souhaite augmenter ses exportations pour améliorer ses opérations, elle mise donc sur le cloud pour y parvenir : lors de son sommet à Phuket, l’entreprise a signé une trentaine d’accords pour aider ses clients et partenaires à développer des capacités d’innovation numérique. grâce à des technologies avancées de cloud computing, a déclaré le South China Morning Post.

En juin, Alibaba Cloud a également renforcé ses efforts pour développer ses activités à l’international avec deux initiatives majeures : l’introduction de matériel en tant qu’expert en énergie pour aider ses clients à gérer les émissions de carbone et le lancement de nouveaux centres de deux informations en Arabie saoudite. Saoudite.

La perte d’un gros client

Outre la situation économique, la situation politique, notamment la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, a un impact sur Alibaba. Par exemple, la société mère de TikTok, ByteDance, a décidé de déplacer les données de ses utilisateurs des serveurs d’Alibaba vers ceux d’Oracle, ce qui impliquait le retour d’Amazon Cloud.

De plus, la récente décision du gouvernement américain d’interdire l’exportation d’ordinateurs utilisés dans le développement de centres de données pourrait nuire à Alibaba, qui utilise des puces Nvidia dans ses centres de données. Compte tenu de tous ces facteurs, le capital investi par une grande entreprise chinoise a du sens, puisqu’il permettra non seulement de se développer à l’étranger, mais aussi d’éviter les effets du pire sur sa force.