Alibaba fait un premier pas dans le métaverse

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Alibaba va investir 60 millions de dollars dans Nreal, une startup de réalité augmentée, a annoncé mercredi une initiative vue comme la première étape du métaverse pour le champion chinois du e-commerce. Le métaverse, considéré comme la prochaine grande étape dans l’évolution d’Internet, est un monde parallèle virtuel.

Ce concept encore balbutiant doit permettre de s’affranchir des contraintes physiques en multipliant les interactions humaines via la 3D, dans un double numérique du monde qui nous entoure. Les possibilités offertes par la création d’un « nouveau monde » virtuel aiguisent l’appétit des géants du numérique. Le fabricant chinois de lunettes de réalité augmentée (AR) Nreal a annoncé mercredi un investissement d’Alibaba de 60 millions de dollars (53,8 millions d’euros).

Cette levée de fonds servira à la recherche et au développement, a indiqué une start-up basée à Pékin, qui dit avoir reçu 200 millions de dollars d’autres investisseurs ces derniers mois. Bien que modeste, l’investissement d’Alibaba est largement considéré comme la première étape du groupe de Jack Ma dans le créneau du métaverse. Preuve de cet engouement, la création d’une filiale spécifique l’an dernier.

Les géants chinois du numérique n’entendent pas rester sur la touche

La réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (superposition de la réalité sur des éléments numériques) sont considérées comme des techniques clés pour construire le métaverse. Comme Alibaba, les géants chinois du numérique n’entendent pas rester en marge de cette nouvelle technologie.

ByteDance (TikTok) a investi dans plusieurs entreprises du secteur et a racheté l’année dernière le fabricant de lunettes de réalité virtuelle Pico. Le mastodonte en ligne Tencent travaille sur sa plateforme Metaverse, en s’appuyant sur son expérience dans les jeux vidéo dont il est l’acteur principal. Quant au moteur de recherche Baidu, il a lancé XiRang en décembre, présenté comme l’une des premières applications Metaverse en Chine.

À Lire  TCS demande à participer à l'étude DoT sur la demande de réseau privé 5G

Blessées par la mainmise de Pékin sur le secteur tech, les pépites chinoises de la digitalisation tâtonnent pourtant sur ce créneau. Et la presse officielle a mis en garde à plusieurs reprises contre des investissements excessifs ces derniers mois. À l’inverse, le métaverse fait saliver la Silicon Valley aux États-Unis. Facebook, qui en a fait un nouveau projet d’entreprise, est allé jusqu’à changer le nom de sa maison mère Meta.

Pour communiquer via FrenchWeb ou Journal des RH, merci de nous envoyer vos e-mails à redaction@decode.media

Derniers articles du comité de rédaction (voir tous)

Voir l’article :
Posté le 13 février. Mis à jour le 13 février 2020 à…