Articulations, tonus, assise : des conseils d’experts pour trouver et maintenir la posture qui vous convient

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Et si la posture avait remplacé la marche ? A l’ère du cool, place à la fluidité. Mais il est difficile de garder votre flexibilité dans les coulisses. Notre coaching pour renouer avec le corps.

C’est peut-être un détail pour vous, mais cela en dit long sur l’évolution de la société… Chez les plus jeunes, le discours sur le corps a changé. Sa façon de se tenir aussi. Même pour le travail… Allongé. Statique, les cheveux raides, droite comme un moi, la superwoman du 20ème siècle a libéré sa force en cajolant ses courbes. Aujourd’hui, plus le pouvoir des femmes grandit, plus leur attitude se détend. Yoga? hip hop? Le vélo? Culture pop? Body positivisme ? Mélanger les genres ? Réseaux sociaux ? Tout cela en même temps.

Lire aussi Running : Combien de temps faut-il pour voir les effets sur le corps ?

Et, bien sûr, nous n’avons pas la même dégaine dans les chaussures larges que dans les chaussures habillées. « La génération Z est organiquement fluide, multidimensionnelle et façonnée par la vidéo », soulignent Eric Briones et Nicolas André dans le livre Le Choc Z (Éditions Dunod). C’est moins raide dans tous les cas. Les bras parlent, les jambes dansent, la silhouette devient « disgracieuse » et se réinvente… La souplesse est la marque du look d’aujourd’hui. Ce nouveau génie va-t-il nous sauver de la scoliose, de l’arthrose et du ramollissement ? Malheureusement non.

En vidéo, les bonnes postures pour se détendre sur sa chaise de bureau

Sur le même sujet :
Des évolutions techniques ont récemment été décidées pour l’année prochaine (rehaussement des…

Un style trop «chill»?

Après des millions d’années d’adaptation, l’homme est-il de nouveau soumis à la loi de la gravité ? on se prend on se prend Au cours des cinquante dernières années, l’adoption progressive de la voiture et des écrans a modifié le rapport au corps, et la pandémie n’a pas arrangé : selon l’Anses, d’ici 2022, 95 % des Français adultes – notamment les femmes – auront une activité physique insuffisante. Le constat est accablant, et non sans conséquences : « La sédentarité est dramatique, explique Lorris Gellé, ostéopathe co-fondateur du centre Anatomik (1), qui ouvre une deuxième adresse parisienne dans le nouvel espace bien-être des Galeries Lafayette, le Wellness Galerie. Les individus sont de plus en plus assis, au travail, dans les transports… Le mouvement leur est devenu étranger ! Au-delà de la prise de poids et des dommages cardiovasculaires, ce manque de mobilité crée une raideur des tissus et une perte de tonus musculaire, donc de la flaccidité.

Avoir le sens de la droiture

En soignant votre posture, vous gagnez sur tous les fronts. Tout d’abord, l’apparence : « Avoir une bonne posture est un gage d’attractivité, de dynamisme et d’ouverture, précise Véronique Schapiro-Chatenay, consultante posturale (2). C’est une manière de se respecter, donc d’améliorer la confiance en soi. Avant qu’on nous entende, on nous voit.Grandir, se redresser, c’est aussi combattre les lois de l’âge qui font perdre des centimètres et se courber avec les années.Avec un bon maintien, on rajeunit facilement de dix ans !

Être bien est un gage de style, de dynamisme et d’ouverture

C’est aussi pour vous épargner la douleur. Se pencher crée des tensions dans les muscles et les articulations. On perd aussi la tonicité du dos, le soutien de la colonne vertébrale et des vertèbres. De plus, « lorsque les fascias, ces tissus qui entourent les structures du corps (muscles, tendons, nerfs…) se durcissent par manque de stress, ils s’épaississent, compriment les muscles et créent des substances inflammatoires, explique Lorris Gellé. En l’absence d’activité, ces toxines ne sont pas éliminées, ce qui entraîne des douleurs.

Lisez aussi Tout ce qui peut vous sauver du mal de dos

Enfin, la station debout ouvre la cage thoracique et libère le diaphragme : « Cela permet de respirer sans obstacles, donc une meilleure oxygénation du corps, poursuit l’ostéopathe. Arrosés, les organes fonctionnent mieux, les déchets sont éliminés et l’énergie circule.

Se bodyscanner non-stop

Il est temps de réinventer nos corps et de marcher haut ! Et cela commence par de bonnes réflexions quotidiennes. Parce qu’en matière de posture, chaque détail compte. « A tout moment, le but est d’être conscient de son corps », explique Véronique Schapiro-Chatenay. A la longue, cet effort devient naturel. »

Les points clés. Le consultant en posture en a identifié cinq, qui conditionnent tout le corps et auxquels il faut porter une attention particulière : les pieds, qui soutiennent l’ensemble du bâtiment, doivent reposer sur les dix orteils (plutôt que sur les talons), avec une poussée vers le haut. soutenir la voûte plantaire; le bassin, qui détermine la position du dos et du ventre, doit s’incliner vers l’arrière pour que le dos puisse être étiré vers le haut ; le buste ne doit pas être trop courbé vers l’avant : respirer en laissant les côtes s’écarter latéralement (et non d’avant en arrière) à l’inspiration et se rejoindre naturellement à l’expiration ; les épaules doivent être basses pour soulager les trapèzes et les muscles cervicaux ; l’auto-expansion, enfin : « Une fois le placement des points précédents compris, il s’agit de placer la tête comme point du « i » et de relier les différents éléments du corps dans cette verticale ».

Une tenue correcte est exigée. Les pieds enracinés, nous poussons le sol. Gardez la tête droite, le regard horizontal, le cou droit. Les épaules, basses, sont au niveau des hanches, les omoplates sont proches de la colonne vertébrale. On aplatit le ventre et on étire le dos, le bassin en position intermédiaire. Les bras pendent de chaque côté du corps et les jambes sont étirées mais flexibles.

Gym intégrative « En partant des points clés, l’idéal est de faire des petits exercices tous les jours : sous la douche, dans le bus…, précise le consultant. Faire des rotations d’épaules, déplacer le poids du corps d’une jambe à l’autre, soulever des talons répétitifs alors qu’il s’élève vers le ciel… »

Adopter le mouvement intelligent

Pour améliorer sa posture, n’importe quelle activité est bonne à faire, que ce soit la natation, la marche, le vélo, la course ou le ballon… Si vous vous levez régulièrement, marchez et étirez-vous lorsque vous vous reposez des heures sur l’ordinateur ! Mais l’idéal est la gymnastique dite posturale, qui, en associant conscience du corps et mouvements respectueux de l’anatomie, compense intelligemment le manque d’activité. « Les plus intéressants sont le Pilates et le yoga, qui sollicitent toutes les chaînes musculaires, renforcent les muscles profonds qui garantissent une bonne posture, assouplissent les tissus et oxygènent le corps », précise Raynald Choquet, préparateur physique et coordinateur des centres Anatomik. . Mais une simple cure de renforcement des muscles de la cuisse, des abdominaux et des fessiers peut apporter des bénéfices quasi similaires, à condition de travailler davantage avec le poids du corps et de respecter un bon positionnement, une respiration profonde et des étirements en fin de séance. Bon aussi : Des étirements qui, par leurs étirements longs et profonds associés à un travail respiratoire, assouplissent tous les fascias, oxygènent les tissus et favorisent une meilleure mobilité globale.

À Lire  Ce petit élément de 3 $ freine la construction de nouvelles maisons

Pilates et yoga qui sollicitent toutes les chaînes musculaires

De même, dans les spas Mandarin Oriental, le nouveau programme « Smart Movement »(3) propose, en plus des activités en petits groupes, un soin en cabine élaboré en collaboration avec des kinésithérapeutes et destiné à accompagner les sujets souffrant de troubles posturaux ou posturaux. « Après un massage par percussion destiné à réchauffer les muscles, le praticien propose des mouvements et mobilisations articulaires adaptés aux maux de la personne, puis des étirements ciblés destinés à détendre et assouplir les muscles », explique Mélissa Braun, responsable du spa du palace parisien. Pour maintenir les bienfaits, le traitement se poursuit à domicile avec une fiche conseil et des exercices vidéo.

Reconnecter le corps et la tête

L’homme s’est développé en relation avec la perception de son corps dans son environnement. Pour s’entendre, il faut aussi entraîner son cerveau et renforcer sa neuroplasticité ! « Pour gagner en équilibre, en coordination, en agilité et en proprioception (perception consciente ou inconsciente de la position des différentes parties du corps dans l’espace), on peut réaliser régulièrement des exercices ludiques, explique Raynald Choquet. Il faut travailler la précision, le rythme, la fréquence des gestes, les doubles tâches, le déséquilibre… » Il peut s’agir de jeux d’adresse (jeux de ballon, tir, saut…), de danse, de marche en terrain accidenté… L’idée est entrer dans la physique. difficulté pour le corps de faire appel à la tête, et vice versa.

Enfin, rien de tel qu’un peu de respiration, et éventuellement de méditation de pleine conscience ou de sophrologie, pour apprivoiser ce corps, sa représentation dans l’espace, et ainsi relier, coordonner et harmoniser l’ensemble. Car une belle posture, c’est aussi une posture de personne bien oxygénée et zen, en toutes circonstances.

La grâce au jour le jour

Au bureau. Tenez-vous debout, la colonne vertébrale et le bas du dos appuyés contre le dossier, les épaules détendues. Nous nous asseyons sur les deux fesses, les deux pieds au sol (pas de jambes croisées). On place l’écran un peu en dessous de l’horizontale des yeux et on plie les coudes à 90 degrés en s’appuyant sur le bureau (mieux, sur les accoudoirs).

travailler On se lève, on contracte les abdominaux et les fesses, on avance le torse, les épaules vers le bas et les omoplates serrées, on détend les bras et on détourne le regard. A chaque pas, le pied se déplie en plantant le talon au sol et en poussant dessus. Et pas de téléphone !

En voiture. Des ajustements sont effectués : le dossier du siège doit être presque vertical pour que le dos et les épaules s’engagent, et le siège doit être reculé pour que les jambes ne soient ni fléchies ni complètement tendues. Nous plaçons également les miroirs pour garder le cou droit. Détendez vos bras légèrement fléchis, détendez vos épaules et posez vos mains sur le volant à 10h10.

Sur le marché. Répartissez votre poids sur plusieurs sacs, en gardant les bras tendus sur votre corps, les sacs à bout de bras ou les coudes pliés à 90 degrés et rentrés dans votre corps, les poignées du sac dans le creux de votre coude. Avec un seul sac, on alterne droite/gauche. Idéal : un caddie ou un sac à dos renforcé.

On se mobilise

Avec la méthode yogist (yogist.fr) et deux livres édités par Solar (Comme un yogist et Pause yogist), Anne-Charlotte Vuccino vole au secours des salariés boulonnés à leur ordinateur.

Pour le cou, faites l’autruche. Nous nous asseyons confortablement, les genoux à 90 degrés, mettons les coudes sur les genoux. Expirez en abaissant votre menton vers votre poitrine et laissez votre cou s’allonger. On respire 5 fois dans cette position, avant d’étirer la tête et le dos dans une inspiration.

Pour le haut du dos, la tête de vache. Nous nous asseyons sur le bord de la chaise. Inspirez, levez votre bras droit vers le ciel et pliez-le pour placer votre main droite entre vos omoplates, coude pointé vers le plafond. Pliez le bras gauche vers le bas et levez la main gauche vers le milieu du dos. Essayez de crocheter les doigts derrière le dos ou, s’il y a trop d’espace, placez une extrémité de la ceinture dans chaque main. Étirez-vous doucement vers le haut, puis vers le bas, pour sentir l’étirement dans vos bras, vos épaules et votre dos. Respirez profondément 5 fois dans cette pose. Nous nous détendons puis changeons de côté.

(1) Autre adresse : 29, place du Marché-Saint-Honoré, 75001 Paris. anatomikparis.com(2) Auteur de 1h pour bien paraître (Éd. Leduc-s) et Ma gym express (Éd. Larousse). relookingcorporel.com(3) mandarinoriental.com