Assurance : à quoi sert une complémentaire santé ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La rédaction du Parisien n’a pas participé à la réalisation de cet article.

La complémentaire santé occupe la troisième place dans le processus de remboursement des soins. Il complète la couverture de l’assurance maladie et des mutuelles de santé. Souscrire à une « surmutuelle » permet de prendre en charge les soins les plus coûteux, comme l’optique ou les soins dentaires, qui ne seraient pas intégralement pris en charge par une assurance ou une mutuelle. Nous vous expliquons dans quel cas il est judicieux de souscrire à un supplément supplémentaire.

Définition d’une surcomplémentaire santé

En matière de santé, il existe 3 niveaux de remboursement :

Ainsi, il vous permet d’améliorer votre couverture santé en contractant des garanties spécifiques adaptées à vos besoins :

Malgré la réforme de la santé à 100% mise en place depuis 2019, les dépassements de coûts et l’exclusion de certains services de santé persistent. Dans ce cas, la charge supplémentaire réduit ou efface la charge restante. Il est particulièrement utile dans les soins optiques, dentaires et auditifs où les excès sont plus fréquents.

Bon à savoir : contractez votre complémentaire santé et votre mutuelle auprès du même organisme pour bénéficier du tiers payant.

>> Cliquez ici pour comparer assurance santé et mutuelle

Ceci pourrez vous intéresser :
Baisse de prix pour les néo-rétros 125 Un bouclier tarifaire sur les…

Dans quels cas est-ce judicieux ?

Opter pour un complément complémentaire vous permet d’avoir une protection adaptée à vos besoins. Pour cette raison, il est préférable lorsque l’on veut orienter certains traitements dans lesquels la couverture mutuelle est insuffisante.

Vous pouvez choisir une recharge pour renforcer divers soins, et ainsi améliorer votre couverture santé en général. Mais aussi, décidez de souscrire à une complémentaire santé spécifique :

Astuce : choisissez un complément complémentaire sans carence qui couvre immédiatement vos soins.

Comment choisir sa surcomplémentaire santé ?

Tout d’abord, pour choisir votre complémentaire santé, vous devez faire le point sur vos dépenses médicales. Pour cela, faites le point sur vos besoins de santé et votre niveau de couverture actuel.

À Lire  Sylvie Retailleau : L'étudiante doit être remise au cœur d'un quinquennat

Le plus simple est donc de comparer les différentes offres disponibles sur le marché de l’assurance santé. Grâce aux comparateurs en ligne, vous pouvez obtenir rapidement et gratuitement plusieurs devis détaillés. Ainsi, vous pouvez choisir une complémentaire santé adaptée à votre situation et au meilleur prix. Il est aussi possible d’opter pour une mutuelle pour moins de 5 euros par mois ! En revanche, il faudra faire attention au niveau de couvrance, les formules les plus protectrices étant généralement plus chères. Il s’agit de comparer les assureurs.

Le point sur la surcomplémentaire dentaire ou optique

Par définition, les frais supplémentaires sont destinés à modérer, voire éliminer, votre paiement direct. A lieu le remboursement préalable de la partie obligatoire et de la partie complémentaire. Les assurés le choisissent souvent pour renforcer leur couverture pour leurs soins dentaires et optiques.

Dans ces cas précis, le supplément complémentaire intervient après remboursement par votre mutuelle. Il est basé sur un taux de remboursement calculé en fonction du plafond de la sécurité sociale (PMSS). De plus, le pourcentage de remboursement de votre mutuelle n’est pas cumulatif à celui de votre mutuelle, mais est complémentaire. Par exemple, si la couverture mutuelle est de 200% et la complémentaire de 300%, cette dernière ne compense qu’à hauteur de 100% pour une couverture totale de 300%.

Concrètement, en soins dentaires, la majoration porte le taux de remboursement à 400 % voire 500 %. Pour les soins optiques, le montant est généralement exprimé en euros avec un montant applicable à une monture ou à un pack de verres. Veuillez noter qu’en aucun cas votre indemnisation ne pourra excéder le coût total de vos soins.

Certains liens sont tracés et peuvent générer une commission pour Le Parisien. Les prix sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles d’évoluer. Contacter Le Parisien Le guide