Assurance-emploi : les étudiants veulent rencontrer le gouvernement

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Les associations étudiantes ont signé une lettre ouverte au ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail Trevor Holder. Deux d’entre eux veulent se rencontrer après la suppression du programme Connexion AE NB-AE.

Fredericton n’offre plus le programme provincial Connexion AE-NB parce qu’il ne répond pas aux critères d’admissibilité du gouvernement fédéral à l’assurance-emploi. Établi en 2016, il a donné aux demandeurs d’assurance-emploi admissibles la possibilité de conserver leurs prestations pendant leurs études postsecondaires.

« La FÉÉCUM (Fédération étudiante du campus de l’Université de Moncton) et l’UNBSU (Union étudiante de l’Université du Nouveau-Brunswick) vous demandent d’assister à une rencontre dans le but de […] identifier des pistes de solutions qui pourraient répondre aux préoccupations exprimées par nos membres. », ont écrit les étudiants.

Ils ont noté de sérieuses inquiétudes et frustrations. Ils ont également noté l’absence de préavis pour l’élimination du programme d’assurance-emploi Connexion AE-NB. Cela a permis à 7 000 personnes d’étudier tout en percevant des allocations de chômage, après avoir travaillé un minimum d’heures pendant l’été.

« Les nombreuses réactions de nos membres et de la population en général à cette annonce devraient signaler au ministre qu’il doit agir rapidement. Nous attendons avec impatience sa réponse à notre invitation et espérons que vous obtiendrez un engagement clair de sa part pour résoudre cette crise. ne l’est pas, nous sommes prêts à faire les démarches nécessaires pour nous faire entendre », a déclaré le président de la FÉÉCUM, Jean-Sébastien Léger.

« Le ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et de l’Emploi rencontre régulièrement les étudiants et les groupes d’étudiants. Nous apprécions leurs commentaires et continuerons de les rencontrer et de communiquer avec eux », a répondu l’agent de communication du ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation. et de l’emploi, Geneviève Mallet-Chiasson.

Une étudiante en génie mécanique à l’Université de Moncton (U de M), Eve Thériault, a recueilli plus de 22 000 signatures dans une pétition affirmant la nécessité du programme Connexion NB-AE pour les étudiants mercredi matin.

« Beaucoup de gens m’ont contactée », dit-elle. Il y a des gens qui se demandent quelles sont les étapes qui suivent la pétition. Certains appellent à une manifestation et offrent leur aide. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise idée. »

Mme Thériault souligne que personne n’a évoqué avec elle la possibilité d’une grève étudiante. Les étudiants de l’U de M rencontrés par l’Acadie Nouvelle en avril semblaient résignés à l’endettement. Cependant, les étudiants du Nouveau-Brunswick ont ​​des prêts et des frais de scolarité très élevés, comparativement à ceux du Canada.

« Nous allons rendre l’éducation aussi accessible que possible et limiter autant que possible l’endettement des étudiants, mais ce programme [NB-AE Connection] n’était pas la façon de le faire », soutient l’économiste David Campbell.

Je crois que cette assurance-emploi a retiré des étudiants du stock de travail à temps partiel dans la province, alors qu’ils en constituaient une partie importante.

« Les entreprises de services à la personne, les restaurants, les boutiques et les hôtels ne pourraient plus rester ouverts tout le temps », précise le consultant.

Admet toutefois que la proportion d’étudiants néo-brunswickois qui travaillent à temps partiel durant leurs mois d’études (entre 50 % et 70 % selon les années) n’est que légèrement inférieure à celle des étudiants canadiens, durant la période 2011 à 2021.

« Je ne dis pas que couper ce programme [NB-AE Connection] résoudra tous nos problèmes de travail », a déclaré Campbell. Mais je dis assurez-vous d’avoir des employés à temps partiel et ce programme a sapé cet objectif. »

Il ajoute que travailler entre 10 et 20 heures par semaine est bénéfique pour les étudiants qui acquièrent les compétences et l’expérience de travail.

«De nombreux soutiens et services sont en place pour aider les étudiants à assumer le coût de leurs études postsecondaires, notamment le programme de bourses d’études renouvelées, la bourse d’études du Nouveau-Brunswick, d’autres subventions, prêts et bourses provinciaux ou fédéraux, un taux d’intérêt de 0% sur l’étudiant prêts et le Programme d’aide au remboursement », plaide Mme Mallet-Chiasson.

U U enseignants inquiets

L’Association des bibliothécaires, professeurs et professeurs de l’Université de Moncton (ABPPUM) s’inquiète de l’abolition du programme Connexion NB-AE. Elle croit qu’en l’engageant, le gouvernement a discrédité les collèges et les universités et a fait preuve d’une incompréhension de l’accessibilité à l’éducation postsecondaire.

« La population étudiante actuelle ou ceux qui désirent poursuivre leurs études à l’Université de Moncton pourraient être dissuadés d’entreprendre un cursus universitaire et retourner plutôt dans le milieu professionnel compte tenu de la hausse des coûts associés aux frais de scolarité et au coût de la vie ». , raconte Malaïka Bacon-Dussault, présidente de l’ABPPUM.

Le syndicat craint également que l’annulation du programme d’assurance-emploi ne menace la survie de l’Université de Moncton. Il demande des alternatives rapides à Connect NB-AE, pour aider à répondre aux besoins financiers des étudiants. Il a également exhorté le gouvernement à investir davantage dans les établissements d’enseignement postsecondaire.

À Lire  Autoentrepreneur : Qu'est-ce que le dispositif Acre et qui peut en bénéficier ?

CPF transition professionnelle Ce dispositif permet à un salarié de suivre la formation pendant son temps de travail tout en conservant, en tout ou partie, sa rémunération. La règle est simple : Si le salaire est inférieur ou égal à 2 Smic, la rémunération est maintenue à 100 %.

Comment avoir les 500 € du Crous ?

Comment avoir les 500 € du Crous ?

Si votre situation le justifie, le directeur du Crous peut autoriser un versement anticipé de l’aide ponctuelle sans examen du dossier par la commission. Le montant maximum de ce versement est de 500 €.

Comment obtenir les 100 € Crous ? Pour en bénéficier, l’étudiant doit au préalable déposer un dossier étudiant sur les réseaux sociaux (DSE) via la plateforme messervices.etudiant.gouv.fr, bloc DSE. Une fois que cela a été fait, il n’est pas nécessaire de prendre d’autres mesures. La Région paiera l’aide, via le Crous de Paris.

Qui a droit aux aides du Crous ?

étudiant boursier ou non boursier inscrit en formation initiale dans un établissement d’enseignement supérieur. être âgé de moins de 35 ans au 1er septembre de l’année d’études supérieures pour laquelle l’aide est demandée.

Comment avoir les sous du Crous ?

Il est connecté à messervices.etudiant.gouv.fr, via votre site Crous, que vous pouvez saisir dans votre DES. Attention! Il est primordial de remplir sans tarder une demande de DSE, même si vous ne disposez pas de tous les éléments pour évaluer votre situation.

Comment se faire licencier au Luxembourg ?

Comment se faire licencier au Luxembourg ?

Votre employeur, si vous envisagez de démissionner, n’est tenu de vous convoquer à un entretien préalable que si votre entreprise compte plus de 150 salariés. L’invitation doit alors être faite par lettre recommandée avec accusé de réception ou remise en main propre contre signature.

Quels sont les défauts d’un licenciement ? Absence injustifiée ou abandon de poste. Indiscipline ou insoumission du salarié (refus d’effectuer un travail prévu au contrat) Harcèlements, violences ou injures envers l’employeur ou d’autres salariés. Vols dans l’entreprise.

Qu’est-ce qui est considéré comme faute grave au Luxembourg ?

Est considérée comme faute grave tout acte ou défaut rendant immédiatement et définitivement impossible le maintien des relations de travail.

Comment quitter un CDI sans perdre ses droits Luxembourg ?

Le salarié peut démissionner pendant la période d’essai. Passé ce délai, le salarié ne peut résilier son contrat de travail qu’en cas de : faute grave de l’employeur, ou ; d’un commun accord avec son employeur…. Cet accord doit être :

  • consigné par écrit ;
  • fait en double exemplaire ;
  • signé par les deux parties.

Quelles sont les étapes administratives lorsqu’un salarié démissionné de son entreprise ?

Démission d’un salarié : formalités à accomplir pour…

  • Documents légaux à remettre au salarié
  • Le certificat de travail. …
  • Réception du solde total du compte. …
  • Attestation employeur pour Pôle Emploi. …
  • o S’assurer de la volonté claire et sans équivoque de l’employé

L’employeur devra-t-il répondre à une démission ? Si l’employeur ne peut pas refuser votre démission, vous n’êtes pas tenu de répondre. Il ne peut que constater. Toutefois, lorsqu’il refuse de recevoir le courrier recommandé avec accusé de réception qu’il vous a adressé, il est présumé avoir connaissance de votre démission.

Quelles sont les obligations du salarié qui souhaite démissionner ?

travail, art. L.1231-1). La démission est un droit : le salarié qui entend démissionner doit uniquement informer son employeur de sa décision, à tout moment et de quelque manière que ce soit, et respecter le délai de préavis légal ou conventionnel applicable dans l’entreprise avant de quitter son poste.

Quelles sont les formalités administratives et légales liées au départ d’un salarié ?

Lorsqu’un contrat de travail est rompu ou résilié, l’employeur doit remettre au salarié une attestation de travail, un reçu de règlement de tous comptes et une attestation de Pôle Emploi.