Assurance moto – Assurance moto : quelles sont les spécificités ?

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Pour pouvoir rouler à moto en toute sécurité sur la voie publique, il y a certaines règles à respecter, comme le port du casque, mais pas seulement. Vous devez également souscrire une assurance moto. Mais est-ce toujours obligatoire ? Étudions ensemble la réglementation et divers cas particuliers en la matière pour vous permettre de rouler en toute légalité.

L’assurance moto est-elle forcément obligatoire ?

La réponse est oui, pour tout véhicule terrestre à moteur, y compris les deux-roues, depuis 1958 en France. En principe, seule la garantie responsabilité civile est obligatoire. Elle indemnise intégralement toute personne ayant subi des dommages corporels ou matériels causés par vous. Mais c’est une couverture minimale. C’est pourquoi il est important de choisir la bonne assurance moto pour bénéficier d’une protection adaptée à vos besoins.

Vous devez également coller l’attestation d’assurance à l’avant du véhicule afin que les forces de l’ordre sachent rapidement que vous êtes assuré.

Ceci pourrez vous intéresser :
Mahindra cède 50 % de ses parts et 80 % de ses…

Les sanctions en cas de défaut d’assurance moto

Vous êtes donc obligé d’assurer votre deux-roues, même si vous l’utilisez occasionnellement. Si vous êtes contrôlé par la police et que vous démontrez que vous n’avez pas d’assurance, vous pouvez être condamné à une amende pouvant aller jusqu’à 3 750 €, assortie d’une peine complémentaire.

Qu’en est-il d’une moto qui ne roule pas ?

Il peut nous sembler que puisque notre moto est enfermée dans le garage, il n’est pas nécessaire de l’assurer. Détrompez-vous ! Il est tout de même nécessaire de souscrire à une assurance tant que votre deux roues peut encore occasionner un sinistre, même en stationnement et non sur la voie publique. En effet, il y a toujours la possibilité qu’un incendie ou une explosion affecte d’autres personnes ou véhicules.

Heureusement, vous pouvez adapter l’assurance à vos besoins. Afin de ne pas engager de dépenses importantes avec le véhicule immobilisé à domicile, vous avez la possibilité de limiter l’assurance au minimum légal, avec la garantie OC. Les assureurs proposent des formules comme l’assurance garage mort si la moto est définitivement immobilisée.

Cependant, il existe une exception qui vous permet de ne pas assurer une moto lorsque vous ne l’utilisez pas : vous devez la démonter. Pour ce faire, vous devez non seulement démonter le véhicule, mais également retirer la batterie, vider le réservoir de carburant et purger les carters.

Et la moto non immatriculée ?

Il s’agit principalement d’une moto de motocross, tout-terrain destinée à un usage sportif, qui n’est pas homologuée pour une utilisation sur la voie publique. En effet, il n’est utilisé que sur les pistes privées et les terrains qui lui sont dédiés. Ce dernier ne déroge pas non plus à la règle et doit être assuré, même s’il est utilisé par des enfants.

En revanche, le motocross ne peut pas être couvert par les garanties classiques. Il est donc nécessaire de souscrire une assurance spéciale. La licence délivrée par votre club offre déjà une protection minimale, mais il est fortement recommandé de la compléter par une garantie contre les dommages corporels, le vol ou même une assurance tous risques si le vélo a une certaine valeur.

Des formules adaptées aux besoins des usagers

Pour répondre aux besoins de certains motards, les assureurs proposent diverses formules d’assurances intéressantes.

L’assurance au kilomètre

Si vous roulez très occasionnellement à moto (moins de 10 000 km par an), vous pouvez opter pour une assurance kilométrique. De cette façon, vous payez l’assurance en fonction des kilomètres parcourus dans l’année pour faire des économies.

La plupart des assureurs moto proposent cette formule, notamment pour les VTT et scooters de plus de 125cc. Cette alternative économique offre les mêmes garanties que les contrats classiques. Vous choisissez entre une assurance responsabilité civile, une assurance intermédiaire ou une assurance tous risques.

Afin de mesurer les kilomètres parcourus, un récepteur GPS est installé sur la moto aux frais de l’assureur. Les informations collectées (vitesse, types de routes parcourues, temps de conduite, etc.) permettent d’ajuster le montant de la prime.

L’assurance moto temporaire

Si vous n’avez besoin d’une assurance moto que pour une durée limitée, vous pouvez souscrire une assurance moto temporaire d’une durée réduite. Cette dernière peut être de 1 à 90 jours. Le contrat prend automatiquement fin à la date convenue, sauf si vous choisissez de le renouveler.

Pour en profiter, la cylindrée de la moto doit être comprise entre 126 et 750 cc. Diverses situations peuvent vous amener à choisir une assurance temporaire, notamment en cas de :

L’assurance saisonnière

Certains motocyclistes n’utilisent leur machine qu’à certaines périodes de l’année, comme l’été. Si tel est votre cas, vous pouvez économiser de l’argent en souscrivant une assurance saisonnière, qui peut ne durer que six mois, par exemple.

Ainsi, les garanties ne s’appliquent que pour certaines périodes. Cependant, vous pouvez toujours profiter de la garantie vol et incendie même lorsque votre vélo est immobilisé.

Certains assureurs se limitent à suspendre la garantie pour des périodes précises ou fixent une durée maximale de la garantie, tandis que d’autres proposent des formules dédiées, à savoir l’assurance hivernage.

Comment assurer un conducteur occasionnel ?

Une autre personne peut également utiliser régulièrement votre moto à votre place. Dans ce cas, vous pouvez également l’intégrer dans le contrat. Aucun bonus supplémentaire ne sera facturé si la personne répond aux mêmes critères que vous.

La Garantie Prêt Guidon vous permet également de prêter votre moto au motard occasionnel. L’assureur peut imposer diverses conditions, telles que le nombre d’années de détention du permis de conduire A pour le deuxième conducteur, limiter les déplacements, voire réglementer la relation avec une personne (par exemple uniquement avec un conjoint).

Quand assurer une moto ?

Assurance moto immédiate Selon la loi, une fois qu’un véhicule est en possession d’un nouvel acheteur, ce dernier doit l’assurer immédiatement. Bien sûr, cela signifie qu’il n’est pas légal de conduire de l’endroit où vous avez acheté la moto à son domicile sans au moins une assurance auprès d’un tiers.

.

Comment résilier une assurance moto sans la vendre ?

A cet effet, il doit adresser une lettre de résiliation à l’assureur. Cette lettre doit être envoyée au moins 2 mois avant la première échéance. Dès réception de ce courrier, la compagnie d’assurance doit transmettre son décompte d’informations à son assuré dans un délai de 15 jours.

Comment arrêter une assurance moto ?

Avec les motos enfermées et laissées dans les garages, certains motards se demandent s’il est possible de suspendre l’assurance moto. La réponse est non. Le contrat d’assurance moto (ou auto) ne peut être suspendu qu’en cas de non-paiement de la prime, de vente, de vol ou de destruction du véhicule.

Quand Peut-on resilier une assurance moto à tout moment ?

Si l’assureur ne respecte pas l’obligation de rappel, vous pouvez démissionner à tout moment, même passé le délai, sans pénalité (toujours par lettre d’AR). Grâce à la loi de Hamon, vous pouvez changer d’assurance moto à tout moment après 1 an de contrat, sans frais ni pénalités.

À Lire  Delsol Advocaten défend les juniors