Assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro)

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Lorsque vous êtes propriétaire d’une entreprise, vous êtes responsable des dommages causés à autrui par vous-même, les employés, les locaux, les équipements, les produits vendus, réparés ou installés. Cependant, lorsque cette responsabilité est engagée, les dommages pécuniaires demandés peuvent parfois s’élever à des sommes considérables et, de ce fait, mettre l’entreprise en danger. Il est donc nécessaire et même nécessaire de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Et cela passe par la sélection d’extensions de garantie adaptées à l’activité. Explique.

Responsabilité civile : pour les dommages causés aux tiers

Responsabilité civile : pour les dommages causés aux tiers

Avant d’aborder les différents types de garanties que les commerçants, artisans et professionnels doivent souscrire auprès des compagnies d’assurance, il convient de rappeler ce que couvre la responsabilité civile.

Ce type d’assurance est destiné à indemniser les tiers lésés. Par exemple :

Dans toutes ces situations et bien d’autres, votre responsabilité de chef d’entreprise peut être mise en cause. L’assurance responsabilité civile prend en charge la réparation de ces dommages dans les conditions prévues au contrat.

Assurance responsabilité civile pour les travailleurs indépendants
Ceci pourrez vous intéresser :
Publié le 15/07/2013 à 15:22, mis à jour le 15/08/2013 à 15:25Fédération…

Responsabilité civile occupation des locaux

Responsabilité civile occupation des locaux

La responsabilité pour l’occupation des locaux est en principe garantie dans le cadre d’un contrat multirisque professionnel. Typiquement, cette assurance couvre les dommages causés par un dégât des eaux ou un incendie dans vos locaux, mais également les dommages causés à vos voisins et aux tiers. Le plus souvent, si vous avez souscrit une assurance multirisque professionnelle, vous n’avez pas à vous en soucier (en revanche, vous devriez vérifier votre contrat pour vous en assurer).

Si vous n’avez pas d’accord de risques professionnels ou si la responsabilité civile de l’occupation des lieux n’est pas couverte par cet accord, vous devez l’inclure dans votre responsabilité civile professionnelle.

Responsabilité civile professionnelle

Responsabilité civile professionnelle

Cette dernière couvre les dommages causés par des travaux, services ou produits distribués par l’entreprise. Et ceci après que les travaux sont terminés ou que les produits ou services ont été livrés.

Il est important de préciser à l’assureur ou au courtier l’activité et l’organisation de l’entreprise : ce n’est qu’à ce prix que vous serez suffisamment assuré contre tous les risques.

En effet, il faut vérifier que les stagiaires, stagiaires, apprentis, salariés, stagiaires ou conjoints aidants sont couverts par la responsabilité professionnelle.

De même, seule une connaissance approfondie de votre offre et de la relation client permettra à votre assureur de vous proposer une protection adaptée à votre situation.

Responsabilité civile exploitation

Responsabilité civile exploitation

La responsabilité civile professionnelle couvre les conséquences des dommages corporels, matériels et immatériels causés aux tiers par un chef d’entreprise ou toute autre personne impliquée dans la gestion de l’entreprise, des apprentis aux bénévoles et salariés.

Ainsi, la responsabilité civile liée à l’exercice de l’activité ne doit pas être confondue avec la responsabilité civile de la profession. Le premier couvre les dommages résultant du service lui-même, tandis que la responsabilité civile du service couvre les accidents survenus pendant l’exploitation, mais dépassant le cadre des services fournis.

Par exemple, si la voiture d’un employé est endommagée sur le parking de l’entreprise, la responsabilité d’exploitation entre en jeu, tandis qu’en cas d’endommagement de la voiture du client pendant la prestation, les dommages sont couverts par la responsabilité civile professionnelle.

De nombreuses extensions de garantie

De nombreuses extensions de garantie

Ainsi, si vous fabriquez des articles (lampes, bijoux, meubles, etc.), la responsabilité civile du fait des produits est nécessaire pour couvrir les dommages causés par vos produits à des tiers (panne, casse entraînant des dommages ou des blessures, etc.).

Si vous fabriquez, transportez ou vendez des aliments, vous devez souscrire une extension de garantie contre les intoxications alimentaires. Ainsi, cela s’applique à tous les restaurants, mais aussi à la livraison à domicile de repas et de snacks (bars, etc.).

Si vous fournissez et installez des appareils (par exemple, dans le cadre d’un bricolage et d’un petit service à domicile), vous devez être responsable après la livraison ou l’installation.

À Lire  Vie courante. Mutuelle de santé : salariés ou indépendants, comment bien s'assurer ?

Si vous réparez, entreposez ou entretenez des produits appartenant à vos clients, vous devez assumer la responsabilité civile des objets confiés. C’est bien sûr le cas de tous les ateliers (ou pensez notamment à la réparation de smartphones, tablettes et ordinateurs portables, une industrie très en vogue), mais aussi de la vente de produits d’occasion que vous n’achetez pas (vente à commission).

En cas d’utilisation de produits dangereux ou pouvant causer des dommages à l’environnement et de la pollution (lavage de voitures, pressing, etc.), il est conseillé d’engager la responsabilité civile pour atteinte à l’environnement.

Des garanties limitées

Comme pour tous les types d’assurance, l’assurance responsabilité civile professionnelle et ses garanties prolongées sont limitées. Sinon, les assureurs feraient rapidement faillite.

Ainsi, chaque contrat doit être discuté et négocié avec l’assureur afin d’établir le juste équilibre entre la police d’assurance (pour que celle-ci ne surcharge pas le budget de l’entreprise), les franchises et le montant de l’indemnisation.

Pourquoi prendre une assurance responsabilité civile professionnelle ?

Pourquoi vaut-il la peine de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle ? Chaque entreprise est tenue de réparer tout dommage causé à autrui par des personnes ou des biens dont elle est responsable. Ces dommages peuvent donner lieu à des indemnisations importantes pour l’entreprise.

Pourquoi vaut-il la peine de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle ? L’assurance responsabilité civile professionnelle indemnise les dommages causés par le dirigeant et ses préposés (ou leurs ayants droit) : faute professionnelle, omission, imprudence, négligence, conseil inadéquat, erreur de conception ou de réalisation, voire atteinte au droit à l’image.

Pourquoi assurer son activité professionnelle ?

L’assurance responsabilité civile professionnelle est obligatoire pour toutes les professions réglementées telles que les professionnels de la santé et les avocats. Il est recommandé quelle que soit l’entreprise car il permet à l’entreprise d’être responsable de ses actes et d’indemniser les victimes de ses erreurs.

C’est quoi la responsabilité civile professionnelle ?

L’Assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) est la principale assurance des entreprises. Commerçant, artisan, société de service, industriel, commercial… La garantie RC Pro est recommandée pour toutes les entreprises et même obligatoire pour certaines professions.

Quelle assurance responsabilité civile professionnelle ?

RC PRO Insurance L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) couvre les dommages survenus dans le cadre de votre activité professionnelle et de vos prestations. Ces dommages peuvent être causés par : Vous. Par vos employés.

Quelle assurance responsabilité civile ? La responsabilité civile est incluse dans : Votre police multirisque habitation. Votre police d’assurance automobile. l’assurance scolaire, même si dans ce cas, ne couvre que la responsabilité civile des enfants.

Quelle assurance couvre la responsabilité civile professionnelle ?

Que couvre la responsabilité civile professionnelle ? La garantie responsabilité civile professionnelle couvre les dommages résultant d’une faute involontaire (erreur, omission, inexactitude, omission, négligence) directement liée à la prestation ou à la vente fournie.

Où trouver responsabilité civile professionnelle ?

Pour obtenir une certification RC professionnelle, vous devez souscrire une assurance ou un intermédiaire qui évaluera vos besoins en fonction de la taille de votre entreprise et de son secteur d’activité. Dans certains cas, vous devrez fournir des pièces justificatives en fonction de votre activité.

Comment engager la responsabilité du dirigeant ?

La responsabilité du dirigeant de la société peut être engagée s’il est prouvé qu’il a commis une faute ayant causé un dommage à la société elle-même ou à un tiers. Celle-ci peut être initiée, par exemple, par un partenaire agissant individuellement, par l’entreprise elle-même ou par un tiers.

Comment la responsabilité d’un dirigeant vis-à-vis des tiers peut-elle être engagée ? L’action en responsabilité personnelle de l’administrateur doit être portée devant le tribunal de commerce du siège social. L’intéressé doit, en règle générale, agir dans un délai maximum de trois ans à compter de la date à laquelle il a eu connaissance ou aurait dû avoir connaissance de la faute du dirigeant.

Quelle est la responsabilité du dirigeant ?

La responsabilité civile du dirigeant sera engagée s’il est prouvé qu’il a commis la faute, à l’origine pour l’entreprise ou pour des tiers, du dommage réparé. Si plusieurs dirigeants ont participé au manquement, leur responsabilité solidaire sera engagée.

Qui peut engager la responsabilité civile d’un dirigeant et à quelles conditions ?

Comment engager la responsabilité civile du réalisateur ? Si le gérant commet une faute indissociable de ses devoirs, il en assumera la responsabilité civile, c’est-à-dire qu’il devra réparer lui-même le dommage. En pratique, la partie lésée engagera une action en responsabilité contre l’administrateur.