Assurer une moto sans permis ▷ Assurance moto

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’assurance moto est-elle vraiment obligatoire ?

Qu’elle reste enfermée au garage toute l’année ou que vous ne la sortiez qu’exceptionnellement, toute moto doit être liée à un contrat d’assurance. Les textes du Code des Assurances sont très clairs : tout véhicule à moteur capable de rouler à une vitesse supérieure ou égale à 7 km/h nécessite au minimum d’être couvert par une assurance. Le minimum syndical est donc la responsabilité civile de l’assurance moto qui couvre le conducteur des dommages qu’il pourrait causer à un tiers.

Quel que soit le cyclomoteur que vous possédez, il est impératif qu’il soit couvert, au moins au tiers. Sachez que cela concerne également les pilotes de motos non homologuées qui n’ont pas de carte grise et qui desservent hors voie publique.

>> CLIQUEZ ICI POUR COMPARER LES ASSURANCES MOTO <<

Programme Grande Ecole (PGE) : à l'ESCE, école professionnelle internationale, profitez de ...
Ceci pourrez vous intéresser :
Par L’Etudiant Fab, publié le 11 juillet 2022Vous souhaitez donner à votre…

Conduire une moto sans permis

Si vous n’avez pas le temps, l’envie ou le budget pour passer le permis moto, mais que vous ressentez tout de même le besoin de conduire un deux-roues, il est possible de rouler avec des cylindrées plus petites que celles nécessitant le permis A. Deux scénarios existent :

Lorsque vous avez votre permis de conduire depuis plus de deux ans, vous avez droit à une formation de 7 heures qui permet la conduite légale de cyclomoteurs 125cc et de tricycles lourds (jusqu’à 550 kg et puissance maximale 15 kW). Les tarifs de ces cours varient d’une école de moto à l’autre. Sachez que pour l’achat d’un scooter neuf, certains constructeurs proposent d’inclure le prix de la formation lors du paiement du véhicule.

Si vous n’avez pas le permis B ou le permis moto, vous ne pouvez pas conduire de motos légères. En revanche, il est toujours possible de conduire certains véhicules à deux roues, mais vous serez limité aux moteurs n’excédant pas 50 cm3. Scooters ou cyclomoteurs, ces véhicules sont dits « restreints » puisqu’ils ne peuvent circuler à une vitesse supérieure à 45 km/h. Il faudra oublier les pics de vitesse et le périphérique, en revanche, ils s’avèrent être une alternative à la voiture et aux transports en commun bien pratique lorsqu’on habite dans une ville soumise à un trafic routier intense.

Pour conduire une 50cc sans permis, il faut avoir au moins 14 ans. Cependant, si vous êtes né après le 1er janvier 1988, il est nécessaire d’obtenir votre BSR (Brevet de Sécurité Routière).

Si vous êtes en train d’obtenir votre permis A, vous ne savez bien sûr pas encore conduire une moto, ce qui nécessite l’obtention du précieux examen.

Nous venons de voir qu’il existe plusieurs raisons de posséder une moto sans avoir réussi l’examen du permis A. Ces différents scénarios conduisent donc à des situations différentes en matière d’assurance.

>> CLIQUEZ ICI POUR COMPARER LES ASSURANCES MOTO <<

Passage du permis moto

Vous êtes en train de passer le permis moto et avez déjà acquis votre moto ?

Si tel est le cas et que vous n’avez pas de permis B depuis 2 ans et que vous avez moins de 20 ans, il peut être très compliqué d’assurer votre machine. De nombreuses compagnies d’assurance exigent une copie de votre licence pour souscrire la police. Il est donc déconseillé d’acheter une moto avant d’avoir obtenu son permis. Mais si vous êtes tombé sur l’affaire du siècle, il est nécessaire de l’avoir assuré. Certains assureurs peuvent être accommodants, selon votre dossier et si vous expliquez clairement les raisons pour lesquelles vous avez besoin de cette assurance.

Si l’assurance conventionnelle n’est pas envisageable, il devrait être possible de souscrire une assurance « garage » ou moto non roulante pour les véhicules non roulants. Ce type de contrat comprend généralement la responsabilité civile et les garanties vol et incendie.

Il y a aussi la possibilité de déclarer un tiers comme conducteur principal et exclusif du véhicule. Il faut évidemment que cette personne soit titulaire du permis en vigueur. Dès que vous aurez obtenu votre précieux sésame, il sera possible de modifier le contrat et de vous faire apparaître comme seul conducteur du véhicule.

>> CLIQUEZ ICI POUR COMPARER LES ASSURANCES MOTO <<

Les motos sans permis

Pour assurer une moto qui ne nécessite pas de permis A, la procédure est la même que pour assurer tout type de véhicule. Les formules mises à votre disposition seront également similaires :

Les propriétaires de ce type de véhicule optent très rarement pour la formule tous risques car c’est la plus chère et la valeur des motos sans permis n’est souvent pas assez élevée pour justifier une couverture aussi importante.

En revanche, il est recommandé de souscrire aux garanties vol, incendie et tous dommages, car les deux roues sont souvent victimes de vandalisme. Des options telles que la gestion des chutes sans réponse et des collisions sont possibles, chaque situation sera spécifique aux besoins du conducteur concerné.

Cas particulier des moto non homologuées

Si vous pratiquez du cross, du trial ou tout autre type de moto qui ne dispose pas de carte grise, vous êtes tout de même obligé de souscrire une assurance. Si vous êtes compétiteur, votre licence vous couvre (responsabilité civile) lorsque vous pratiquez sur les circuits, mais pas en dehors des infrastructures de votre club.

Pour assurer une couverture complète, il est recommandé de se tourner vers des sociétés spécialisées.

À Lire  Assurance santé aux États-Unis : faut-il choisir une assurance locale ou internationale ?