Au CHU de Bordeaux, on rappelle aux patients de ne pas « avoir peur de déranger »

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

A Bordeaux, le CHU a activé son plan blanc et reprogrammé les actes médicaux non urgents pour augmenter les effectifs en réanimation. En parallèle, les médecins rappellent aux patients l’importance de maintenir les soins, les traitements, et d’appeler le 15 si nécessaire.

Les chiffres augmentent dans toutes les régions et le système de santé est de plus en plus exposé. Dans le dernier bilan épidémiologique sur les chiffres du Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine, la Santé publique France rappelle à quel point les hôpitaux de la région sont sous pression : en une semaine le nombre d’hospitalisations pour Covid-19 a augmenté de 50 %. Concernant les admissions en réanimation, cette augmentation atteint 70%.

Déprogrammation

Le 27 octobre, la Gironde comptait 276 personnes hospitalisées pour le Covid-19, dont 47 en réanimation. A Bordeaux, le CHU de Bordeaux a activé son plan blanc. Un ensemble de mesures qui devrait permettre d’augmenter la capacité d’accueil des patients au CHU. « Nous allons déprogrammer la médecine mais aussi la chirurgie, afin de redistribuer du personnel au secteur de la réanimation qui en aura besoin », a expliqué Catherine Fleurot, médecin anesthésiste-réanimateur et membre de la commission médicale de l’hôpital.

Catherine Fleurot, anesthésiste-réanimateur et membre de la commission médicale du CHU de Bordeaux a détaillé les mesures du plan blanc.

Voir l’article :
Mal de dents, problèmes dentaires, besoin urgent de consulter un dentiste… Le…

« Peur de déranger »

©France 3 Aquitaine

& # xD;

Maintenir soins et traitements

& # xD;

À Lire  Bordeaux : Le projet de "shooting room", dont les scientifiques ont confirmé l'intérêt, est toujours retardé.