Auto-entrepreneur 2022 : Urssaf et plafond

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Le statut d’auto-entrepreneur permet d’exercer une activité indépendante avec peu de contraintes administratives. Ce statut est soumis à plusieurs conditions. Une baisse des cotisations est attendue pour le second semestre 2022.

Depuis le 1er janvier 2009, le régime des indépendants permet à chacun de créer sa propre activité indépendante. La gestion administrative et comptable est simplifiée à l’extrême, ce qui a attiré de nombreuses personnes aux profils très variés. Les indépendants dépendent du régime fiscal des micro-entreprises. Un régime aux procédures simplifiées sous réserve du respect d’un certain plafond de facturation. Ce régime vous permet d’avoir une activité spécifique ou complète en toute autonomie sans les contraintes administratives d’une entreprise.

Les indépendants doivent cotiser à l’Urssaf mensuellement ou trimestriellement. Le calcul des cotisations est basé sur la facturation. Elle est également liée à une redevance qui dépend de l’activité exercée :

Depuis le 1er janvier 2020, tous les indépendants sont couverts par le régime général de la sécurité sociale, qui gère désormais la sécurité sociale des indépendants.

Par ailleurs, lors de son discours de politique générale à l’Assemblée nationale le 6 juillet 2022, la Première ministre Elisabeth Borne a annoncé une baisse des cotisations sociales pour les indépendants. Il fait partie du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat, examiné au Parlement en juillet 2022. Dans le détail, il consiste en une baisse des cotisations maladie et maternité pour les indépendants lorsque leur revenu annuel ne dépasse pas le Smic, soit 15 632 euros. (équivalent à 1 645,58 euros bruts ou 1 302,64 euros nets par mois). Selon le gouvernement, cela devrait permettre aux bénéficiaires d’économiser 550 euros par an. Dans l’exposé des motifs du projet de loi il est précisé qu’il devrait viser les artisans, les commerçants, toutes les professions libérales ainsi que les responsables d’exploitations ou d’entreprises agricoles et les micro-entrepreneurs, « soit 2,25 millions de personnes environ ». Cette baisse devrait être durable.

Est-il possible de cumuler le statut d’auto-entrepreneur et salarié ?

Est-il possible de cumuler le statut d'auto-entrepreneur et salarié ?

Il est possible de combiner activité indépendante et activité salariée. Cette activité entrepreneuriale peut être développée en parallèle de l’activité salariée ou lors d’un congé sans solde dédié à la création d’entreprise. Pour mener à bien cette activité entrepreneuriale, il est nécessaire de remplir certaines conditions.

A voir aussi :
Un contrat d’entreprise est indispensable pour toute personne qui veut se développer…

Seuil : quel est le plafond de ressources à ne pas dépasser pour un auto-entrepreneur ?

Seuil : quel est le plafond de ressources à ne pas dépasser pour un auto-entrepreneur ?

Les indépendants ne doivent pas dépasser une certaine limite de ressources s’ils ne souhaitent pas passer au statut d’entreprise individuelle. Le plafond de ressources 2022 (par rapport aux revenus 2021) est de :

Cependant, il existe une tolérance en cas de dépassement pour une seule année.

Les auto-entrepreneurs peuvent-ils encore bénéficier du dispositif ACRE (anciennement ACCRE) ?

Les auto-entrepreneurs peuvent-ils encore bénéficier du dispositif ACRE (anciennement ACCRE) ?

Les aides à la création ou à la reprise d’entreprise (ACRE et avant ACCRE) étaient un dispositif français versé automatiquement aux indépendants pour développer la création d’une micro-entreprise. Depuis l’arrêté du 22 novembre 2019, l’ACRE n’est plus versée automatiquement et son indemnité est ramenée à 1 an seulement au lieu des 3 ans en vigueur jusqu’alors. Aujourd’hui, l’une de ces conditions doit être remplie pour bénéficier de l’ACRE.

À Lire  Vente de l'entreprise : dispense de retraite, Vente de l'entreprise : dispense de retraite.

La grande évolution de ce nouveau statut réside dans la simplification du processus de création. En effet, pour devenir indépendant, une simple inscription en ligne suffit. Pour adhérer à ce programme, le créateur d’une nouvelle activité doit se rendre auprès de :

Une fois immatriculé, l’INSEE communique son numéro de Siret au nouvel auto-entrepreneur. Les artisans, commerçants et libéraux inscrits à la CIPAV (Caixa Interprofessional de Previsión y Assegurança de Vellesa) sont indépendants tant que leur chiffre d’affaires reste inférieur à un certain plafond.

Depuis 2016, le travailleur indépendant doit immatriculer son entreprise au Registre du commerce et du commerce. Il doit également s’acquitter de la contribution patrimoniale des entreprises (CFE), ce qui rend le système de moins en moins avantageux et de plus en plus compliqué administrativement. Il y a beaucoup d’indépendants qui n’exercent aucune activité (ils ont déjà un travail parallèle) mais qui paient des coûts élevés.

A partir des impôts établis pour 2015, les entreprises indépendantes sont désormais tenues de payer la CFE. Toutefois, les indépendants qui développent une activité dans le domaine de la pêche et de l’agriculture sont définitivement exonérés de la CFE. Il en va de même pour les peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs, photographes, auteurs, compositeurs, artistes lyriques et dramatiques.

Depuis 2018, il existe une exonération d’ISF pour les micro-entreprises qui déclarent un chiffre d’affaires annuel inférieur à 5 000 euros. Par ailleurs, les sociétés nouvelles ne sont pas assujetties à la CFE l’année de leur création, quelle que soit la date d’ouverture du premier exercice social. La liste de toutes les sociétés exonérées est consultable aux articles 1449 à 1466F du CDI.

L’indépendant doit effectuer une déclaration CFE avant le 1er janvier de l’année suivant la création de l’entreprise, en utilisant le formulaire correspondant. Il n’y a pas de déclaration annuelle à faire ultérieurement, sauf en cas de modification susceptible de modifier le montant de la cotisation. Vous devez ensuite produire une déclaration 1447-M au plus tard le 2e jour ouvrable après le 1er mai.

Qu’est-ce que l’extrait Kbis d’un auto-entrepreneur ?

Qu'est-ce que l'extrait Kbis d'un auto-entrepreneur ?

Les indépendants exerçant une activité commerciale reçoivent leur relevé Kbis par courrier après leur déclaration. La réception de ce document certifie l’existence légale de votre activité. Les indépendants qui développent une activité non commerciale (notamment toutes les activités dites intellectuelles) n’ont pas besoin d’extrait Kbis pour développer leur activité. Les indépendants qui développent une activité artisanale reçoivent un autre document appelé extrait D1.

Afin d’être payés, les travailleurs indépendants doivent émettre des factures à leurs clients. Ces factures comportent le nom et l’adresse du client, le numéro SIRET de l’indépendant, le tarif unitaire et le prix total demandé ainsi que le délai de paiement. Sous réserve que les limites maximales soient respectées, la facture n’inclut pas la TVA. Il est possible d’utiliser ce modèle de facture pour les indépendants.