Auto-entrepreneur : quelle assurance pour ma micro-entreprise ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La micro-entreprise n’est pas obligée de souscrire une assurance. Tout dépend du secteur d’activité de l’auto entrepreneur. Cependant, il est particulièrement conseillé de s’assurer contre certains risques, même si la loi ne l’exige pas. Voici les différents types d’assurances qu’un indépendant peut souscrire !

Si l’entrepreneuriat a le vent en poupe, l’indépendant sous le régime de la micro-entreprise se pose encore de nombreuses questions sur la nécessité et l’utilité des obligations qui lui incombent. Vous envisagez de changer de statut d’indépendant à indépendant et vous vous demandez quelle assurance souscrire ? Quels types de couverture pouvez-vous obtenir? Dans quelle mesure est-il préférable de souscrire certains contrats d’assurance responsabilité civile ou autre ?

Table des matières

Les assurances auto entrepreneur obligatoires pour certains types d’activités

Les assurances auto entrepreneur obligatoires pour certains types d’activités

La garantie décennale

Appelée aussi assurance responsabilité décennale, elle est une obligation pour les acteurs du secteur du bâtiment et de la construction. Elle couvre les dommages subis pendant une période de 10 ans à compter de la prise en charge des travaux. Y sont obligatoirement soumis : les entreprises de construction, les maîtres d’ouvrage (qui peuvent être des promoteurs immobiliers), les ingénieurs, les architectes, tous les micro-entrepreneurs travaillant dans le secteur (un parqueteur, un maçon, un couvreur, un carreleur.. . liste est indicative), bureaux qui effectuent des investigations de sol ou d’autres investigations techniques…

Cette assurance doit être souscrite avant le début des travaux. De plus, il doit figurer sur les factures et les offres.

L’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro)

Cette assurance auto entrepreneur couvre tous les dommages causés par des tiers dans le cadre de l’exercice de son activité. Certaines professions ou secteurs y sont soumis, comme le bâtiment, le sport, les transports, les courtiers d’assurances, en général, les services à la personne dont la santé (médecin, esthéticienne, tatoueur, entraîneur sportif, etc.), les professions liées au droit (avocat, huissier, notaire etc). Et enfin le domaine des transports, qu’il s’agisse de personnes ou de marchandises.

Les conséquences économiques peuvent être énormes voire catastrophiques. Il est donc conseillé de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle, même si elle n’est pas obligatoire, pour éviter une cascade d’indemnisations et de frais de justice. Les métiers du conseil sont très exposés. Une proposition inappropriée peut causer des dommages très importants et l’indépendant s’expose à des demandes d’indemnisation élevées.

Pour être sûr de ses obligations vis-à-vis de RC pro, l’auto-entrepreneur s’adressera à sa chambre de commerce, à son bureau d’affaires, à l’ordre professionnel de son secteur ou encore à des courtiers en assurances.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire ce comparatif RC Pro proposé par Independent.io.

L’assurance auto professionnelle

Elle fonctionne selon la même logique que l’assurance responsabilité civile automobile dans le cadre privé. Un indépendant, un travailleur indépendant ou un professionnel en général peut avoir besoin d’utiliser un véhicule dans le cadre de ses activités professionnelles. Cette utilisation doit être stipulée dans le contrat d’assurance avec une pénalité de refus de prise en charge en cas de sinistre.

En tant que contrat de responsabilité civile, l’assurance couvre les dommages corporels et matériels causés aux tiers. Des extensions facultatives qui compensent le commerçant peuvent toujours être ajoutées.

L’assurance soins de santé

Il fait partie de ceux qui découlent de l’obligation pour l’entrepreneur de s’affilier à la sécurité sociale des indépendants. Elle ne couvre que partiellement les soins de santé de l’assuré (système de modération des tickets) et de ses proches.

VOIR AUSSI : Top 10 des sites pour trouver des services et des tâches indépendants

Rentrée scolaire : Est-il recommandé ou obligatoire pour votre enfant d'avoir une mutuelle ou une assurance spéciale étudiant ?
Ceci pourrez vous intéresser :
L’une des choses les plus importantes pour une famille est de préparer…

Les assurances facultatives pour toute micro entreprise

Les assurances facultatives pour toute micro entreprise

Il existe encore certaines assurances que les entrepreneurs professionnels ont tout intérêt à prendre pour se protéger. Cependant, le prix de votre assurance peut varier selon les garanties que vous choisissez. Vous seul pouvez décider du niveau de risque que vous êtes prêt à prendre !

La protection juridique

Ce n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. Les frais d’avocat et de justice atteignent rapidement des sommets impressionnants. Ceci s’applique indépendamment du fait que l’entrepreneur indépendant intente une action en justice ou fasse l’objet d’une procédure judiciaire. Il est ainsi véritablement accompagné et soutenu en cas de litige.

De plus, les compagnies d’assurance font appel à des avocats expérimentés qui peuvent gérer les conflits de compétence rapidement et efficacement. Cette assurance ne couvre en aucun cas les indemnités que l’entrepreneur doit payer, mais uniquement les frais juridiques et juridiques.

La multirisque professionnelle

Cette assurance couvre de nombreux risques professionnels dont certains peuvent être obligatoires. Il couvre à la fois les biens de la microentreprise et ses activités. La réparation ou le remplacement de matériel en cas de sinistre (vandalisme entre autres de locaux, de véhicules, de biens ou de matériel) peut donner à l’entrepreneur indépendant la possibilité de poursuivre normalement son activité.

Si vous ne travaillez pas à domicile, il est également indispensable de faire assurer vos locaux professionnels.

L’assurance perte d’exploitation

Cette garantie d’assurance professionnelle intervient lorsque vous ne pouvez pas continuer à exercer vos activités après un sinistre imprévu tel qu’une inondation, un incendie, une panne de machine… et que vous devez louer un nouveau local ou remplacer le matériel endommagé. Les conséquences financières sont parfois très lourdes : perte d’un client important, impossibilité d’effectuer vos prestations habituelles… Votre chiffre d’affaires chute significativement à cause du sinistre.

Récemment, la crise sanitaire a mis en évidence l’intérêt de souscrire un tel contrat d’assurance, mais aussi la nécessité d’être conscient des garanties proposées et de leur durée. Des extensions de garantie sont également possibles pour se prémunir contre les risques de manière optimale.

L’assurance voiture professionnelle adaptée

Contrairement à l’assurance automobile classique, elle n’est pas obligatoire. C’est un contrat particulièrement utile si vous transportez fréquemment des objets de valeur (matériel high-tech, etc.). Si le coût est plus élevé que celui d’une assurance automobile professionnelle, cette assurance indemnise non seulement le véhicule, mais aussi la perte de la marchandise transportée à la suite de l’accident.

L’assurance mutuelle santé

En plus des allocations servies par la sécurité sociale des indépendants, il est préférable de souscrire à une complémentaire santé. Selon vos garanties, cette assurance complémentaire couvre tout ou partie du montant non remboursé par la couverture de base.

L’assurance prévoyance santé

L’assurance maladie indépendante n’est pas seulement un petit plus, mais une véritable aide lorsque l’entrepreneur est incapable de travailler en raison d’un accident ou d’une maladie. Les indépendants ne sont pas couverts par le dispositif étatique dans ce cas et n’en prennent souvent conscience que lorsqu’ils doivent y faire face.

L’assurance prévention des risques d’impayés

Cela ressemble à une forme d’assurance-crédit. La compagnie d’assurance fournit à l’entrepreneur des services juridiques dans le cadre de procès et de procédures judiciaires.

Souscrire une assurance micro-entrepreneur peut sembler onéreux, mais la protection garantie du risque encouru procure un sentiment de sécurité qui peut réellement sécuriser les finances de l’entreprise.

En vidéo : quelles assurances pour les auto-entrepreneurs ?

En vidéo : quelles assurances pour les auto-entrepreneurs ?

Quels dommages relèvent de la garantie de bon fonctionnement ?

Quels dommages relèvent de la garantie de bon fonctionnement ?

« La présomption de responsabilité instituée à l’article 1792 comprend également les dommages affectant la solidité des éléments d’équipement d’un ouvrage, mais uniquement lorsque ceux-ci sont indissociablement liés aux ouvrages de viabilité, fondation, charpente, enceinte ou couverture.

Quels dommages sont couverts par la garantie Perfect Finish ? Les dommages peuvent être techniques, fonctionnels ou esthétiques. Il peut s’agir entre autres de dégradations de la charpente, des murs porteurs, de l’isolation, de la toiture, de la plomberie, de l’électricité, des revêtements, de la menuiserie, de la VMC et des sanitaires.

Quels sont les 3 types de garanties légales des constructeurs ?

Les garanties légales que le constructeur doit payer (deux ans,…

  • la garantie finition parfaite (1 an)
  • garantie de bon fonctionnement (2 ans)
  • garantie décennale.

Quelle assurance couvre la garantie biennale ?

Il protège tous les équipements séparables d’une construction pendant les deux ans suivant l’agrément des ouvriers. Aussi appelée « garantie de bon fonctionnement », elle couvre, entre autres, les portes intérieures, les moquettes, les appareils électriques livrés à la livraison.

Quelles sont les garanties légales ?

La garantie légale de conformité est une garantie contre tous les défauts de conformité existant déjà à la date de délivrance du produit. C’est obligatoire. C’est un droit du consommateur établi par la loi. Tous les vendeurs doivent respecter ce droit.

Qui doit la garantie de bon fonctionnement ?

Pendant 2 ans : garantie de bon fonctionnement Elle peut être prolongée si le contrat le stipule. Cette garantie oblige le fabricant à réparer ou à remplacer les pièces défectueuses de l’équipement.

Qui souscrit la garantie de bon fonctionnement ?

Qui doit souscrire la garantie pour un fonctionnement correct ? Tous les professionnels considérés comme des constructeurs sont concernés par la garantie de bon fonctionnement, y compris le constructeur qui peut être d’une part un architecte, un technicien ou un promoteur immobilier.

Qui doit assurer la garantie ?

Le vendeur professionnel est seul responsable de la garantie de conformité vis-à-vis de son client. Il ne peut pas le renvoyer au fabricant. Mais le vendeur peut alors se retourner contre son fournisseur ou le fabricant du produit.

Quels sont les dommages couverts par la garantie biennale ?

La garantie de deux ans couvre tous les éléments et équipements d’une maison qui peuvent être séparés des travaux eux-mêmes. La couverture comprend, entre autres, les portes intérieures, les moquettes, les appareils électriques livrés à la livraison, les plafonds et les revêtements muraux.

Qu’est-ce qui est couvert par la garantie biennale ?

Il protège tous les équipements séparables d’une construction pendant les deux ans suivant l’agrément des ouvriers. Aussi appelée « garantie de bon fonctionnement », elle couvre, entre autres, les portes intérieures, les moquettes, les appareils électriques livrés à la livraison.

Comment fonctionne la garantie biennale ?

Selon l’article 1792-3 du Code civil, la garantie semestrielle « porte sur le bon fonctionnement des éléments matériels séparables de l’ouvrage et dont l’endommagement ne rend pas cet ouvrage impropre à l’usage auquel il est destiné ». Elle offre une couverture obligatoire de 2 ans à compter de la date de réception des travaux.

Quelles sont les charges d’un auto entrepreneur 2021 ?

Quelles sont les charges d'un auto entrepreneur 2021 ?

La charge fiscale pour l’entrepreneur automobile. Outre les impôts calculés sur le chiffre d’affaires de l’année 2021, l’indépendant est également redevable de ce qu’on appelle des charges fiscales. Il s’agit de l’impôt sur le revenu et de la Cotisation Foncière des Entreprises, ou CFE.

Quels sont les honoraires pour un auto entrepreneur la première année ?

Quelles sont les charges Urssaf pour un Auto-entrepreneur ?

L’entrepreneur automobile doit verser une cotisation à l’Urssaf tous les mois ou tous les trimestres… Les entrepreneurs automobiles paient-ils des impôts ?

  • 1% pour la vente ou la livraison d’un logement.
  • 1,7 % pour les services.
  • 2,2 % pour les bénéfices non commerciaux.

Comment calculer ses cotisations Urssaf Auto-entrepreneur ?

Si vous exercez une activité libérale ou offrez des services commerciaux ou artisanaux, 22 % de votre chiffre d’affaires sont déduits. Si vous privilégiez les activités d’achat-vente, la contribution correspond à 13,3 % de vos revenus déclarés.

Comment savoir combien on va payer d’Urssaf ?

sur « mon espace Urssaf.fr », la rubrique « cotisations annuelles » ; après ma déclaration en ligne : un bilan du montant des cotisations et des droits acquis à la retraite vous est proposé à l’issue de votre déclaration.

Quel est le montant des charges pour un Auto-entrepreneur ?

Les taux pour les micro-entrepreneurs sont les suivants : 12,80 % du chiffre d’affaires pour la vente de biens. 22% du chiffre d’affaires pour les prestations commerciales ou artisanales. 22% du chiffre d’affaires pour les autres services et professions libérales.

Quelles sont les charges d’un Auto-entrepreneur 2021 ?

Cette contribution minimale dépendra de votre chiffre d’affaires annuel réalisé en N-2, du montant de l’assiette minimale et du taux d’imposition adopté par votre commune. En règle générale, la CFE varie entre 200 € et 600 € par an pour un indépendant.

Comment calculer charge Auto-entrepreneur ?

Pour calculer le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur à déclarer, il faut additionner toutes les factures encaissées pendant la période de déclaration (mensuelle ou trimestrielle).

Quand la décennale Est-elle obligatoire ?

La garantie décennale est obligatoire dès que des travaux de construction, d’extension et de rénovation sont en cours sur la structure du bâtiment. L’assurance couvre les défauts de fabrication qui n’étaient pas détectables lors de la prise en charge des travaux. Il est établi avant le début des travaux.

Qui est concerné par la garantie décennale ? La loi impose à tous les professionnels de la construction de souscrire une garantie décennale lorsque leur activité consiste en la construction ou la conception d’ouvrages. Concernés : Matières pédagogiques, conseil et encadrement : architecte, géomètre…

Quels sont les types de travaux soumis à la garantie décennale ?

Quels sont les travaux couverts par l’assurance décennale ?

  • Les travaux de construction : maçonnerie, charpente, couverture… ;
  • Les autres travaux : menuiserie, domotique, électricité, plomberie, etc. ;
  • Équipements indissociables du bâtiment : système de chauffage, canalisations encastrées…
  • Infiltration d’eau;

Quel artisan doit avoir une décennale ?

Toute personne qui a la qualité de constructeur doit souscrire à une garantie décennale. Il peut s’agir d’un artisan du bâtiment (plombier, électricien, maçon), d’un professionnel intellectuel du bâtiment (architecte, maître d’œuvre, courtier en bâtiment) ou d’un promoteur immobilier.

Quels travaux sont couverts par la dommage ouvrage ?

Assurance dommages aux biens : obligatoire et nécessaire pour tous types de travaux. L’assurance dommages aux biens est obligatoire si vous entreprenez la construction, la restructuration, la rénovation, l’aménagement d’un appartement ou d’une maison dans le cadre de travaux ou pouvant affecter sa solidité…

Comment faire si pas de décennale ?

Enfin, à défaut de garantie décennale, l’acheteur reçoit du notaire un acte contenant l’une de ces deux clauses mentionnant l’absence d’assurance légale : la clause « vente faite sans garantie légale » et la clause « vente faite sans garantie légale ». garantie, aux risques et périls de l’acheteur »…

Quel recours si pas de garantie décennale ?

Il serait judicieux de contacter un avocat pour intenter une action en justice contre votre constructeur pour l’absence d’assurance garantie décennale, mais aussi pour obtenir une indemnisation pour pouvoir effectuer les travaux de réparation de votre maison.

Quels professionnels sont soumis à une obligation de RC décennale ?

Ouvriers du bâtiment et garantie décennale Il s’agit principalement des menuisiers, couvreurs et maçons, sans oublier les menuisiers en portes et fenêtres. Ces constructeurs sont légalement tenus de souscrire une assurance de garantie décennale.

Est-ce que la décennale est obligatoire pour un auto-entrepreneur ?

La garantie auto-entrepreneur décennale est obligatoire dans la mesure où elle se développe au sein du secteur du bâtiment et de la construction via l’immatriculation à la Chambre de Commerce, et ce même si l’auto-entrepreneur est sous-traitant d’une entreprise déjà assurée en responsabilité civile, assurance civile et décennale.

Quel recours contre un artisan sans décennale ?

En cas de défaut d’assurance, il encourt des sanctions pénales pouvant aller jusqu’à six mois de prison et 75 000 euros d’amende. Vous pouvez alors porter plainte contre un commerçant avec l’aide d’un avocat et ainsi intenter une action civile en réparation.

Comment savoir si un entrepreneur à une garantie décennale ?

Comment savoir si une entreprise a dix ans ? Vous devez demander à l’entreprise une copie de son certificat de garantie décennale. Vérifiez ensuite les activités enregistrées. De plus, vous pouvez appeler la compagnie d’assurance pour vérifier que son contrat d’assurance est valide.

Est-il possible de vendre une maison sans décennale ?

La clause « vente faite sans garantie légale » Rassurez-vous, il est possible de vendre une maison sans garantie décennale. Cependant, vous devez inclure certaines clauses dans l’acte de vente mentionnant cette absence de garantie. La première clause est la clause « vente faite sans garantie légale ».

Que faire si pas de décennal ? Il serait judicieux de contacter un avocat pour intenter une action en justice contre votre constructeur pour l’absence d’assurance garantie décennale, mais aussi pour obtenir une indemnisation pour pouvoir effectuer les travaux de réparation de votre maison.

Quels sont les risques encourus si le constructeur ne souscrit pas l’assurance Dommages-ouvrage ?

Quelles sont les sanctions en cas de non abonnement ? L’absence d’assurance dommages aux biens est sévèrement punie par la loi. La loi sur les assurances prévoit une peine d’emprisonnement de 6 mois et une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 euros en cas de non-respect de cette obligation.

Est-ce obligatoire d’avoir une assurance dommage ouvrage ?

Lorsqu’une personne privée ou une entreprise fait exécuter des travaux de construction, elle est tenue de souscrire une assurance non vie (DO). Elle doit être souscrite avant le début du chantier pour assurer l’immeuble construit ou rénové.

Quelles sont les sanctions pour l’assureur Dommages-ouvrage qui ne respecte pas les délais ?

Elle fait ensuite valoir qu’en vertu de la loi sur les assurances, la seule sanction applicable en cas de non-respect du délai de 60 jours par la compagnie d’assurance DO est le préfinancement des travaux de redressement de l’assuré et l’augmentation de l’indemnité perçue. aux frais de la compagnie d’assurance.

Quels sont les types de travaux soumis à la garantie décennale ?

Quels sont les travaux couverts par l’assurance décennale ?

  • Les travaux de construction : maçonnerie, charpente, couverture… ;
  • Les autres travaux : menuiserie, domotique, électricité, plomberie, etc. ;
  • Équipements indissociables du bâtiment : système de chauffage, canalisations encastrées…
  • Infiltration d’eau;

Quels travaux sont couverts par la dommage ouvrage ?

Assurance dommages aux biens : obligatoire et nécessaire pour tous types de travaux. L’assurance dommages aux biens est obligatoire si vous entreprenez la construction, la restructuration, la rénovation, l’aménagement d’un appartement ou d’une maison dans le cadre de travaux ou pouvant affecter sa solidité…

Quelle garantie sur des travaux ?

Pendant 1 an : garantie de parfait achèvement (GPA) Durant l’année qui suit la réception des travaux, vous bénéficiez d’une garantie de parfait achèvement (GPA). Elle oblige l’entrepreneur à réparer toutes les perturbations signalées dans le procès-verbal de réception des travaux pendant cette période.

Puis-je vendre ma maison sans décennale ?

En tant que professionnel de la construction, vendre une maison sans garantie décennale peut entraîner des sanctions pénales. Le vendeur est en effet obligé de payer une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 €. De plus, le professionnel du bâtiment peut encourir six mois de prison.

Est-ce que la Decennale est obligatoire pour un Auto-entrepreneur ?

La garantie décennale auto-entrepreneur est obligatoire dans la mesure où elle se développe au sein de la construction via l’inscription à la chambre de commerce, et ce même si l’auto-entrepreneur est sous-traitant d’une entreprise déjà assurée en assurance responsabilité civile, civile et décennale.

Quelle est l’assurance obligatoire pour un indépendant ? Responsabilité professionnelle Elle s’apparente en quelque sorte à la responsabilité personnelle. Cette assurance auto entrepreneur obligatoire couvre tous les dommages que vous, en tant qu’auto entrepreneur, pourriez causer à des tiers du fait de l’activité.

Est-ce qu’une décennale est obligatoire pour un Auto-entrepreneur ?

Ainsi, les auto-entrepreneurs doivent obligatoirement souscrire une garantie décennale s’ils exercent une activité de construction ou posent des aménagements indissociables du bâtiment, notamment menuiserie, murs de bâtiment, pose de sols, etc.

Quelle assurance responsabilité civile professionnelle Auto-entrepreneur ?

L’auto-entrepreneur RC Pro d’Hiscox est l’assurance qui couvre la responsabilité civile de votre micro-entreprise. Cette assurance auto entrepreneur vous protège contre les dommages corporels, matériels et immatériels que vous pourriez causer à des tiers (clients, fournisseurs, etc.) dans le cadre de votre activité.

Comment savoir si un entrepreneur à une garantie décennale ?

Comment savoir si une entreprise a dix ans ? Vous devez demander à l’entreprise une copie de son certificat de garantie décennale. Vérifiez ensuite les activités enregistrées. De plus, vous pouvez appeler la compagnie d’assurance pour vérifier que son contrat d’assurance est valide.

Quel recours contre un artisan sans décennale ?

En cas de défaut d’assurance, il encourt des sanctions pénales pouvant aller jusqu’à six mois de prison et 75 000 euros d’amende. Vous pouvez alors porter plainte contre un commerçant avec l’aide d’un avocat et ainsi intenter une action civile en réparation.

Comment engager la responsabilité d’un artisan ?

Demander à l’artisan de réparer le défaut C’est ce qu’on appelle la garantie de parfait achèvement. Pendant un an après la fin des travaux, l’artisan est tenu de remédier aux vices cachés et autres défauts de conformité. Pour cela, vous devez envoyer une lettre d’ouverture avec accusé de réception.

Comment se retourner contre un artisan qui a mal fait son travail ?

Comment porter plainte contre un commerçant qui a fait un mauvais travail ?

  • Pour un litige inférieur à 5 000 € : Vous devez saisir le tribunal de grande instance, sur requête ou par assignation. …
  • Pour un litige supérieur à 5 000 € : Vous devez également vous adresser au tribunal de grande instance, cette fois uniquement sur convocation.

Comment s’assurer quand on est auto-entrepreneur ?

Il existe plusieurs types de contrats d’assurance pour les auto-entrepreneurs :

  • Responsabilité civile professionnelle, recommandée pour tous les auto-entrepreneurs quel que soit leur domaine d’activité.
  • La garantie décennale, réservée aux artisans et notamment aux professionnels du bâtiment.

Comment se rémunérer quand on est indépendant ? Il vous suffit de transférer de l’argent (le montant que vous souhaitez) de votre compte bancaire professionnel (si vous en avez un) vers votre compte bancaire personnel. En résumé, votre salaire d’auto entrepreneur doit provenir de votre profit pour ne pas affecter votre trésorerie.

Comment prouver que l’on est Auto-entrepreneur ?

L’attestation d’auto-entrepreneur URSSAF s’obtient uniquement sur Internet. L’auto entrepreneur peut à tout moment consulter et télécharger son attestation depuis son compte en ligne URSSAF qu’il doit créer lors de sa première connexion.

Où trouver attestation URSSAF Auto-entrepreneur ?

Guide en ligne pour accéder à vos attestations sur la page, rubrique « Mon compte » rubrique « Mes documents » puis « Mes déclarations » ; sur l’application mobile Autoentrepreneur Urssaf, rubrique « Déclarer et Payer ».

Comment savoir si on est Auto-entrepreneur ou profession libérale ?

L’auto-entrepreneur en activité libérale est considéré comme un travailleur non salarié (TNS). Le principal inconvénient du choix de ce statut est qu’il ne dépasse pas le plafond d’un chiffre d’affaires annuel de 70 000 €. De plus, il ne peut embaucher un employé. Son activité est donc nécessairement individuelle.

À Lire  Auto-entrepreneur : la protection sociale et le choix d'un organisme agréé