Avant d’aller aux urgences, j’appelle le 15

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Les situations d’urgence sont destinées à prendre en charge les urgences vitales qui nécessitent une réponse immédiate. Face à la dégradation de la situation sanitaire, à la propagation des maladies hivernales qui entraînent une forte augmentation de l’activité des établissements de santé, il est important de rappeler à chacun qu’il est préférable de contacter le 15 avant de se rendre aux urgences.

L’un des objectifs poursuivis dans le cadre du projet régional de santé de Nouvelle-Aquitaine dans le volet « organisation de l’accès aux soins d’urgence et soins non programmés » est de favoriser un recours plus pertinent aux urgences, notamment par une meilleure articulation entre l’offre de soins urbains soins et l’offre de soins hospitaliers, ainsi qu’une communication régionale sur le bon usage des urgences et 15.

Dans un contexte de fortes tensions hospitalières, la campagne de communication prévue dans le PRS met l’accent sur quelques grands principes qui contribuent au bon usage du système de santé :

En journée, sauf en cas d’urgence, je contacte mon médecin

Il s’agit notamment de rappeler au médecin traitant le rôle central dans le processus de soins coordonnés du patient. Les patients sont ainsi encouragés pendant la journée à contacter en priorité leur médecin (sauf en cas d’urgence vitale), afin de ne pas surcharger les services d’urgence.

À Lire  Café et vin rouge : bons ou mauvais pour la santé ? Les mythes que vous croyez toujours sont vrais - BBC News Afrique

A voir aussi :
15 postes à pourvoir rapidement en Lot-et-Garonne et Sud-Gironde.En collaboration avec Pôle…

La nuit, le week-end ou en cas d’urgence, j’appelle le 15

La nuit, le week-end ou en cas d’urgence, les patients sont invités à contacter le 15 avant de contacter les urgences. L’appel préalable au 15 permet, grâce à la réglementation des médecins libéraux et des médecins hospitaliers, de bien orienter le patient par rapport à son besoin de soins. Ainsi, en fonction de l’analyse de la situation, le patient pourra :

Face à l’urgence, ayons les bons réflexes

L’application de ces grands principes est de nature à garantir une bonne orientation des patients et contribuer ainsi à désengorger les services d’urgences, en limitant le nombre de patients qui se présentent spontanément à ces services pour des motifs qui ne relèvent pas du domaine de le service des urgences. soins médicaux d’urgence.

Une campagne soutenue par de nombreux partenaires

Parce qu’il s’agit d’une cause commune, cette campagne est soutenue par le Sygesikringen, la Confédération Régionale des Professionnels de Santé et le Conseil de l’Ordre des Médecins Libéraux, l’Observatoire Régional de l’Aiguë et les associations FEHAP, FHF et FHP.

Kit de communication Urgences 2022