Boris Saragaglia (Spartoo) : « L’entreprise, c’est créer sa propre voie »

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Le 17/06 à 06:41Mis à jour à 10:16

PODCAST / Le fondateur de Spartoo est l’invité de Côté Business, le podcast des Echos Entrepreneurs. Boris Saragaglia revient sur ses succès mais aussi ses échecs, et son envie de créer une entreprise sur le long terme.

PODCAST / Le fondateur de Spartoo est l'invité de Côté Business, le podcast des Echos Entrepreneurs. Boris Saragaglia revient sur ses succès mais aussi ses échecs, et son envie de créer une entreprise sur le long terme.

Boris Saragaglia est devenu entrepreneur par « le goût de la liberté », et aussi parce qu’il voulait partager ses aventures « avec des gens qui partagent mes valeurs ». Le co-fondateur de Spartoo s’est associé à deux amis de la première heure : Jérémie Touchard, rencontré à l’Ecole des Mines, et Paul Lorne, rencontré à HEC Entrepreneurs.

Spartoo a été fondée en 2006 avec l’ambition de devenir un leader de la vente de chaussures, à l’instar des Zappos américains. Boris Saragaglia avait 23 ans à l’époque et avait une belle carrière dans une perspective de grand groupe. La perspective qu’il a laissé derrière lui pour « tracer son propre chemin. »

Que cette entreprise soit encore là dans 100 ans

Les débuts de Spartoo ont été similaires à ceux d’une start-up californienne, sauf qu’au lieu d’un garage, les fondateurs se sont installés dans des dortoirs. L’aventure commence à Paris, mais après quelques mois prend un poste à Grenoble où Boris Saragaglia a grandi. « Une région qui a beaucoup d’atouts, ce qui permet d’attirer des profils plus fidèles selon moi » assure les entrepreneurs.

Au fil des années, Spartoo est devenue une PME, aujourd’hui avec 400 personnes et un chiffre d’affaires de 214 millions d’euros. Cependant, il a échoué, à savoir la reprise de la boutique d’André. « On a essayé de rééquilibrer l’affaire. On a tenu le plus longtemps possible », explique l’homme d’affaires.Après deux ans, André a de nouveau été placé en curatelle et remis à son ancien patron, François Feijoo.

À Lire  Nouvelles possibilités avec Logaster : créer un package complet d'identité d'entreprise

Pour Boris Saragaglia, la durabilité est un enjeu clé, et cela implique de grandir avec son entreprise. « Nous avons eu la chance de nous adapter aux différentes phases de développement, grâce à la qualité des personnes que nous avons recrutées et aux nombreuses interrogations. Son ambition affichée n’est pas une course à la taille, « mais un développement fort et durable ». Nous espérons que cette entreprise existera encore dans 100 ans. »

Pour les entrepreneurs en herbe, il a un conseil : connais-toi toi-même. Et la philosophie de vie : « Ce qui vous fait avancer, ce n’est pas de penser que l’herbe est plus verte ailleurs. Nous maintenons une vision à long terme avec un objectif de ténacité et d’amélioration continue. »

BIG TOUR à Grenoble le 22 juin

La fête des entrepreneurs organisée par Bpifrance fera escale à Grenoble le 22 juin 2022, parc Paul Mistral à toute allure. Pour connaître les dates des prochaines étapes du Big Tour, consultez notre article en cliquant ici.

A voir aussi :
Actualité aéronautique Article publié le 30 septembre 2022 par David Dagouret La…