Carcassonne : un pôle santé avec un nouveau cabinet dentaire au …

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

choses importantes

Le magasin Ecouter Voir, spécialisé dans les yeux et les oreilles, est déjà installé dans la Zone Industrielle du Pont Rouge à Carcassonne. Mais il y a eu un changement mis en place il y a six mois, le nouveau centre de santé développé par la Mutualité Française Grand Sud. La dernière partie combine un modèle dentaire avec le développement complet.

À la recherche de dentistes

« Là, tout est en ordre et en beauté, Confort, confort et bonheur. » Le célèbre passage de Baudelaire est quasiment utilisé dans le cabinet dentaire installé depuis août dernier à l’Espace Xénon, situé dans l’usine de Pont Rouge à Carcassonne. Dès que l’on franchit la porte, l’alliance du bois clair et de la couleur verte des murs, juste au dessus de la norme, donne le ton. Le site est innovant et conçu pour calmer l’anxiété du patient face au concept de gestion de la douleur, et plus encore, pour favoriser le « parcours client » (ou le patient), selon le concept marketing moderne axé sur l’amélioration. son expérience.

Ouvert depuis la mi-août 2022, le cabinet dentaire développé par la Mutualité Française Grand Sud (MFGS) a rapidement trouvé sa place, malgré la présence de procédures particulières dans le bâtiment attenant. Le dentiste Olivier Jeannin, qui a décidé de travailler pour le compte de la Mutuelle, s’explique notamment par « la qualité de l’outil de travail. Après, il ne reste plus qu’à trouver des médecins pour venir me soutenir, car ça fait six mois qu’on a commencé et on est vraiment vieux. » En effet, il est difficile pour la MFGS d’attirer des professionnels qui adhèrent à leur indépendance, malgré les investissements qui résultent de l’installation à leur compte.

À Lire  300 000 nouveaux micro-entrepreneurs depuis janvier, les raisons de ce succès

« En revanche, c’est bien pour les jeunes médecins qui sortent du collège, qui n’ont pas les moyens de s’installer en indépendant ou d’acheter à l’hôpital, et peuvent se faire les dents dans les assurances, ou pour les médecins qui veulent avoir un plus » tranquille » résultat de leur travail », pense le docteur Jeannin. L’entreprise privée est toujours à la recherche de deux médecins pour compléter l’équipe, et les salles de soins sont déjà occupées.

A voir aussi :
Utilitaire urbain au look sportif Monocylindre de 125 cm3, 12,2 ch et…