CAT63, un catamaran de croisière construit selon le procédé de coulée à froid

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Une ligne caractéristique

Une ligne caractéristique

Le constructeur de bateaux turc Soyaslan vient de mettre à l’eau l’un des plus grands catamarans froids. Le CAT63 a une longueur totale de 19,37 m et a été conçu et construit par Haff, la conception de Tumer Design Studio. La hauteur du pavois est plus élevée vers l’avant avec virage inversé et diminue sensiblement vers l’arrière. Le roof blanc du coach surplombe d’imposants vitrages noirs, et est surmonté d’un hard-top au-dessus du flybridge.

Les croisiéristes sont de retour à Saint-Raphaël : la ville veut surfer sur la vague
Voir l’article :
Après deux ans de croisières glaciales, les paquebots reviennent à Saint-Raphaël. L’un…

La méthode de moulage à froid

La méthode de moulage à froid

La méthode de formage à froid utilise deux ou plusieurs couches de bois, un placage orienté dans des directions différentes pour donner à l’ensemble une rigidité similaire à une coque en fibre de verre, mais plus légère. Chaque panneau de bois est collé avec de la résine époxy, puis l’ensemble du placage puis recouvert à nouveau d’époxy pour assurer protection et longévité.

Can Soyaslan, fondateur du chantier, qui a déjà produit plus de 100 bateaux avec ce mode de construction, explique : « Au final, les utilisateurs ne font pas la différence entre un bateau moulé à froid, en fibre de verre ou en acier. Praticité, durabilité et longévité de les bateaux en bois peuvent durer bien plus de cent ans, tandis que l’isolation vibratoire, l’acoustique et l’isolation thermique sont bien meilleures., Il y a peu de différence entre les formes froides et la fibre de verre, mais le bois est un matériau durable et nécessite un certain savoir-faire. »

À Lire  Un voyage dans les Caraïbes : ce qu'il faut savoir

Panneaux solaires et batteries pour le mouillage

Panneaux solaires et batteries pour le mouillage

Le catamaran de 63 pieds est propulsé par deux moteurs Yanmar de 110 ch reliés à de gros saildrives ZF pour une vitesse de croisière de 8,5 nœuds et plus de 10 nœuds à plein régime. Un banc de batteries au lithium de 60 kWh est alimenté par huit panneaux solaires de 430 watts. Le constructeur précise qu’avec cette configuration il est possible de passer la nuit au mouillage sans utiliser de groupes électrogènes, même avec la climatisation.

Un aménagement intérieur généreux

Un aménagement intérieur généreux

L’aménagement intérieur comprend deux grandes cabines doubles et deux cabines avec lits jumeaux pour accueillir huit personnes. Trois autres lits sont dédiés à l’équipage. Le décor est neutre avec des couleurs sombres associées à des tissus colorés à motifs bleus et orange. La grande plateforme de bain à commande électrique peut accueillir une annexe de 3,5 m.

Un plan de voilure pour offrir des sensations

Un plan de voilure pour offrir des sensations

Le plan de voilure comprend une grand-voile de 100 m2, un foc de 58 m2 et un grand code 0 de 145 m2 à atteindre. Lors des premiers essais, le bateau atteint une vitesse de 10 nœuds. L’imposant beaupré offre de nombreuses possibilités de gréement des voiles de portant, reliées aux dérives de chaque membrure. Deux barres à roue sont positionnées à l’avant du flybridge, complétées par un deuxième poste de barre dans le cockpit.