Catana OceanClass, un catamaran de 50 pieds pour de longues croisières en couple

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Depuis l’origine du chantier, Catana propose des catamarans pour le large, capables de prendre la mer vite et longtemps. Devant la demande de confort, ces voiliers se sont alourdis perdant alors une part de leur ADN. Avec sa nouvelle série Ocean Class, Catana espère renouer avec les propriétaires à la recherche d’unité exceptionnelle.

Avec Ocean Class (c’est le nom de ce nouveau catamaran de 15 m), Catana veut toucher le couple qui part pour un long voyage.

Un carré ouvert ou un cockpit fermé ?

Signe distinctif de ce navire, la protection carré/cockpit. Pour créer des catamarans ouverts, les architectes proposent d’avancer la cloison de pont pour ramener le cockpit dans le carré. A Catana, nous avons pris l’option inverse, la cloison recule, et le carré l’emporte dans le cockpit. Bien entendu, toutes ces portes vitrées sont coulissantes et peuvent disparaître complètement lorsqu’il fait beau ou, au contraire, former un grand carré fermé lorsqu’il fait mauvais.

Un poste de barre unique et isolé

Le point négatif de cette installation réside dans le poste de contrôle. Il n’y a pas plus de 2 postes de contrôle généralement sur une coque Catana. Ici, nous avons un poste de contrôle situé à mi-hauteur du pont. Cela crée une excroissance qui bloque la vision périphérique à l’intérieur. De plus, il faut faire le tour de la coque tribord pour y accéder. Le barreur se retrouve isolé du reste de l’équipage en navigation.

Des dérives droites

Le bateau est toujours équipé de dérives, mais elles sont plates et biseautées sur les côtés – finies les dérives courbes qui devaient faire office de foils vus sur le Catana 53. Une solution moins efficace que les dérives verticales, mais qui ne perd pas trop volume à l’intérieur des coquilles. La particularité est que ces ailerons sont équipés de lignes électriques. Maintenant, le pilote appuie sur un bouton pour les manœuvrer…

À Lire  Egypte, Jordanie : la croisière retourne en Mer Rouge

Une vie à l’intérieur

Le salon de pont avant est particulièrement soigné sur Ocean Class. Ce sera un lieu de vie tout en naviguant avec une bonne vue devant soi, confortablement installé sur le canapé. A gauche, une billetterie avec un siège digne d’un avion fait face à la route. Position d’horloge idéale !

On notera au centre de ce carré un pilier indiquant la volonté de reculer le mât, ce qui est une nouveauté sur Catana. Cette position offre une plus grande surface de toile pour la pince à tension automatique. La grand-voile est placée juste au-dessus du bimini qui protège la barre, elle n’est donc pas trop haute pour un rangement facile. Celui-ci est mis en place par un double foil qui évite le chariot de grand-voile, toujours un peu gênant derrière le cockpit. Ce système à 2 écoutes est également efficace pour bien régler sa sangsue.

De 2 à 4 cabines

Ce n’est pas une grosse surprise côté équipement avec la possibilité de 2 à 4 cabines avec ou sans salle de bain séparée. Il y a aussi la possibilité pour le skipper de dormir dans le hall. Toutes les finitions sont plutôt réussies et vous avez envie de poser votre sac à bord pour voir comment ce voilier se comporte en mer.

Un devis de poids raisonnable

Reste le devis de poids, une caractéristique très impressionnante pour un multicoque. Catana annonce Ocean Class à 12.7T vide. Poids intéressant par rapport à Fountaine-Pajot ou Lagoon plus proche de 19 T, également un peu supérieur à Outmer (11,2 T). Reste à savoir si ce poids annoncé de l’Ocean Class sera réel et si les nombreuses options offertes aux futurs acquéreurs n’augmenteront pas trop ce chiffre.

Nouveau gérant au camping Rodaven, à Châteaulin
Voir l’article :
Adèle et Colin Abel ont pris les clés du camp de Rodaven…

Ocean Class, la fiche technique

Ocean Class, la fiche technique

Voir la fiche technique Ocean Class