C’Cité : changer le regard des malvoyants

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Au coeur du centre-ville de Strasbourg, à deux pas de la place d’Austerlitz, se trouve un lieu étonnant. Cet ancien poudrier compte au moins 16 boutiques donnant sur la rue. Mais jusqu’à présent, ils n’étaient pas du tout mis en avant, et les passants ne pensaient certainement pas beaucoup à la Fédération des Aveugles d’Alsace Lorraine Grand Est. Ce temps est maintenant révolu ! « Nous avons fait un gros brainstorming en 2019. Nous avons décidé de rajeunir notre association et de tout ouvrir aux strasbourgeois ! », rappelle Nadine Winkler, responsable des donateurs et du parrainage de la fédération, rebaptisée C’Cité pour cet événement.

Un titre qui en dit long sur les nouvelles ambitions de cette vieille dame – elle a été créée il y a cent treize ans. Car c’est au cœur de la ville que l’association de soutien aux personnes déficientes visuelles envisage d’inscrire sa campagne. Fin 2023, un café appelé Café Licht sera ouvert à la place du bâtiment aux fenêtres opaques. Licht, qui signifie « lumière » en allemand : cela montre à quel point C’Cité, lauréat du prix ESS 2022 décerné par ESS France, entend casser les stéréotypes.

Echapper à la mendicité

« Le Café Licht sera le troisième lieu où les Strasbourgeois pourront déjeuner, précise Nadine Winkler, mais aussi acheter de nombreux objets responsables que nos artisans handicapés conçoivent avec l’aide des designers de l’agence Bouillon, céramistes, spécialistes du recyclage, mobilier, papeterie, thé réutilisable. des sacs, des pinceaux… Ils peuvent aussi manger des pleurotes et des shiitakes que nous cultivons dans notre champignonnière qui s’appelle l’Edible Bunker. Difficile de faire plus local que ça ! »

VOLANT. « Quand le handicap se développe, c’est toute la société qui progresse »

Comme elle semble loin, l’Association Alsace-Lorraine, qui espérait donner aux invalides de la Grande Guerre un revenu décent et les sortir de la mendicité. Si C’Cité continue de proposer des activités professionnelles traditionnelles aux aveugles et malvoyants (notamment la fabrication de brosses et balais de très haute qualité, 100% made in France), elle permet désormais le travail en cuisine ou le jardinage.

Débordants de fantaisie, les membres de C’Cité ont eu l’idée de transformer une partie du café Licht en un espace plongé dans l’obscurité. « Nous sommes convaincus que si des personnes voyantes organisent un dîner ou une conférence dans le noir, ou si elles y apprennent à se parfumer, cela permet une bien meilleure sensibilisation du public », estime Nadine Winkler. Et le pari C’Cité est fait.

Sur le même sujet :
C’est un coup de pouce financier auquel elle ne s’attendait pas. Dès…

À Lire  Idées cadeaux culturels