Cécile Mazaud vise une transformation durable

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

& # xD;

Cinquième génération à la tête de l’entreprise familiale, Cécile Mazaud l’a transformée de fond en comble. D’une entreprise générale de construction, Mazaud est devenu un groupe multifonctionnel répondant aux problématiques environnementales. Avec, en prime, des chantiers 100% bas carbone et la création d’un centre de formation à la construction durable.

Prési­dente à 37 ans

Prési­dente à 37 ans

Elle a commencé le marketing à Paris, travaillant pour une société qui gère des installations pour Total, Sony Ericsson et d’autres. Elle songe un moment à créer une marque de mode. La mort de son grand-père en a décidé autrement. Cécile Mazaud (photo) considérait sa place à côté de sa grand-mère. Elle revient à Lyon. Son père, Michel Mazaud, pense que ses compétences seront utiles pour contribuer au développement de l’entreprise familiale, qui s’est créée en 1895 autour du mouvement de la construction et est devenue une entreprise générale de construction en 1980, date à laquelle il a pris la relève. Ici, le directeur administratif et financier de Mazaud en 2004. Rapidement, la fibre environnementale de Cécile Mazaud parle d’elle-même. « Il a grandi depuis 2008, en pensant à l’avenir de mes enfants », a-t-elle plaidé. Avec le premier audit, le certificat environnemental ISO 14001, le changement commence. « Quand on s’occupe de l’environnement, on rentre dans un bon cercle. Il a fallu aussi faire un gros travail de pédagogie car le changement fait peur aux groupes. Il a fallu une garantie », a-t-elle expliqué.

Tout s’est accéléré à partir de 2015 où elle est devenue présidente à 37 ans et a racheté l’entreprise à 100 %. Les changements dans l’équipe, la formation du conseil d’administration et, après les vacances 2019, Cécile Mazaud se donne 6 mois pour définir la nouvelle stratégie de l’entreprise. Les problèmes de santé ne ralentissent pas les projets. Cela ne fait que renforcer les convictions de Cécile Mazaud. « Nous avons une approche globale pour répondre aux problématiques environnementales qui s’articule autour d’un nouveau positionnement : nous sommes passés d’une entreprise de gros œuvre à la création d’une équipe multitâche autour de plusieurs établissements », précise-t-il. Le groupe (130 salariés et 35 millions d’euros) chapeaute Mazaud Bâtiment (bâtiment durable), Cezam (renouvellement énergétique), Symbioze (ingénierie et éco-conception) et Mazaud Formation (centre de formation au bâtiment durable). « Tous nos collaborateurs passeront par cette installation pour apprendre de nouvelles matières », a ajouté Cécile Mazaud.

À Lire  Compte bancaire obligatoire pour les entrepreneurs indépendants

A voir aussi :
Plus qu’une formation de référence, Lentrepreneureuse apporte un véritable accompagnement à tous…

Société à missions dans 2 ans

Société à missions dans 2 ans

Elle lance sa politique RSE en 2020 en signant le premier partenariat avec Holcim-Lafarge, qui fournit du béton bas carbone à ses chantiers. « Nous n’avons pas signé pour la communication, mais parce que nous croyons et voulons être 100% bas carbone. » Mazaud poursuit la décarbonation de ses opérations avec son premier projet 100% bas carbone, Nexity Interface.