Centres dentaires à Quimper : encore faut-il reconnaître nos dents

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Peu habitué aux cabinets médicaux, Jean-Pierre, un Quimperois de 7 ans, a vu son dentiste prendre sa retraite sans trop de soucis il y a quelques années. Mais la semaine dernière, une vilaine rage de dents l’a poussé à consulter un médecin. « J’ai passé une cinquantaine d’appels téléphoniques. Je pense avoir contacté tous les dentistes de Quimper et de Fouesnant. J’ai même appelé Elliant. Ils m’ont tous renvoyé », explique le fils de l’enfant de sept ans. Les deux hommes devront finalement passer une demi-journée aux urgences dentaires de Brest. 80% d’entre eux sont en attente. « Redis-moi… La France est la septième puissance mondiale, n’est-ce pas ? » plaisante le fils. Un exemple, parmi d’autres, à Quimper et ailleurs, qui incarne l’exigence d’une patientèle toujours forte. Dans ce contexte d’urgence, l’ouverture de centres dentaires est bien sûr vue comme une bouée de sauvetage, même si cette forme de soins dentaires est en discussion.

Chez Dentego, toujours pas de dentiste

Le 13 septembre, l’ouverture d’un centre dentaire Dentego(*) a été annoncée dans le centre-ville. Et cela était très attendu par de nombreux habitants… Mais une semaine plus tard force est de constater que le pari est perdu ! Au 17 rue Saint-François, face aux halles, l’immeuble sur lequel le groupe a jeté son dévolu est toujours en construction.

Créé en 2013, le groupe Dentego compte 83 sites en France, dont un à Brest et un à Rennes. Une ouverture est également prévue à Vannes ; il est référencé sur le site internet du groupe. Ce n’est pas le cas du projet de Quimper… Et dans la ville d’Odet, les travaux ne semblent pas être pour l’heure le seul obstacle au lancement du centre : la création de l’équipe médicale n’est manifestement pas final. Différentes offres pour le futur bureau de Quimper apparaissent sur des sites de recrutement spécialisés. Les offres d’emploi sont également visibles sur le site officiel du groupe. Trois offres, notamment pour une assistante dentaire diplômée, une secrétaire médicale mais aussi un chirurgien dentiste. Et cela n’augure rien de bon. Car un tel recrutement peut être complexe car les dentistes sont devenus une ressource rare…

Soins dentaires chez Carrefour : « Pas à Quimper pour le moment »

Au sein de la société Carmila (composée de Carrefour et des filiales Crédit Agricole, Société Générale, BNP Paribas et The Colony Group), le groupe Carrefour ouvre depuis plusieurs années des centres dentaires sous l’enseigne Vertuo dans les centres commerciaux, chez les commerçants de sa hypermarchés.

À Lire  Piqûres d'insectes et santé des pieds, de bons remèdes naturels pour les tout-petits

Les surfaces disponibles dans le grand magasin de Quimper-Keradennec ont été un moment examinées avec intérêt tandis que le groupe de travail recensait les implantations bretonnes possibles. « Nous regardons différents paramètres », explique la personne de contact de Carmila, Élodie Arcayna : « La disponibilité des immeubles, leur configuration, le potentiel de la clientèle et la zone de chalandise ». A ce stade il n’y a pas encore de centre dentaire Vertuo à Quimper. « Du moins pas dans les trois prochaines années » ?. La représentante de Carmila poursuit en précisant qu’à ce jour « il n’y a pas de projet d’ouverture en Bretagne sur la feuille de route de Carmila. La marque Vertuo commence à se développer », note-t-elle.

* Interrogé à plusieurs reprises, Dentego n’a pas répondu à nos appels et mails.

À Saint-Evarzec, une maison médicale pour attirer des dentistes ? Réservé aux abonnés

Centres dentaires à Quimper : il va encore falloir serrer les dents Réservé aux abonnés

À Penmarc’h, l’appel d’une mère pour soigner sa fille en situation de handicap Réservé aux abonnés

Un pôle dentaire au Guilvinec en 2024

À Quimper, ouverture d’un centre dentaire Dentego en septembre rue Saint-François Réservé aux abonnés