« C’est une arnaque » : Rémois victime de prélèvement automatique…

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Un smartphone cher. Obtenir une assurance est devenu une préoccupation pour beaucoup. Lorsque Lucas achète le dernier iPhone de la Fnac, on lui propose une assurance chez Indexia, qu’il accepte. Rien à signaler, plus ou moins, jusqu’en juillet 2022.

Ce jour-là, le consultant de l’entreprise le contacte avec quelques suggestions. Retours : remises et cadeaux. Lucas accepte, mais aucun engagement n’est tenu. Pire, les remises déloyales d’une cinquantaine d’euros se multiplient.

Un stagiaire, très organisé, remarque très vite la différence. « Je suis étudiant, je consulte régulièrement mon compte bancaire. 50€ c’est quand même beaucoup de courses pour moi. » C’est une erreur humaine, explique Lucas, qui peut joindre l’entreprise sans problème, en disant « erreur informatique » et en promettant de régler la situation dans les 48 heures.

Pas l’ombre d’un remboursement

Des jours, des semaines, des mois, et toujours pas un centime. Lucas finit par demander une liquidation complète, l’arrêt des prélèvements, mais surtout parce qu’il a demandé à sa banque de les refuser systématiquement.

L’étudiant estime son préjudice à un peu plus de 700 euros, entre remises abusives et engagements commerciaux non tenus. « Environ un mois de salaire. Pour moi, c’est très compliqué. J’ai l’impression qu’on se moque de moi, que je suis un imposteur, clairement. »

Compte bancaire professionnel : la bonne approche pour votre entreprise
Lire aussi :
En tant qu’entrepreneur ou chef d’entreprise, il est important de prendre les…

Une société déjà condamnée

L’étudiant est d’autant plus surpris que la Fnac ait bénéficié de cette assurance. « J’avais beaucoup confiance parce que c’est une très grande entreprise. On se sent stupide si on n’y est pas obligé. On pense que ça ne nous arrivera pas jusqu’à ce que vous rencontriez l’équipe de Facebook et que vous voyiez qu’il y a déjà 3 000 membres construit. C’est effrayant. Est-ce que ça va s’arrêter ? » il demande.

À Lire  Achat | Un coupon de réduction sur le puissant scooter électrique ...

La société Indexia, anciennement SFAM, a pourtant écopé d’une amende de 10 millions d’euros en 2019 pour pratiques commerciales trompeuses.