Champs juteux. Il investit 25 000 euros dans une entreprise de cannabis médical, qui ne donne plus signe de vie

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Geoffrey, 24 ans, a investi 25 000 euros dans une plateforme en ligne de cannabis médical. Mais depuis juillet, Colmarien ne peut plus contacter le site Juicy Fields.

Par Camille Balzinger

Publié le 1er août, 22 h. 18:29

Depuis le 11 juillet 2022, Geoffroy, 24 ans, se dit qu’il a peut-être perdu 25 000 euros. Une somme importante qu’il a investie début juin, via le site internet d’une société basée entre la Suisse et les Pays-Bas.

Il s’agit d’une plateforme en ligne appelée Juicy Fields : sur son site internet, un logo très design et des champs verts en arrière-plan accueillent l’investisseur potentiel. Sa promesse : à partir de 50 euros, un retour sur investissement compris entre 30 et 60 % en trois mois dans le cannabis.

Un compte investisseur inaccessible

Un compte investisseur inaccessible

Mais depuis la mi-juillet, les problèmes se sont multipliés : les investisseurs n’ont plus accès à la plateforme, les paiements ne passent plus, personne ne répond aux messages et appels.

Geoffrey a investi 25 000 euros sur la plateforme en juin 2022. « J’avais déjà investi deux fois et j’ai toujours bien reçu mon argent », explique-t-il. 4 500 euros la première fois, 7 000 la deuxième fois. Mais cette fois, rien ne se passe comme prévu.

« Depuis le lundi 25 juillet, les versements sont bloqués », explique le jeune Colmarien (Haut-Rhin). Il ne peut plus récupérer son argent, ni même se connecter à son « compte investisseur ».

Si le site existe toujours, il est désormais impossible de créer un nouveau compte. Sur plusieurs chaînes Telegram, les utilisateurs francophones sont d’accord : ils ne peuvent plus accéder à leurs comptes, et lorsqu’ils appellent le seul numéro de téléphone disponible sur le site, il n’y a pas de réponse.

Propriétaire Individuel : Création et exploitation
A voir aussi :
L’entreprise individuelle est le statut le plus simple pour créer une entreprise.…

Des messages anonymes qui se veulent rassurants

Des messages anonymes qui se veulent rassurants

Potentiellement, tout cet argent est… parti.

Mais que se passe-t-il à Juicy Fields ? Entre le 11 et le 14 juillet, tout est bloqué : « On comprend qu’il y ait des soucis internes, certains personnels disent qu’ils n’ont pas été payés tant que tout n’est pas bloqué », se souvient Geoffrey.

Depuis, les e-constructeurs reçoivent des newsletters rassurantes. Un « membre de l’équipe d’urgence » dans l’entreprise, par exemple, s’assure que les étapes de remboursement viendront.

Le 27 juillet 2022, des informations supplémentaires sont parvenues aux investisseurs promettant un « processus formel de remboursement des investissements en capital des e-fabricants concernés qui ont légitimement investi avec JuicyFields ».

Pour l’instant, « rien à faire » pour les investisseurs

Pour l’instant, « rien à faire » pour les investisseurs

« Mais nous ne savons pas quoi croire », admet Geoffrey avec irritation. « On ne sait pas si c’est une astuce pour gagner du temps, s’il y a des conflits entre les différents propriétaires, s’ils ont vraiment l’intention de rouvrir une nouvelle plateforme en septembre, bref, on n’en sait rien », résume-t-il.

Arnaud Delomel est avocat à Rennes et spécialiste du droit du crédit et de la consommation. C’est lui qui recueille les témoignages et conseille les investisseurs déçus, en vue d’une plainte collective auprès de la JUNALCO (juridiction nationale chargée de lutter contre le crime organisé) en septembre. « Il est temps de réunir les documents nécessaires », précise l’avocat.

À Lire  Edilians au capital d'une ESS spécialisée dans le renouvellement énergétique

« C’est JUNALCO qui décidera d’enquêter ou non, mais les faits rapportés entrent à mon avis dans le cadre de l’affaire pénale », explique Me Delomel. « On va parler de dizaines de millions d’euros perdus par les investisseurs », poursuit-il.

De son côté, Geoffrey a déposé une plainte préliminaire à Colmar, où il habite, et a contacté sa banque dans l’espoir de récupérer de l’argent. « Je sais qu’une plainte individuelle a peu de chances d’aboutir, mais il fallait que je le fasse », acquiesce-t-il.

Une société condamnée en Allemagne, une plainte à venir en Espagne

Une société condamnée en Allemagne, une plainte à venir en Espagne

Quant au rappel de fonds, « la personne doit prouver que le paiement était frauduleux, ce qui en l’espèce n’était pas le cas », explique Maître Delomel.

Juicy Fields est donc une plateforme exploitée par Juicy Holdings BV. Cette dernière, basée à Amsterdam, a été condamnée par la BaFin (Autorité fédérale allemande de surveillance financière) le 3 juin 2022, pour avoir proposé au public allemand d’investir sans autorisation préalable.

Toujours en Espagne, des investisseurs s’organisent et prévoient de déposer une plainte conjointe auprès de l’Audiencia Nacional (située à Madrid, chargée des grandes affaires pénales, administratives et sociales), rapporte El pais.

Scam ou détournement de fond ?

Scam ou détournement de fond ?

Contactée par Actu Strasbourg, l’Autorité des marchés financiers affirme ne disposer d’aucune information ou dossier sur Juicy Fields pour le moment.

Dans des articles publiés en juillet 2022, le journal espagnol El Pais dénombre « des dizaines de milliers » d’investisseurs potentiels rien qu’en Espagne.

Un article de Vice dénonce une potentielle pyramide de Ponzi : jusqu’à 500 000 personnes pourraient en être victimes, selon les médias. Un stratagème de Ponzi est un stratagème financier dans lequel le fraudeur rembourse les premiers investisseurs avec les fonds des nouveaux investisseurs.

Pour Maître Delomel, il y a deux hypothèses : « On est peut-être face à une arnaque, auquel cas le but au départ était de tromper les investisseurs ». Autre possibilité : « L’entreprise est victime de détournement de fonds par certains de ses dirigeants ou employés. » Mais sans preuve pour le moment, impossible de distinguer le vrai du faux.

En ligne, les plaignants se rassemblent

Selon Geoffrey, cependant, « Juicy Fields a vraiment fait affaire avec des producteurs de cannabis du monde entier ». Il privilégie donc la seconde hypothèse.

Sur plusieurs groupes de télégrammes, des milliers d’investisseurs discutent sur plusieurs groupes dédiés, notamment en anglais. Un sondage est lancé : « Optimiste ? Pessimiste ? ». Certains reçoivent des e-mails automatisés annonçant de futurs revenus, d’autres partagent les papiers d’identité d’un dirigeant d’entreprise suspecté.

Entre enquêtes individuelles, communications officieuses, plaintes isolées et collectives, hypothèses et faits, l’affaire Juicy Fields est encore loin d’être élucidée.

La société Juicy Fields, contactée via le mail disponible sur le site, n’a pas répondu.

Avez-vous investi dans JuicyFields ou avez-vous des informations à ce sujet ? Contactez la rédaction d’Actu Strasbourg à [email protected]