Chine : que peut-on attendre de la Conférence mondiale de l’Internet…

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

En 2022, c’est la huitième édition du WIC organisé par la Chine. Photo : Conférence mondiale sur Internet.

Du 9 au 11 novembre, les professionnels de l’internet auront les yeux rivés sur la Word Internet Conference (WIC), organisée chaque année par le gouvernement chinois. Organisé à Wuzhen, dans la province du Zhejiang, cet événement est l’occasion pour la Chine de promouvoir son modèle de gouvernance de l’Internet. Plusieurs milliers de participants de 120 pays différents étaient censés être là.

Un avenir numérique partagé ?

Pour cette édition 2022, le thème est le suivant : « Vers un avenir numérique partagé dans un monde connecté – Construire une communauté avec un avenir commun dans le cyberespace ». Au total, près de 2.000 représentants de gouvernements, d’organisations internationales, d’entreprises technologiques de toutes sortes et d’instituts de recherche sont attendus, selon Ren Xianliang, secrétaire général du WIC.

Certains des dirigeants de Huawei, d’Alibaba, mais aussi du géant russe de l’antivirus Kaspersky et de la société technologique indienne Infosys seront présents. Ils seront invités à échanger sur des sujets tels que l’économie numérique, la société numérique pendant et après la pandémie de Covid-19, l’intelligence artificielle et l’éthique.

Selon le South China Morning Post, chaque sujet traité fera l’objet d’un sous-forum où tous les inscrits pourront participer aux échanges, que ce soit sur place ou en ligne. Avec le thème de cette année, des sous-forums dédiés au cyberespace, à la collaboration et au développement numérique, à la cybersécurité, à la santé numérique et à la technologie dans l’industrie devaient voir le jour.

Le sujet de cette année se prête également bien à la stratégie que la Chine va mettre en place, notamment en matière de réalité virtuelle. Le 1er novembre, selon Reuters, l’Empire du Milieu a présenté son premier plan d’action dédié à la réalité virtuelle. Au moins 25 millions d’appareils VR devraient être fabriqués d’ici 2026. Le gouvernement souhaite que ce marché franchisse le seuil de 45 milliards d’euros grâce aux ventes de ce matériel et des logiciels associés.

A voir aussi :
L’accompagnement budgétaire au quotidien Bankin’ La promesse : « La gestion de votre…

Une édition 2022 avec moins de participants occidentaux et une forte présence chinoise assumée

Si le salon est l’occasion de se rencontrer et de mieux comprendre la vision chinoise de la gouvernance d’Internet, WIC est de plus en plus rejeté. Avec les contrôles renforcés en Chine avec le Covid-19, mais aussi avec les mesures répressives que la Chine a prises contre les Big Tech et les diverses restrictions américaines, les participants étrangers, notamment occidentaux, se rendent de moins en moins à Wuzhen.

L’année dernière, le PDG de Tesla et nouveau propriétaire de Twitter, Elon Musk, a assisté à la conférence à distance à l’aide d’une présentation vidéo diffusée le jour de l’ouverture de l’émission. Le patron de Space X en a profité pour annoncer que les données personnelles des clients chinois de Tesla ne seraient stockées qu’en Chine. Cristiano Amon, PDG de Qualcomm, a également utilisé le même processus et s’est rendu à la Conférence mondiale sur l’IA à Shanghai.

WIC sera également l’occasion de présenter le rapport sur le développement d’Internet en Chine, mais aussi dans le monde. En octobre, le gouvernement chinois a déclaré vouloir que l’événement devienne une véritable organisation internationale dont le but serait de promouvoir un cyberespace souverain avec ses pays partenaires : Algérie, Corée du Sud, Russie, Soudan ou encore Somalie.

Pourquoi il n’y a pas Google en Chine ?

En janvier 2010, Google, dont le moteur de recherche Internet est le plus utilisé au monde, a menacé de quitter la Chine et de fermer son site Google.cn. En effet, la société californienne attribue à Pékin les cyberattaques répétées contre les comptes de messagerie des militants chinois des droits de l’homme.

Google existe-t-il en Chine ? Google a quitté la Chine en 2010 en fanfare. Après quatre ans dans le pays, le moteur avait gagné 36% de parts de marché face au concurrent local Baidu.

Quelles sont les interdictions en Chine ? Voici ce qu’il ne faut pas faire en Chine.

  • 1/ N’acceptez jamais un compliment avec grâce. …
  • 2/ Ne vous fâchez jamais en public. …
  • 3/ Ne vous adressez jamais aux gens par leur prénom. …
  • 4/ Ne mangez jamais avec le mauvais bout de vos baguettes. …
  • 5/ Ne buvez jamais avant d’avoir porté un toast.
À Lire  Au Sénégal, un contrat secret a été signé avec le marchand d'armes nigérian Sulfur

Quel est l’équivalent de Google en Chine ? Découvrez Baidu C’est le moteur de recherche le plus utilisé en Chine, mais aussi l’un des sites Web les plus visités au monde. Comme tout moteur de recherche, Baidu propose un classement des URL pour répondre à une requête de l’internaute.

Est-ce que les Chinois ont Internet ?

La première connexion Internet établie sur le sol chinois remonte au 20 septembre 1987. Depuis, le nombre de personnes connectées à Internet en Chine ne cesse d’augmenter. En juin 2011, les internautes chinois passaient en moyenne 18,7 heures en ligne par semaine.

Comment la Chine utilise-t-elle Internet ? L’appareil de contrôle d’Internet de la Chine est considéré comme plus complet et avancé que tout autre pays dans le monde. Les autorités gouvernementales bloquent non seulement le contenu de certains sites Web, mais elles sont en mesure de surveiller l’accès à Internet de chaque personne.

Comment s’appelle l’Internet chinois ? Baidu ( chinois simplifié : ç¾åº¦ ; pinyin : BÇidù ) est une société Internet chinoise . Son moteur de recherche chinois peut rechercher du texte et des images. En juin 2013, c’était le site Web le plus visité en Chine, et en 2019, c’était le 3e site Web le plus visité sur Internet. Baidu signifie « Cent degrés » en chinois.

Comment fonctionne Internet en Chine ?

L’accès et l’accès rapide à Internet sont assez simples, notre hôtel avait le wifi qui ne nécessitait même pas de mot de passe. A l’aéroport, le wifi est également disponible en se connectant via l’application Wechat ou en récupérant un code via une borne automatisée.

Comment fonctionne Internet en Chine ? Plus de cinquante navigateurs Web différents sont utilisés en Chine. Cette intrusion technologique est l’une des raisons pour lesquelles les internautes chinois préfèrent utiliser des applications et des sites Web plutôt que des moteurs de recherche comme Google et Yahoo.

Pourquoi Internet est censure ?

C’est un moyen de contrôler les gens et d’éviter la rébellion dans une société. La censure d’Internet par les gouvernements est souvent motivée par des objections morales ou religieuses. Cela peut également empêcher l’accès au contenu protégé par des droits d’auteur.

Pourquoi la censure ? Ainsi, « l’autocensure » est un moyen d’éviter les risques de sanctions, et le fait de bannir un livre (autorisé par la loi) d’une bibliothèque est considéré comme un acte de censure : « La censure est devenue l’antonyme de la liberté d’opinion et expression, et l’une des formes de l’intolérance ».

Pourquoi la Chine censure-t-elle Internet ? Certains médias suggèrent que la censure des sites Web étrangers par la Chine pourrait viser à forcer les utilisateurs locaux à utiliser les sites d’achat en ligne chinois, isolant ainsi son économie des entreprises internationales.

Comment censurer Internet ? Les paquets dont les URL contiennent des mots-clés sensibles tels que « censurer » sont bloqués et n’arrivent jamais au serveur DNS. Cette technique consiste à usurper les pages de l’annuaire qui sont les serveurs DNS du pays.

Quel pays censure le plus Internet ?

L’Érythrée est le pays où la censure est la plus forte au monde, selon une liste établie par le Comité pour la protection des journalistes.

Quel est le pays le plus censuré ?

Quel pays censure le moins Internet ? Dans le top 10 des pays les moins censurés, figurent dans l’ordre l’Estonie, l’Islande, le Canada, l’Allemagne, les USA, l’Australie, le Japon, la Grande-Bretagne, la France et enfin le Portugal.

Quelles sont les mesures qu’impose la Chine au géant de l’Internet Google ?

Google a annoncé qu’il ne censurerait plus son moteur de recherche Google.cn si les visiteurs étaient automatiquement redirigés vers son site de Hong Kong. Mais les affaires continuent au siège du géant américain de l’internet à Pékin.

Utilisons-nous Google en Chine ? Google China (chinois simplifié : è° æ ; pinyin : GÇgÄ) est une filiale de Google fondée en 2005. En République Populaire de Chine, c’était le moteur de recherche le plus utilisé après Baidu en 2009.

Comment la Chine parvient-elle à contrôler Internet ? La censure d’Internet en République populaire de Chine est effectuée par le biais de nombreuses lois et réglementations. Conformément à ces lois, plus de soixante réglementations Internet ont été mises en œuvre par le gouvernement de la République populaire de Chine (RPC).