Choisir une mutuelle pour retraités : 6 erreurs à ne pas commettre

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La retraite est synonyme pour de nombreux seniors de temps, de liberté et de loisirs. Beaucoup en profitent pour voyager, s’occuper de leurs petits-enfants, jardiner ou faire du bénévolat. Mais la retraite est aussi l’âge où les problèmes de santé augmentent.

Avec eux, les dépenses de santé augmentent pour les dépistages, les traitements, les hospitalisations, les équipements dentaires, auditifs ou optiques. Afin de minimiser le reste à payer des frais de santé, les retraités ont tout intérêt à souscrire à une mutuelle adaptée. Disposant souvent d’un budget modeste, les seniors doivent être particulièrement attentifs au choix de leur contrat : garanties, options, durées, service client. Il y a quelques pièges à éviter. Aujourd’hui, regardons 6 erreurs à ne pas faire lors du choix d’un fonds commun de placement pour les retraités.

Pourquoi souscrire une mutuelle pour retraité ?

La mutuelle ou complémentaire santé vise à réduire les dépenses de santé souvent peu ou pas remboursées par l’assurance maladie. Selon les niveaux de remboursement choisis (tarif, forfait, frais réels), la prestation couvre partiellement ou totalement le reste du coût du traitement. Les contrats sont diversifiés et s’adaptent aux besoins des assurés, que ce soit en termes de prix, de situation, d’âge ou encore de nombre de bénéficiaires. Des contrats spécifiques existent comme des mutuelles dédiées aux étudiants, aux professions libérales ou encore aux retraités. La mutuelle au moment de la retraite est aussi particulièrement recommandée. Avec l’âge, la santé se détériore, c’est physiologique. Les problèmes de vision et d’audition, les troubles musculo-squelettiques ou les pathologies de longue durée touchent plus souvent les personnes âgées. Il est recommandé de souscrire une mutuelle avec une couverture adaptée. Mais les personnes âgées sont souvent confrontées à un dilemme à la retraite. Leurs revenus sont réduits de près de moitié, mais en même temps le prix de leur contrat est augmenté. 87% des retraités consacrent 10% de leur budget au financement de leur mutuelle (cf. Toluna Retirement Survey en clair). Cela montre à quel point il est important de choisir la bonne mutuelle pour retraités et de connaître les 6 erreurs à ne pas commettre.

Sur le même sujet :
Par Amélie Petitdemange, publié le 18 janvier 2023Depuis le 1er janvier 2023,…

Combien coûte une mutuelle pour retraité ?

Sans devis personnalisé, difficile de donner le coût d’une mutuelle pour retraités. Selon nos recherches, il varie en moyenne :&#xD ;

Les assureurs et mutuelles prennent en compte plusieurs critères pour évaluer le prix d’une retraite complémentaire, à savoir :&xD;

En ligne, les assureurs proposent souvent des tarifs préférentiels la première année. Souscrire à une mutuelle pour couples retraités, c’est aussi faire des économies.

Quelles sont les 6 erreurs à éviter lors du choix de sa mutuelle pour retraité ?

Pour éviter toute déception, quelques précautions sont à prendre lors du choix d’une assurance santé pour retraités. Afin de réduire les risques d’erreur, le retraité peut choisir la solidarité mutuelle et un contrat responsable. Les avantages sont entre autres :

En contrepartie, le contrat limite le remboursement des dépassements d’honoraires, impose une participation forfaitaire et des franchises médicales. Le retraité peut également choisir un partenaire du réseau mutualiste. Avec ce type de contrat, les personnes âgées bénéficient de prix inférieurs à ceux du marché, de services exclusifs et d’une large gamme de produits et d’équipements de qualité. Quel que soit votre choix d’assurance retraite, voici 6 erreurs à ne pas commettre.

1 – Sous-évaluer les besoins avec le choix de sa mutuelle pour retraité

Il n’est pas toujours facile d’anticiper ses besoins en matière de mutuelle et a fortiori lorsque l’on est à la retraite. Les dépenses de santé d’aujourd’hui ne seront pas forcément les mêmes demain. Vous devez poser les bonnes questions afin de ne pas sous-estimer les risques pour la santé. Le choix des garanties est donc essentiel. A minima, une mutuelle pour retraités devrait comporter une bonne garantie de frais hospitaliers avec la prise en charge du forfait journalier. A titre indicatif, le reste à charge d’une personne âgée hospitalisée pour ALD est d’environ 3 000 € sans remboursement par une mutuelle. Des garanties renforcées au niveau de la dentition, de l’optique et de l’ouïe sont également exigées. Des options et services supplémentaires peuvent faire partie du contrat tels que :

À Lire  Quelle est la meilleure mutuelle dentaire et optique ?

2 – Ne pas opter pour la portabilité lors du choix de sa mutuelle pour retraité

La deuxième erreur à ne pas commettre avec la sélection de complémentaires pour retraités est de négliger la portabilité de sa mutuelle. Les garanties et les niveaux de remboursement sont souvent très attractifs. Le retraité conserve ces avantages par contrat individuel. En revanche, il paie la cotisation complète, là où lorsqu’il était salarié, l’employeur payait au moins 50 %. De plus, après la 1ère année de cotisation, l’assureur peut majorer la cotisation de 25% la 2ème année et de 50% la 3ème année. Au-delà de ces trois ans, il est libre de fixer le taux souhaité. La portabilité n’est pas toujours le bon choix, sauf si vous êtes en parfaite santé. Il faut bien peser le pour et le contre. Le retraité dispose d’un délai de six mois pour signifier sa décision à l’employeur par lettre recommandée à l’AR.

3 – Omettre une possible perte d’autonomie avec le choix de sa mutuelle pour retraité

La troisième erreur à ne pas commettre lors du choix de votre mutuelle pour retraités est de minimiser le risque de perte d’autonomie. L’addiction touche près de 9% des personnes de plus de 60 ans et leur nombre ne cesse de croître. Une personne est dite dépendante lorsqu’elle ne peut continuer à accomplir seule les activités quotidiennes, comme manger, se laver, s’habiller, etc. Les conséquences financières peuvent être importantes avec le besoin d’aide à domicile au quotidien. Se constituer une garantie auprès de son conjoint est judicieux lorsque la personne âgée n’a pas souscrit d’assurance dépendance spécifique.

4 – Ne pas mettre en concurrence les offres lors du choix de sa mutuelle pour retraité

Lors du choix d’une mutuelle pour retraités, la 4ème erreur à éviter est de ne pas concurrencer les nombreuses offres du marché. C’est la seule solution pour obtenir un contrat adapté au meilleur prix. Le retraité utilise un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Il remplit un formulaire détaillé indiquant ses besoins. Au bout de quelques minutes, le senior obtient des devis 100% personnalisés qu’il compare soigneusement. Si le retraité n’a pas les compétences pour réaliser lui-même le concours, il peut confier un mandat à un courtier spécialisé via une plateforme en ligne. Cet expert négocie pour le compte de son client le meilleur fonds commun de placement pour retraités. Sa rémunération n’intervient qu’à la signature d’un contrat.

5 – Négliger les conditions du contrat avec le choix de sa mutuelle pour retraité

La 5ème erreur à ne pas commettre lors du choix de votre mutuelle pour retraités est de négliger de lire les clauses du contrat. En particulier, il est nécessaire de contrôler les délais d’attente. C’est la période pendant laquelle aucun remboursement n’est possible. La période d’attente commence à la signature du contrat et peut durer un an selon les garanties. La mutuelle des retraités peut être sans délai de carence. L’autre point à étudier est celui des exclusions et/ou limitations de la garantie comme celle de l’âge. Ils sont généraux pour tous les assureurs et spécifiques au contrat. L’exclusion de garantie est une situation pour laquelle aucune indemnisation n’est possible : comportement fautif de l’assuré, suicide, etc.

6 – Oublier de renégocier régulièrement son contrat de mutuelle pour retraité

Enfin, la 6ème erreur à ne pas commettre concerne les retraités qui ont déjà signé leur contrat de mutuelle. Renégocier régulièrement son contrat permet de faire des économies ou de réajuster les garanties et les taux de remboursement. A partir de fin 2020, il est possible de résilier son contrat de mutuelle à tout moment, sans frais et sans motif après la 1ère année de souscription. Attention cependant ! Après 65 ans, certains assureurs refusent les nouveaux adhérents. Un courtier pourra trouver ce nouvel assureur qui se chargera de toutes les démarches de résiliation.

En résumé, voici nos conseils pour choisir une mutuelle pour retraités :

Au-delà d’une mutuelle santé, un retraité peut aussi penser à souscrire un contrat de prévoyance ou un contrat d’assurance dépendance, pour les accidents de la vie ou pour ses obsèques.