CitésLab – Révélateur de Talents, le booster de la création d’entreprise dans les quartiers prioritaires.

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La rédaction des Echos n’a pas participé à la création de ce contenu

Depuis 2019, Bpifrance orchestre le dispositif CitésLab-Révélateur de Talents, destiné à accompagner les créateurs d’entreprises dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPPV). Il s’articule autour de trois axes – découverte, préparation, leadership – et permet aux porteurs de projets d’avoir accès aux solutions d’accompagnement et aux partenaires indispensables à leur réussite.

Publié le 12 juillet 2022 à 16h29 Mis à jour le 12 juillet 2022 à 18h20

Se faire aider par un réseau d’accompagnement, au démarrage de son entreprise, n’est pas un hasard : cela triple les chances de maintenir sa structure après les cinq premières années, avec la garantie de toujours bénéficier d’une expertise sur des sujets que l’on n’a pas forcément à traiter master, comme le business plan d’exécution, les questions de forme juridique et de financement, la communication, le marketing, la croissance ou encore les ressources humaines… Et pourtant, au niveau national, 70% des créateurs d’entreprise sont encore absents.

« CitésLab est le « cœur battant » de notre programme Entrepreneuriat pour tous »

D’où la volonté de Bpifrance de diffuser l’information et de rechercher des entrepreneurs, notamment dans les territoires prioritaires de la politique de la ville (QPPV), grâce au dispositif CitésLab-Révélateur de Talents, axe essentiel du programme Entrepreneuriat pour Tous. Dans ces quartiers, bien que l’intention de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale soit forte, l’action est moins fréquente, en raison d’un manque de confiance en soi, d’un parcours universitaire régulier, d’apport personnel ou d’accès au financement bancaire. Et surtout ne pas connaître toutes les solutions d’accompagnement qui permettent de lever ces freins, adaptées à chaque profil, parcours, projet ou besoin, qu’il s’agisse de structurer son idée, de trouver une formation, un financement ou d’accélérer quand la croissance se profile à l’horizon.

La Banque Publique d’Investissement gère ce dispositif au niveau national – courroie de transmission entre le terrain, les institutions et les bailleurs dont elle fait partie -, tandis que des réseaux d’appui implantés localement tels que BGE, Adie, Initiative France, France Active ou Positive Planet portent et le diffuser en France et dans les DOM-TOM. « CitésLab est le « cœur battant » de notre programme Entrepreneuriat pour tous. Sa mission est d’aller vers ceux qui veulent entreprendre, mais n’osent pas, et ne sont pas conscients de l’aide qu’ils peuvent demander », explique Radeda Kerboudj, responsable adjointe du groupe de travail pour l’entrepreneuriat & Territoires à Bpifrance. « La divulgation et l’information sont donc pour nous un enjeu clé, afin de pouvoir les orienter vers les structures entrepreneuriales que nous finançons, adaptées à leur situation. Ce travail est mené en étroite collaboration avec toutes les forces vives locales, les collectivités, le tissu économique, les associations et Pôle Emploi, partenaire chef de file. Ce sont tous des relais importants entre les habitants et le système. C’est la condition sine qua non pour trouver un public non déclarant ».

Radeda Kerboudj, Adjointe du Groupe de Travail Entrepreneuriat & Territoires à la Direction de la Création et de l’Entrepreneuriat de Bpifrance ©Bpifrance

À Lire  Que risque une entreprise si elle n'a pas d'assurance ?

La connaissance des tissus locaux est indispensable

Fort de sa connaissance du terrain, le réseau BGE Limousin Poitou Charentes était le partenaire idéal pour mettre en pratique CitésLab dans les neuf QPV de Limoges. Aymeric Chassin, le responsable dédié du projet CitésLab dans cette antenne du BGE, sait combien il est important d’apporter des informations sur place pour identifier ces graines d’entrepreneurs. « Nous utilisons différents canaux pour découvrir cette population, qui a peu recours aux aides techniques. Dès lors, nous « allons vers », d’abord les actions directes de prospection, en allant à la rencontre des riverains, en expliquant le dispositif et en apportant le premier niveau d’information. Nos partenaires locaux, bien implantés dans chaque quartier, sont également d’excellents relais pour faire remonter les souhaits et les interrogations des habitants. Cet aspect partenarial fort vous permet d’être particulièrement efficace et pointu pour guider les porteurs de projets en fonction de leurs besoins. L’ambition générale de CitésLabs est de sécuriser leur carrière et d’être toujours présents, jusqu’à trois ans d’existence de l’entreprise. En 2021, Aymeric Chassin a ainsi accompagné 108 personnes et lancé douze créations d’entreprises, dans différents domaines comme le snacking, le retail, les services aux entreprises ou aux particuliers. Chaque créateur d’entreprise bénéficie d’un accompagnement sur mesure, avec des entretiens réguliers pour étudier la faisabilité et la pérennité du projet, avant de se voir proposer différentes solutions d’accompagnement pour sa mise en œuvre. « La difficulté pour eux est parfois de maintenir la dynamique sur le long terme. Par conséquent, j’ai un rôle clé, en tant que point de contact permanent. À chaque question qu’ils se posent, à chaque obstacle qu’ils rencontrent, j’examine leurs besoins et j’essaie de trouver des solutions appropriées », explique-t-il.

Aymeric Chassin, chef de projet dédié CitésLab au BGE Limousin Poitou Charentes©BGE

De son côté, Bpifrance, également présent sur le terrain à travers ses antennes régionales, met à la disposition des porteurs de projets des outils de reporting et de suivi pour mesurer l’efficacité des actions mises en œuvre, ainsi que des dispositifs expérimentaux tels que des bornes pour entreprendre, qui offrent un accès encore plus rapide à l’information. . Ce vivier de moyens techniques et d’expertises humaines a permis à CitésLab de monter en puissance ces trois dernières années, avec 782 implantations aujourd’hui en cause et 11 839 personnes recensées contre 5 782 en 2019. Dont 46 % de femmes (contre 30 % au niveau national). niveau), mais aussi les jeunes et les personnes éloignées de l’emploi. Et si les micro-entreprises constituent la majorité des créations, il n’est pas rare que certaines soient lancées puis dirigées vers d’autres dispositifs comme les accélérateurs de Bpifrance.

Pour en savoir plus sur la création d’entreprise et trouver un réseau qui puisse vous accompagner selon vos besoins, rendez-vous sur le site bpifrance-création.fr,

Aussi, sur le site www.tournee-entrepreneuriat-pour-tous.fr retrouvez un programme complet d’entrepreneuriat pour tous, un programme qui soutient l’énergie entrepreneuriale du quartier