Combien coûte un compte bancaire indépendant ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Vous recherchez le meilleur compte bancaire indépendant au meilleur prix ? Voici un tour d’horizon des coûts potentiels à comparer avant de s’engager !

Depuis l’arrivée des banques en ligne (Boursorama Banque, Monabanq…) et des néobanques (Shine, Qonto…), les entrepreneurs automobiles ont beaucoup de chance.

Du fait de la redistribution de cette carte, il n’est plus nécessaire de dépenser 30€ par mois auprès des banques traditionnelles (BNP Paribas, Société Générale, etc.) pour bénéficier d’un compte bancaire dédié à ses activités.

En revanche, dans certains cas, comme avec Finom ou N26 Business, ces comptes professionnels peuvent être quasiment gratuits.

Table des matières

Les frais de gestion / forfaitaires

Les frais de gestion / forfaitaires

Pour les indépendants, les frais de gestion mensuels sont souvent le principal poste de dépense bancaire.

Par exemple, les banques en ligne facturent généralement environ 10 € par mois, tandis que les banques traditionnelles sont plus proches de 30 €.

Seuls la néobanque Finom et N26 Business ne facturent pas ces frais et sont donc considérés comme des comptes indépendants gratuits.

Cependant, ces « frais de gestion » ne sont pas vraiment des frais et sont souvent désignés comme tels par souci de simplicité.

En effet, ils sont davantage considérés comme une somme forfaitaire pour juger de la qualité du service.

C’est notamment le cas des néobanques, comme Qonto ou Anytime, qui multiplient les formules tarifaires de type « Starter » ou « Premium ».

Ainsi, avec la formule « Premium » au forfait de 15€ par mois, l’indépendant est généralement gagnant sur les deux plans :

Cependant, il faut être prudent avec cette comparaison hâtive des coûts de gestion.

Chaque banque a sa propre politique tarifaire, les frais de gestion ne sont qu’un paramètre parmi d’autres.

Par exemple, alors que les banques en ligne ont tendance à proposer tous les retraits gratuitement (parfois même en dehors de la zone euro), les néobanques avec des forfaits à 10 € ont tendance à facturer ces mêmes retraits séparément.

Ces frais de gestion/forfaits sont généralement le niveau le plus impactant, mais pris isolément ils ne suffisent pas à comparer le contenu des offres bancaires pour les indépendants.

Ceci pourrez vous intéresser :
Comment trouver un partenaire de santé dentaire qui couvre vos besoins de…

Les commissions de mouvements

Les commissions de mouvements

Cette taxe a une très mauvaise réputation et il est facile de comprendre pourquoi.

Très appréciée des banques traditionnelles (La Banque Postale, BNP Paribas, etc.), la commission de mouvement est exigible dès que le mouvement est enregistré au débit du compte.

Cela peut être pour des opérations arbitraires telles que le paiement de factures ou pour des virements effectués vers d’autres comptes bancaires.

Pour les entrepreneurs habitués aux banques privées, payer à chaque utilisation d’un compte est donc juridiquement difficile à comprendre…

Principalement parce que le montant en jeu n’est pas minime, puisqu’il s’agit d’un pourcentage pris sur le montant total « déplacé ».

Facturées en moyenne à 0,10 %, les commissions de déplacement peuvent parfois monter jusqu’à 0,30 %, soit près de 45 € par trimestre pour les indépendants avec 15 000 € de déménagement durant cette période.

Heureusement, les banques en ligne et les néobanques professionnelles ont abandonné cette pratique de tarification, même si ces dernières font parfois preuve de créativité en la remplaçant par d’autres frais liés à l’activité.

VOIR AUSSI : Auto-entrepreneur : quelle assurance pour ma micro-entreprise ?

Les frais liés à l’activité

Les frais liés à l’activité

Si la commission de mouvement est l’apanage des banques traditionnelles, les nouvelles banques professionnelles ne sont pas toujours compensées par les coûts liés à l’activité du compte.

Par exemple, comme Shine ou Finom, il n’est pas rare de constater que le montant du transfert (entrant ou sortant) est soumis à un seuil.

Que se passe-t-il si nous dépassons cette limite au cours d’un certain mois ?

Ensuite, une somme de 0,30 € est déduite pour chaque virement supplémentaire.

En principe, il ne fait aucun doute que cette redevance est difficile à accepter.

Cependant, il existe une différence de taille avec les commissions de mouvement bancaire traditionnelles affectant tous les auto-entrepreneurs à partir de 1€ reversé.

En effet, les quotas gratuits fournis par les néobanques sont généralement en adéquation avec la clientèle cible.

Par exemple, avec le forfait Solo de Finom, les 50 virements mensuels inclus (in ou out) semblent suffisants pour la plupart des auto-entrepreneurs.

Mais à l’heure où les néobanques professionnelles visent à rendre les banques traditionnelles obsolètes, c’est un fait qu’il faut prendre en considération.

À LIRE AUSSI : Freelance : quel statut pour être entrepreneur ?

Les frais bancaires classiques

Les frais bancaires classiques

En plus des frais de gestion/forfaitaires, les comptes professionnels sont soumis à une grille tarifaire, comme pour toute banque destinée aux particuliers,

Dès lors, tout professionnel de la banque peut placer le curseur de compétitivité au niveau qu’il souhaite, sachant que les grandes lignes sont les suivantes :

Alors que des frais fixes plus élevés signifient généralement moins de possibilité de payer des frais à une date ultérieure (c’est notamment le cas avec les banques en ligne), ce n’est pas une loi absolue !

Les banques traditionnelles sont ainsi un excellent contre-exemple, car elles combinent des frais de gestion très élevés avec une grille tarifaire peu compétitive, sans parler des frais de transaction.

Néanmoins, en toute honnêteté, elles compensent cela par un avantage difficilement mesurable : la présence d’un réseau d’agences.

Des éléments qui n’apparaissent nulle part, mais qu’il ne faut pas exclure de votre réflexion.

VOIR AUSSI : Devenir freelance : pourquoi et comment devenir freelance ?

Les frais d’assurance de carte bancaire

Les frais d’assurance de carte bancaire

Selon le niveau de couverture, une carte bancaire Visa ou Mastercard peut contenir ou non une assurance, par exemple pour la location de voiture ou les retards de bagages.

Bien entendu, cette assurance n’est pas gratuite et est généralement incluse dans la cotisation annuelle des cartes bancaires.

Du moins, c’est généralement le cas des banques pour particuliers !

Mais les choses ne sont pas si simples pour leurs homologues professionnels.

Parce que l’assurance carte de crédit coûte cher.

Pourtant, l’inclusion d’une carte bancaire dans le forfait est souvent l’argument marketing mis en avant.

Par exemple, en plus d’être un excellent compte professionnel, Finom peut avoir les tarifs les plus bas.

Cependant, cette compétitivité s’explique aussi en grande partie par l’absence d’assurance sur toutes les formules de compte Finom.

Pour cette raison, l’existence de cette garantie ne doit pas être négligée dans votre décision finale.

Êtes-vous sûr que le compte que vous souhaitez contient cette garantie ?

D’autre part, des frais forfaitaires élevés et un montant d’assurance très limité sont également possibles !

Par conséquent, pour apprécier la qualité d’un compte indépendant, il est important de se pencher sur l’assurance carte de crédit au moment de la comparaison.

En effet, c’est un paramètre qui pèse lourdement sur les prix des banques, mais qui est paradoxalement difficile à quantifier.

VOIR AUSSI : Top 10 des sites pour trouver des services et des missions de freelance

Les services supplémentaires

Enfin, l’utilisation de services supplémentaires est un point qui peut influer sur le prix d’un compte entrepreneur automatisé.

Qu’entendons-nous par ces services supplémentaires ?

Ceci est propre à chaque banque, mais citons :

Bref, ces services supplémentaires sont souvent révélateurs de la capacité d’innovation d’une banque.

Cependant, les comparer n’est pas toujours un jeu d’enfant, car certaines de ces fonctionnalités sont parfois réservées à des forfaits payants plus chers, alors que certaines banques peuvent les intégrer dès le forfait d’origine, mais à un coût légèrement plus élevé.

Encore une fois, le moment de la comparaison est donc important.

Cette fois, pour prendre la meilleure décision en tant qu’entrepreneur, le plus important est de connaître vos besoins, notamment en ce qui concerne le module de facturation.

Par exemple, envisagez-vous d’utiliser un service spécial gratuit ou payant ? Ou pour vous faciliter la tâche, préférez-vous en profiter sur votre compte bancaire ?

En répondant à ces questions, comparer les frais de compte bancaire pour les indépendants devient plus facile.

Quelle est la différence entre un compte professionnel et un compte personnel ?

Quelle est la différence entre un compte professionnel et un compte personnel ? Comme vous pouvez le deviner d’après le nom, les comptes professionnels sont destinés aux entreprises (personnes morales). Les entrepreneurs peuvent également y prétendre. En revanche, les comptes personnels sont destinés aux particuliers (particuliers).

Pourquoi ouvrir un compte personnel ? Les comptes personnels sont destinés à des usages spécifiques uniquement. Qu’ils soient professionnels ou particuliers, les clients bénéficieront d’un compte bancaire avec un RIB, d’au moins une carte bancaire et de la possibilité d’effectuer des opérations telles que des virements directs et des prélèvements.

C’est quoi un compte professionnel ?

Un compte bancaire professionnel sert de support d’enregistrement des transactions professionnelles, à savoir les opérations effectuées dans le cadre des activités de l’entreprise. Cela permet de distinguer les opérations réalisées dans un cadre professionnel de celles réalisées à titre personnel.

Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire professionnel ?

Un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle, l’obligation de créer une société Toutes les sociétés au capital social (EURL, SA, SAS, SARL…) doivent ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité professionnelle au moment de la création, pour y déposer leurs capital social.

Qui peut avoir un compte professionnel ?

Toutes les sociétés de capitaux, quelle que soit leur forme juridique (EURL, SARL, SAS, SASU), doivent ouvrir un compte professionnel dès la création de la société.

Qui peut avoir un compte professionnel ?

Toutes les sociétés de capitaux, quelle que soit leur forme juridique (EURL, SARL, SAS, SASU), doivent ouvrir un compte professionnel dès la création de la société.

Qui n’a pas droit au compte ?

Vous avez fourni des informations inexactes. Vous ne remplissez plus les conditions de résidence ou de résidence. Vous avez ouvert un 2ème compte de dépôt en France qui vous permet d’utiliser les services bancaires de base. Vous avez à plusieurs reprises manqué de respect envers le personnel des établissements de crédit.

À Lire  Assurance santé aux États-Unis : faut-il choisir une assurance locale ou internationale ?

Qui peut ouvrir un compte professionnel ?

Chaque entrepreneur est libre de choisir la banque qui lui convient. Ainsi il peut ouvrir son compte professionnel auprès d’une banque traditionnelle ou préférer basculer vers une banque en ligne, pour profiter d’une procédure totalement intangible.

Quels sont les avantages d’un compte professionnel ?

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel présente deux avantages principaux : Elle permet de distinguer les opérations qu’un chef d’entreprise effectue dans le cadre de son activité professionnelle de celles effectuées à titre personnel, ce qui limite les risques de confusion comptable en matière de contrôle fiscal. .

Comment fonctionne un compte bancaire professionnel ?

Un compte professionnel est un compte bancaire avec les services usuels (chéquier, carte bancaire, etc.) ainsi que des fonctionnalités dédiées aux professionnels : gestion des impayés, etc. Elle permet de séparer l’héritage de l’entreprise et de l’entrepreneur.

Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire professionnel ?

Compte professionnel obligatoire pour les commerçants Le commerçant est soumis à l’obligation d’ouvrir un compte professionnel, même s’il est micro-entrepreneur ou entrepreneur individuel. C’est le Code pénal qui réglemente cette obligation aux articles L123-24.

Est-ce possible de ne pas avoir de compte bancaire ?

Il est possible de ne pas avoir de compte bancaire à condition de percevoir un salaire inférieur à 1 500 euros net par mois. Dans ce cas, le salarié a le droit de demander à son employeur d’être payé en espèces. Au-delà de 1 500 euros, les paiements ne peuvent s’effectuer que par chèque ou virement bancaire.

Est-ce que tout le monde a un compte bancaire ? Selon l’article L 312-1 de la loi financière et monétaire, toute personne capable, majeure, justifiant de son identité et de son domicile, a droit à un compte bancaire.

Est-il obligatoire d’avoir un compte courant ?

Non, ce n’est pas du tout obligatoire. Avoir un compte bancaire est un droit, pas une obligation. Cela signifie que tout le monde devrait pouvoir ouvrir un compte bancaire quelque part s’il le demande, mais qu’il ne peut tout simplement pas en avoir un s’il ne le souhaite pas.

Pourquoi avoir un compte courant ?

Le compte courant d’un partenaire est une source de financement interne pour les entreprises, souvent plus facile à obtenir que les prêts bancaires classiques. Il peut également être une source de revenus complémentaires pour les associés ou les gestionnaires de crédits, grâce aux intérêts versés sur le prêt.

Est-ce qu’on est obligé d’avoir un compte courant dans une banque pour ouvrir un PEL ?

Il n’y a aucune obligation d’avoir un compte courant !

Comment fonctionner sans banque ?

Il existe désormais des « comptes sans banque », des comptes en ligne qui n’étaient initialement pas rattachés à une banque. Le client a un compte, RIB, carte bancaire, mais pas de découvert officiel, de chéquier, ni d’encaissement de chèque, car ce n’est pas vraiment une banque.

Comment faire pour ne plus avoir de compte bancaire ?

Quelles sont les alternatives au crédit bancaire ?

  • Créer un prêteur sur gages. Un objet de valeur est donné en garantie (gage). …
  • Demandez un « acompte » à votre assurance-vie (si vous en avez une…). …
  • Passez par un prêteur spécifique. …
  • Faire un « crowdfunding », un « financement par la foule ».

Comment vivre sans compte en banque ?

Vivre sans compte bancaire, c’est possible Oui, car rien n’oblige à avoir un compte bancaire en France. Si une personne est rémunérée pour son travail moins de 1500 euros nets par mois, elle peut demander à être payée en espèces et ne peut être refusée.

Comment se faire de l’argent sans compte bancaire ?

Les services en ligne comme WorldRemit vous permettent d’envoyer de l’argent depuis l’étranger depuis votre smartphone, ordinateur ou tablette, aussi facilement qu’en envoyant un SMS. De plus, vos proches n’ont pas besoin d’avoir un compte bancaire.

Comment faire de l’argent quand on a rien ?

  • 11 façons de gagner de l’argent sans (presque) rien faire. S’inscrire. …
  • Gagnez de l’argent avec Airbnb (mais pas comme vous le pensez)…
  • Proposez des idées. …
  • Regarde des vidéos. …
  • Promenez-vous dans les magasins. …
  • Annonces dans votre voiture. …
  • Téléchargez l’application. …
  • Profitez de votre dépendance mobile.

Comment gagner de l’argent sans compte bancaire ?

Retraits sans carte : chèques de voyage et mandats A l’étranger, les retraits sans carte sont également possibles avec des chèques de voyage convertibles en espèces, dans les établissements qui les acceptent. Ils peuvent également être utilisés pour régler des achats chez certains commerçants.

Est-il obligatoire d’avoir un compte professionnel en Auto-entrepreneur ?

Un compte bancaire dédié à vos activités professionnelles : facultatif pour les entreprises individuelles. Les fondateurs d’une entreprise individuelle sont dispensés de l’obligation d’ouvrir un compte courant dédié à leurs activités professionnelles car leur société n’a pas de capital social.

Quand ouvrir un compte Auto-entrepreneur ? Au-delà de 10 000 € de chiffre d’affaires pendant deux années consécutives, les micro-entreprises doivent avoir un compte.

Quel type de compte bancaire pour un Auto-entrepreneur ?

Vous n’êtes pas obligé d’ouvrir un compte bancaire professionnel pour votre propre entreprise. Un simple compte courant à votre nom suffira, tant qu’il est réservé à vos activités professionnelles.

Quel type de compte pour un auto-entrepreneur ?

Comptes bancaires et indépendants : réglementation Depuis la loi PACTE du 22 mai 2019, seuls les micro-entrepreneurs dont le chiffre d’affaires annuel dépasse 10 000 â pendant deux années consécutives sont tenus d’ouvrir un compte bancaire dédié uniquement à leurs activités.

Quel moyen de paiement pour un auto-entrepreneur ?

Modes de paiement possibles Par chèque ; Virements de compte ; Par virement électronique.

Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire professionnel ?

Compte professionnel obligatoire pour les commerçants Le commerçant est soumis à l’obligation d’ouvrir un compte professionnel, même s’il est micro-entrepreneur ou entrepreneur individuel. C’est le Code pénal qui réglemente cette obligation aux articles L123-24.

Quels sont les avantages d’un compte professionnel ?

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel présente deux avantages principaux : Elle permet de distinguer les opérations qu’un chef d’entreprise effectue dans le cadre de son activité professionnelle de celles effectuées à titre personnel, ce qui limite les risques de confusion comptable en matière de contrôle fiscal. .

Est-il obligatoire d’avoir un compte pro en Auto-entrepreneur ?

Non, la loi n’impose pas aux micro-entrepreneurs d’avoir des comptes bancaires « professionnels ». Un compte bancaire personnel dédié à la seule activité de micro-entreprise suffit.

C’est quoi un compte professionnel ?

Un compte bancaire professionnel sert de support d’enregistrement des transactions professionnelles, à savoir les opérations effectuées dans le cadre des activités de l’entreprise. Cela permet de distinguer les opérations réalisées dans un cadre professionnel de celles réalisées à titre personnel.

Qui peut avoir un compte professionnel ? Toutes les sociétés de capitaux, quelle que soit leur forme juridique (EURL, SARL, SAS, SASU), doivent ouvrir un compte professionnel dès la création de la société.

Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire professionnel ?

Un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle, l’obligation de créer une société Toutes les sociétés au capital social (EURL, SA, SAS, SARL…) doivent ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité professionnelle au moment de la création, pour y déposer leurs capital social.

Quels sont les avantages d’un compte professionnel ?

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel présente deux avantages principaux : Elle permet de distinguer les opérations qu’un chef d’entreprise effectue dans le cadre de son activité professionnelle de celles effectuées à titre personnel, ce qui limite les risques de confusion comptable en matière de contrôle fiscal. .

Est-il obligatoire d’avoir un compte pro en Auto-entrepreneur ?

Non, la loi n’impose pas aux micro-entrepreneurs d’avoir des comptes bancaires « professionnels ». Un compte bancaire personnel dédié à la seule activité de micro-entreprise suffit.

Quels sont les avantages d’un compte professionnel ?

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel présente deux avantages principaux : Elle permet de distinguer les opérations qu’un chef d’entreprise effectue dans le cadre de son activité professionnelle de celles effectuées à titre personnel, ce qui limite les risques de confusion comptable en matière de contrôle fiscal. .

Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire professionnel ?

Compte professionnel obligatoire pour les commerçants Le commerçant est soumis à l’obligation d’ouvrir un compte professionnel, même s’il est micro-entrepreneur ou entrepreneur individuel. C’est le Code pénal qui réglemente cette obligation aux articles L123-24.

Comment fonctionne un compte bancaire professionnel ?

Un compte professionnel est un compte bancaire avec les services usuels (chéquier, carte bancaire, etc.) ainsi que des fonctionnalités dédiées aux professionnels : gestion des impayés, etc. Elle permet de séparer l’héritage de l’entreprise et de l’entrepreneur.

Quelle est la meilleure banque en ligne pour les professionnels ?

BanqueFrais minimaux
1briller7,90 € / mois
2Qonto9 € / mois
3FINOM14 € / mois
4À tout moment9,50 €/mois

Quelle est la meilleure banque pour les entreprises ? Selon un classement réalisé par l’Institut Posternak/Ifop et publié le 16 juin 2021, le Crédit Mutuel reste en tête du palmarès des banques françaises préférées. Suivent le Crédit Agricole et la Banque Populaire qui terminent respectivement deuxième et troisième.

Quelle banque en ligne pour les professionnels ?

La meilleure banque d’affaires en ligne

  • Pour les auto-entrepreneurs : Shine, Blank, Hello Bank, Revolut, N26, Boursorama, Monabanq, Fortuneo Banque…
  • Pour les statuts unipersonnels de type EURL ou SASU : Shine, Qonto, Anytime, Empty …
  • Pour LLC et SAS : Qonto, Anytime, Manager.

Quelle banque en ligne pour SARL ?

Par rapport aux établissements bancaires en ligne, il existe davantage de néobanques pour les SARL. Tels que Qonto, Sogexia (formule Business), Anytime, Shine, Revolut et Manager. une.

Quel type de compte bancaire pour un Auto-entrepreneur ?

Vous n’êtes pas obligé d’ouvrir un compte bancaire professionnel pour votre propre entreprise. Un simple compte courant à votre nom suffira, tant qu’il est réservé à vos activités professionnelles.

Est-il obligatoire d’avoir un compte professionnel indépendant ? Les fondateurs d’une entreprise individuelle sont dispensés de l’obligation d’ouvrir un compte courant dédié à leurs activités professionnelles car leur société n’a pas de capital social.

Quel type de compte pour un auto-entrepreneur ?

Comptes bancaires et indépendants : réglementation Depuis la loi PACTE du 22 mai 2019, seuls les micro-entrepreneurs dont le chiffre d’affaires annuel dépasse 10 000 â pendant deux années consécutives sont tenus d’ouvrir un compte bancaire dédié uniquement à leurs activités.

Quelle banque pour un micro entrepreneur ?

Boursorama Filiale de la Société Générale, Boursorama Banque jouit d’une excellente notoriété auprès des particuliers et les banques développent des offres pro à destination des micro-entrepreneurs et des entrepreneurs individuels. L’offre Auto-entrepreneur est complétée par les services suivants : Solutions d’épargne. Assurance complète.

Quelle banque gratuite pour auto-entrepreneur ?

Bursarama. L’offre de compte bancaire gratuit pour les indépendants de Boursorama Banque est assortie d’un bonus de 80 €. Pour bénéficier d’un compte bancaire entrepreneur automatisé gratuit auprès de Boursorama, les clients doivent justifier d’un revenu mensuel minimum de 1 000 â.

Quel moyen de paiement pour un auto-entrepreneur ?

Modes de paiement possibles Par chèque ; Virements de compte ; Par virement électronique.

Comment se faire payer quand on est auto-entrepreneur ?

Vous pouvez utiliser un Cesu préfinancé pour payer tout ou partie de la somme que vous devez à l’auto entrepreneur. Les paiements du solde peuvent être effectués en espèces (moins de 1000 –), par virement bancaire ou par chèque bancaire.

Quel salaire maximum pour un auto-entrepreneur ?

En effet, en tant qu’entrepreneur indépendant, il est impossible de dépasser le montant de 72 600 â pour les services et 176 200 â pour les activités de construction, achat et vente de produits.

Quelle banque pour un micro entrepreneur ?

Boursorama Filiale de la Société Générale, Boursorama Banque jouit d’une excellente notoriété auprès des particuliers et les banques développent des offres pro à destination des micro-entrepreneurs et des entrepreneurs individuels. L’offre Auto-entrepreneur est complétée par les services suivants : Solutions d’épargne. Assurance complète.

Quelle banque gratuite pour Auto-entrepreneur ?

Bursarama. L’offre de compte bancaire gratuit pour les indépendants de Boursorama Banque est assortie d’un bonus de 80 €. Pour bénéficier d’un compte bancaire entrepreneur automatisé gratuit auprès de Boursorama, les clients doivent justifier d’un revenu mensuel minimum de 1 000 â.

Comment faire un compte Auto-entrepreneur ?

Pour créer un compte vous permettant d’accéder au formulaire d’activité initiale, vous devez renseigner vos informations client (champs informations personnelles et identifiant de connexion) ainsi que votre adresse e-mail dans les champs réservés aux représentants.