Comment choisir le bon traceur GPS moto

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La solution de tracker antivol et surtout après-vol avec géolocalisation pour sa moto

Détection de mouvement, alerte, suivi, technologies, avec SIM, réseau utilisé, comment bien choisir son traceur

Auparavant, il n’y avait qu’une seule solution pour protéger une moto contre le vol : un bon antivol homologué SRA fixé à un point fixe. Et il existait des systèmes de géolocalisation pouvant intégrer un service de recherche après vol comme le système Traqueur (racheté par Coyote). Et puis la géolocalisation s’est démocratisée avec des petites balises sous forme de porte-clés ou de pendentifs destinés à retrouver vos clés ou votre chien, à commencer par Garmin.

La technologie et la miniaturisation évoluant, nous avons maintenant des cadres de géolocalisation connectés à une application mobile qui peut vous informer que votre moto bouge et vous alerter directement sur votre smartphone (surtout lorsque le bouton de proximité n’est pas à côté de vous). ). Certains modèles ont même des fonctionnalités supplémentaires comme l’enregistrement de vos itinéraires de marche ou des temps de piste, sans parler des systèmes d’avertissement de chute/accident. Le Sentinel le plus complet et le plus cher comprend même des caméras. Mais entre toutes les marques, modèles et prix du marché, difficile de s’y retrouver. Nous examinons les données pour vous aider à choisir le meilleur traceur GPS.

Les marques

Si Traqueur et Coyote avec leur Secure Rider sont parmi les plus anciens acteurs de l’après-vol avec une solution technique et de service spécifique, il existe aujourd’hui de nombreux fabricants de trackers moto, avec Beepings, Georide, Invoxia, Komobi, Monimoto, Pegase, Sentidrive, S’ Pion, Trakmy… Ces marques proposent des dispositifs de géolocalisation véritablement dédiés aux motos, avec géolocalisation et détection de mouvement avec des alertes qui vont au-delà de simples beacons comme l’Apple Airtag. Certains constructeurs proposent également des modèles pour voitures avec une prise ODB (Trakmy par exemple).

Il existe bien sûr d’autres marques, avec des produits utilisés spécifiquement pour l’automobile comme Fosin, TKMARS, Zeerkeer…

Les prix

Il existe souvent plusieurs modèles de chaque constructeur, et les prix varient selon la taille, la fonctionnalité, l’autonomie (connexion ou non à la batterie de la moto), la présence d’une carte SIM, les technologies numériques utilisées (LTE-M, SBAS, radio, utilisation de basse -les réseaux rapides tels que LoRa et Sigfox, 2G, 3G, GPS, etc.) ; le périmètre de la surveillance (France, Europe, Monde) avec ou sans abonnement, avec ou sans installation et la qualité et les capacités de l’application mobile qui va avec. Les prix vont de 30 euros à plus de 400 euros, sans compter l’éventuelle souscription.

Il existe des modèles sans abonnement, mais chers, et d’autres moins chers, mais avec abonnement, notamment dans le cas de la présence d’une carte SIM. Il arrive un moment où le prix final après trois ans est le même.

Certains modèles nécessitent une installation par un professionnel (Coyote Tracker), notamment lorsqu’ils doivent être connectés au câble électrique de la moto (et pas seulement à la batterie), d’autres peuvent nécessiter une à deux heures d’installation, et d’autres modèles entièrement autonomes sont faciles à installer. cacher sans avoir besoin d’installation ou d’intervention sur le faisceau électrique.

Enfin, certains modèles peuvent avoir certains contrats d’assurance avec des remises soit sur le traceur lui-même, soit avec une réduction du prix de leur prime d’assurance vol.

Les points important d’un bon traceur

Localisation et mise à jour en temps réel – le tracker doit localiser autant que possible en temps réel. Mais plus il communique à intervalles rapprochés, plus il dépense. Par conséquent, il doit également y avoir un bon équilibre entre l’envoi d’un certain nombre d’informations et une autonomie maximale.

Précision – doit proposer une géolocalisation précise, utilisant si possible plusieurs systèmes (GPS, Galileo, Glonass, Beidou). Certains annoncent 1 mètre, mais cela est souvent soumis à certaines conditions. Et les utilisateurs annoncent en réalité plusieurs dizaines de mètres voire plus d’une centaine de mètres.

Autonomie – doit fonctionner le plus longtemps possible même si la moto n’est pas en marche (autonomie via batterie interne ou piles AA). Certains annoncent une autonomie de 3 ans, d’autres de 1 an, le tiers de 6 mois, ce qui dans la vraie vie s’est avéré bien moindre. Mais il existe de réelles différences d’autonomie entre les modèles.

Robustesse – il doit être robuste et résistant à la pluie, aux chocs et aux vibrations. Cependant, certains modèles ne sont pas étanches.

Taille – doit être suffisamment petite pour s’adapter facilement à l’endroit le plus difficile à atteindre afin qu’elle ne soit pas remarquée ou facilement retirée.

Les trackers les moins chers sont uniquement Bluetooth et ne sont visibles qu’à quelques mètres de distance. C’est bien pour trouver des clés, mais inutile pour une moto.

Les plus

Sensibilité – en fonction des capteurs et de la sensibilité, le tracker peut détecter le moindre mouvement (comme le mouvement d’une moto) avant même que la moto ne bouge. Plus l’alerte est donnée tôt, plus nous pouvons réagir et intervenir.

Installation simplifiée. Certains peuvent prendre du temps à installer, ou avec des installations non intuitives qui vous obligent à suivre le manuel (mais qui lit le manuel flippant ?). L’utilisation pas à pas via l’application mobile dès que le tracker et l’application sont connectés en Bluetooth est un vrai plus.

De même, certains dispositifs de localisation peuvent être automatiquement activés et désactivés via une balise de proximité.

Certains dispositifs de localisation intègrent, en plus de la détection de mouvement/moto, des alertes si le boitier est séparé ou déconnecté de la batterie ou en cas de perte du signal réseau.

Couverture. Certains traceurs fonctionnent non seulement en France, mais aussi plus largement en Europe, voire dans le monde avec une couverture jusqu’à 170 pays. Cela dépend des réseaux utilisés, c’est pourquoi plusieurs réseaux complémentaires, notamment de faible puissance, sont souvent utilisés.

Certains trackers peuvent mémoriser tous vos trajets et itinéraires, y compris l’accélération, le freinage, la vitesse maximale/moyenne. Cela prend tout son sens sur la piste, quand on peut aussi déterminer l’angle que prend le vélo.

Certains intègrent une alarme sonore avec sirène (>100 dB).

Enfin, certains modèles incluent la détection des chutes et les alertes associées.

Certains modèles offrent la possibilité de gérer des boîtiers virtuels.

Enfin, un bon service après-vente est un plus lorsque vous avez besoin d’aide, du simple démarrage à l’assistance en cas de vol.

Et aussi

Il existe même un modèle permettant de gérer les rappels de maintenance (Georide).

Les défauts principaux des traceurs

La plupart des signaux des trackers disparaissent dans les parkings souterrains… ou sous une simple couverture de survie. Il est donc important qu’en cas de mouvement le traceur puisse envoyer et mémoriser tout le chemin parcouru à l’extérieur, avec des points de géolocalisation envoyés à un rythme rapproché/rapide pour aider à aller au moins jusqu’au dernier moment où le signal a été émis (surtout dès que vous quitter la zone de couverture du réseau).

Note sur les balises de type airtag

Le seul intérêt des balises Apple Airtags (et équivalent) est qu’elles s’adressent à tous les smartphones, puisque ce sont tous les utilisateurs de smartphones qui permettent d’identifier et de localiser la balise, et non le signal GPS. Ce n’est pas cher, et c’est d’autant plus efficace que la marque de smartphone est utilisée par de nombreux utilisateurs susceptibles de passer à proximité de la balise. Mais il n’envoie pas d’alerte dès que la moto démarre et ne garde pas trace de l’itinéraire suivi par la moto, ce qui permettrait de suivre le plus longtemps possible l’itinéraire d’une moto enlevée par, par exemple, un camion.

Installation

La plupart des trackers sont faciles à installer vous-même, ne nécessitent aucune compétence particulière et dépendent de la difficulté d’accès à la batterie pour les modèles nécessitant une connexion à la batterie.

Seul le Coyote nécessite une installation par un professionnel. Étant donné que Sentidrive est assez complexe compte tenu de toute l’installation, nous recommandons également à quelqu’un qui y est habitué de l’installer.

Tableau comparatif des traceurs moto

La déclaration de vol

Dans tous les cas, vous devez déclarer le vol et surtout ne pas vous faire justice vous-même. Certains constructeurs ont des contrats pour accélérer la recherche d’une moto avec les autorités. Dans tous les cas, il faut aller vite car le temps joue contre vous.

Certaines boites/abonnements peuvent sembler onéreuses, mais dans certains cas cela peut faire baisser le coût de votre assurance et surtout vous permettre de retrouver votre moto. Et si votre moto est dans le top 10 des motos volées, vous limitez le risque d’être retrouvé à pied.

Plus d’infos sur la géolocalisation de sa moto

Voir l’article :
Oui, les scooters semblent être les bienvenus. Bon pour l’environnement et le…

Comment installer un tracker sur un téléphone ?

Comment installer le traceur GPS sur Android ?

  • Ouvrez les paramètres du téléphone ;
  • Appuyez sur « Verrouiller l’écran et la sécurité » ;
  • Tapez sur « Autres paramètres de sécurité » ;
  • Cliquez sur le bouton « Applications de gestion des périphériques » ;
  • Appuyez sur « Trouver mon appareil ».
  • Appuyez sur « Activer ».

Comment localiser un téléphone gratuitement sans que la personne le sache ? Les fabricants d’applications mobiles ont développé des applications gratuites pour localiser les téléphones sans le consentement du propriétaire. Les exemples sont l’outil « Find My Device » de Google sur Android ou « Find My iPhone » d’Apple.

Comment trouver l’emplacement de quelqu’un sans demander? La meilleure solution pour localiser quelqu’un à son insu est d’utiliser une application de suivi. Ce type de logiciel offre plusieurs fonctionnalités de géolocalisation précise et automatique.

Comment installer un traceur GPS sur un ordinateur portable gratuit ? Localiser mon Android Pour cela, il est nécessaire d’avoir les identifiants de la personne à suivre, et pour que la recherche se fasse correctement, les données mobiles de l’appareil détecté doivent être activées. Il suffit d’installer l’application sur votre téléphone mobile et sur le téléphone mobile de l’enfant.

Comment savoir si on est localisé ?

Vous pouvez également consulter l’application Google Maps sur un smartphone Android ou iOS. Cliquez sur votre photo de profil ou vos initiales, puis sur Partage de position. Ici, vous voyez une liste des personnes qui ont accès à votre emplacement en temps réel.

Comment localiser une personne sans qu’elle le sache ? Spyzie est l’un des moyens les plus efficaces de localiser un téléphone. Il s’agit d’une application qui permet de localiser discrètement un téléphone portable. Il est compatible avec la plupart des androïdes, mais ne nécessite pas l’utilisation d’un autre compte Google Samsung ou iCloud.

Comment savoir si vous êtes sur un iPhone ? Pour vérifier si vous avez vous-même été suivi, vous devez vous rendre dans Paramètres iPhone, puis Confidentialité » Services de localisation et ouvrir le menu Partager ma position. Il apparaît une liste des membres de la famille et des contacts qui ont accès à votre géolocalisation.

Comment suivre une voiture à la trace ?

Si vous avez déjà Waze, sachez qu’il existe une option pour localiser votre voiture. Dès que vous vous garez, fermez l’application Waze. L’application comprend que vous vous êtes garé là, elle marque donc l’emplacement exact de votre voiture avec une épingle.

Comment localiser une voiture à partir d’une plaque d’immatriculation ? À tel point que le répertoire d’images de Google, Google Images, indexe désormais les véhicules en fonction de leurs plaques d’immatriculation. Tout ce que vous avez à faire est d’entrer la plaque d’immatriculation de la voiture pour vérifier si elle fait partie des voitures répertoriées ou non.

Comment suivre quelqu’un en voiture sans se faire remarquer ? Vous pouvez cacher un petit appareil qui agit comme une balise GPS dans la voiture de votre partenaire et le suivre à partir de n’importe quel ordinateur avec une connexion Internet. Si le véhicule est déjà équipé d’un GPS, vous pouvez utiliser un logiciel spécial pour le suivre.

Comment localiser une voiture sans que la personne le sache ? Connectez-vous à votre compte Google ou au compte de la personne que vous souhaitez localiser. Sélectionnez ensuite votre téléphone. Activez la fonction Find My Device : son emplacement s’affiche sur la carte. Il déterminera uniquement si le téléphone est connecté à Internet.

Où placer un mouchard dans une voiture ?

Où placer le traceur GPS dans le véhicule ? Équipé d’un aimant très puissant, le traceur GPS peut être placé n’importe où dans votre véhicule. Généralement, il se place au niveau du passage de roue. Ce poste lui permet de recueillir des informations fiables et exactes.

Comment suivre une voiture discrètement ? Un tracker GPS est un dispositif de suivi de haute technologie qui se présente sous la forme d’une petite boîte. Il est donc très facile de se cacher dans une voiture, une moto, un camion ou un camping-car pour suivre en temps réel votre cible ou retrouver sa voiture en cas de vol.

Comment savoir si un tracker GPS est installé sur la voiture ? Mettez votre téléphone en mode avion. Éteignez l’inhibiteur de fréquence. Si pendant les premières secondes le scanner peut détecter des fréquences GSM ou 3G, cela signifie que vous disposez d’un localisateur GPS.

Où est placé le tracker sur la voiture ? Dans la voiture, vous pouvez mettre votre traceur GPS dans la boîte à gants, dans le coffre, dans la porte, sous le siège, dans les accoudoirs ou dans le rangement. Dans un deux-roues, on peut le dissimuler sous la selle, dans les rangements, sous la calandre ou dans le top case.

Quelle carte SIM pour caméra de surveillance ?

Pour fonctionner, la caméra GSM a besoin d’une carte SIM, ainsi que d’un abonnement à un forfait mobile. La carte SIM la plus adaptée est une carte SIM M2M (Machine to Machine), conçue spécifiquement pour la communication entre machines.

Comment installer une caméra de surveillance à distance sans internet ? Allumez le NVR ou le DVR et les caméras. Pour ce faire, commencez par connecter les caméras à l’enregistreur. Utilisez des câbles coaxiaux ou Ethernet. Une fois les connexions entre les caméras et l’enregistreur effectuées, branchez l’enregistreur sur une prise électrique.

Comment fonctionne une caméra de surveillance avec une carte SIM ? Comment fonctionne la caméra GSM ? Pour que votre caméra de surveillance sans fil fonctionne, elle doit être équipée d’une carte SIM. La caméra est activée soit manuellement, soit lorsqu’elle détecte une présence si elle est connectée à un détecteur de mouvement.

C’est quoi une carte SIM M2M ?

La carte SIM M2M est une technologie dédiée aux objets connectés. Il répond aux problématiques de connexion commerciale et industrielle. Vous pouvez les trouver partout et dans toutes sortes d’endroits : ascenseurs, terminaux de paiement, compteurs intelligents ou encore conteneurs.

Comment activer la carte SIM M2M ? Accédez au portail IoT (IoT Things Mobile Cloud Platform), sélectionnez la carte SIM de votre choix en cliquant sur la case à gauche et sélectionnez « Activer la carte SIM » dans le menu du haut. Appuyez sur « Continuer » pour confirmer.

Pourquoi M2M ? Le système M2M permet également d’améliorer la maintenance préventive et donc d’éviter les pannes, offrant un suivi en temps réel des machines et l’envoi d’alertes si la donnée remontée est supérieure à un seuil défini (par exemple température, pression dépassant un certain seuil).

Quelle carte SIM pour alarme Risco ?

Carte SIM multi-opérateurs RISCO qui permet au système de communiquer via des réseaux mobiles pour le reporting, le contrôle et la programmation. La carte SIM ne peut fonctionner que si elle est installée dans la centrale RISCO.

Comment activer la carte SIM pour l’alarme ? Enregistrez votre numéro de téléphone sur la carte SIM Insérez la carte SIM du système d’alarme dans le téléphone et enregistrez votre numéro de téléphone. Stockez le numéro de téléphone sur la carte SIM, pas sur le téléphone lui-même. Vous pouvez lire comment procéder dans le manuel du téléphone.

Quel forfait mobile pour caméra de surveillance ?

OpérateurB&YOU 09 87 67 18 00
Proposer un prix4,99 €/mois
OpérateurCOMMANDE au 01 86 65 26 84 SFR
Nom du forfait mobileForfait ROUGE 1 Go
Caractéristiques du pack caméra 4GAppels illimités SMS/MMS illimités 5 Go d’internet mobile Aucune obligation

Comment connecter une caméra 4G ? Téléchargez simplement l’application correspondant à votre marque d’appareil photo sur votre smartphone, puis connectez votre smartphone au réseau wifi généré par le routeur 4G. L’application reconnaît la caméra grâce au QR code collé sur la caméra.

Comment marche une caméra de surveillance sans wifi ?

Contrairement à une caméra traditionnelle qui est reliée au récepteur par un câble, une caméra de surveillance sans fil est reliée au récepteur par ondes radio. Comme ce dernier est lui-même relié au moniteur (ou au téléviseur ou à l’ordinateur), les ondes transmettent les images enregistrées à distance.

Comment fonctionne une caméra sans fil WiFi ? Les caméras sans fil fonctionnent via une connexion Wi-Fi. Ces caméras ont un émetteur qui envoie des images à un récepteur domotique situé à l’intérieur de la maison ou du bureau. Les données enregistrées par ces caméras sont visibles en temps réel, mais peuvent également être stockées dans le cloud.

Quelle différence entre une carte SIM et une carte eSIM ?

Contrairement à une carte SIM fournie par un opérateur, une eSIM est intégrée et vous permet de changer d’opérateur à la volée. En effet, il n’est plus nécessaire de changer de carte lorsque l’utilisateur choisit un nouvel opérateur.

Comment passer de la SIM à l’eSIM ? Comment passer de Sim à eSIM ? Sélectionnez Paramètres, appuyez sur Mobile ou Données mobiles, puis appuyez sur le forfait que vous souhaitez utiliser. Puis validez Activer cette ligne. Pour basculer entre SIM et eSIM sur Android : ouvrez les paramètres de votre téléphone.

Comment obtenir une eSIM gratuitement ? Obtenir une eSIM Ubigi gratuite pour iPhone ou iPad est très simple et se fera en quelques clics ! Il vous suffit de télécharger l’application officielle Ubigi depuis l’App Store.

Quel est l’avantage de l’eSIM ? De plus, le tiroir réservé à la place de la carte SIM n’existe plus, l’appareil est plus étanche. Enfin, l’eSIM permet de profiter du système double SIM. Si la fonctionnalité est régie par les appareils Android, cela n’a pas été le cas pour Apple et ses iPhones.

À Lire  Moto Keeway X-Light 125