Comment les soins dentaires sont-ils remboursés ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Des simples consultations aux soins, en passant par les radiographies dentaires jusqu’aux implants ou prothèses, personne n’échappe à des dépenses onéreuses chez le dentiste. Il est donc indispensable de savoir quelle part des frais est prise en charge par la Sécurité Sociale et par la complémentaire santé. Pour prendre soin de ses dents, il est donc primordial de savoir quels traitements sont subventionnés et à quel niveau afin de pouvoir en tirer une couverture dentaire optimale.

Soins dentaires : que rembourse la Sécurité sociale ?

Les soins couverts

Toutes les consultations des chirurgiens-dentistes et stomatologues conventionnés sont remboursées à 70% par la Sécurité Sociale sur la base des tarifs conventionnels. Ainsi, la Sécurité Sociale rembourse partiellement les consultations pour les motifs suivants : traitements carieux, traitements de canal ou extractions dentaires, détartrage, couronnes dentaires, bridges relatifs aux deux dents d’appui, prothèses amovibles, appareils dentaires complets et enfin, chez les moins de 14 ans, le scellement de sillons dentaires.

Les soins non-couverts

La Sécurité sociale rembourse également l’intégralité de vos soins dentaires lorsqu’elle fait suite à la consultation de prévention gratuite qu’elle a mise en place. Ce remboursement à 100% des frais est également possible en cas d’orthodontie pour un enfant de moins de 16 ans. A cet effet, une demande d’accord préalable doit être adressée à la Sécurité Sociale.

N’oubliez pas que la Sécurité Sociale ne rembourse pas l’intégralité de vos soins dentaires. Il existe des traitements qui ne sont pas remboursés : l’orthodontie pour adultes, le curetage, les facettes, le blanchiment des dents, le bridge pour une dent manquante et les implants.

Océane, étudiante en médecine dentaire : J'ai tout de suite été attirée par le côté pratique
Sur le même sujet :
Par Elodie Auffray, Publié le 29 juillet 2022Derrière le cariologue, Océane a…

Quel coût pour l’assuré ?

Après tout, il convient de noter que la sécurité sociale prend généralement en charge la plupart des soins dentaires simples. Mais lorsqu’il s’agit de soins dentaires lourds tels que une prothèse ou une parodontologie qui occasionne des dépassements d’honoraires, les prestations sociales restent maigres.

Les consultations

Bien que 70% semble une proportion satisfaisante, il faut rappeler que la plupart des dentistes pratiquent des tarifs élevés, supérieurs aux tarifs conventionnels. Cet écart se fait de plus en plus sentir des soins dentaires les plus simples aux plus complexes. En particulier, une récente enquête auprès de 60 millions de consommateurs a révélé que les prix pratiqués par les professionnels dentaires en France deviennent de plus en plus chers pour les patients. Des traitements dont les pratiques tarifaires sont excessivement préoccupantes notamment : prothèses, couronnes, bridges et reconstructions.

Selon le type de spécialistes et leurs tarifs, les frais pour l’assuré peuvent varier. Certains professionnels de santé peuvent en effet facturer des dépassements particulièrement importants. Concernant le remboursement, la Sécurité Sociale a une grille tarifaire spécifique avec un taux de remboursement de 70% :

Les soins dentaires

Le reliquat, que le patient doit acquitter, est donc de 30 % du tarif de la consultation, majoré des éventuels dépassements d’honoraires.

Comme les consultations, les actes et prestations des professionnels du secteur dentaire sont remboursés à 70% sur la base des tarifs conventionnels. Les taux traditionnels sur lesquels repose la sécurité sociale sont les suivants :

Des soins importants auxquels renoncent beaucoup de français

Les soins dentaires font aujourd’hui partie des soins médicaux les moins remboursés et les prix peuvent varier considérablement d’un spécialiste à l’autre. Pour les prothèses dentaires, le montant résiduel que l’assuré doit payer est particulièrement important. Toujours avec un taux de remboursement de 70%, les tarifs conventionnels des prothèses dentaires sont les suivants :

L’importance de la complémentaire santé

Les coûts élevés des soins de santé et surtout le remboursement de la sécurité sociale, souvent insuffisant, continuent d’être des raisons pour lesquelles de nombreux patients négligent les soins dentaires. De plus, les disparités de prix des soins dentaires peuvent être très importantes d’une ville à l’autre. Afin de favoriser l’accès à ce type de soins, depuis le début de l’année 2019, une réforme de la santé a été progressivement mise en place. L’objectif de cette réforme, intitulée « 100% santé », est d’assurer le remboursement intégral dans les domaines de l’optique, de l’audiologie et de la dentisterie d’ici 2021. En attendant, afin de bénéficier d’un bon remboursement de vos soins dentaires, vous devez souscrire une complémentaire santé de qualité adaptée à vos besoins de soins.

Au vu de la différence importante entre le montant remboursé par la Sécurité Sociale et les frais effectivement payés à votre dentiste, il convient d’envisager de choisir une complémentaire santé. Pour cela, vous disposez de plusieurs options de couverture :

A noter que de nombreux organismes proposent ces types de contrats qui garantissent une complémentaire santé avec des contenus plus attractifs les uns que les autres. Cependant, nous devons être vigilants. Ainsi, lorsque vous souhaitez souscrire une complémentaire santé, réfléchissez bien et choisissez une mutuelle qui couvre au mieux le remboursement de vos besoins de santé (compagnie d’assurance, organisme de retraite, etc.).

À Lire  Consommation transfrontalière. Comment bien préparer ses études en Allemagne ?