Comment un sourire affecte notre humeur quotidienne

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Pourquoi célébrons-nous la Journée mondiale du sourire ? Ce sourire, si naturel a priori, allait-on le perdre ? Il faut dire que nous en avons été complètement privés pendant deux ans, au plus fort de la pandémie de Covid-19.

L’absence de sourires sur les visages, alors que ces derniers restaient cachés sous le masque chirurgical, a bouleversé notre code social avec les autres.

Ce vendredi 7 octobre, alors que nous pouvons (encore) afficher cette expression, somme toute humaine et universelle sur notre visage démasqué, souvenez-vous de sourire dans un esprit de partage.

Table des matières

Essentiel dans nos relations avec les autres

Car le sourire, qu’il soit large, dents toutes sorties, pincées, gênées, reste fondamental dans nos relations avec les autres, qui se sont fortement dégradées ces deux dernières années. Il permet à l’autre de deviner comment il est perçu par vous, dans un sourire de complaisance ou dans un sourire de complicité.

Le sourire révèle aussi notre humeur, donne une indication sur notre âge, et même nos émotions et notre moral du jour, dans des situations sociales plus ou moins confortables.

En tout cas, cette gymnastique faciale nous rend heureux quand on la donne, et elle peut nous réconforter quand on la reçoit (ci-dessous).

Mais que signifie vraiment le sourire ? Le médecin américain et professeur de psychologie, Paul Ekman, répertorie dix-huit types de sourire différents. De celui de la politesse au sourire amoureux en passant par le sourire méprisant et méditatif.

Le sociologue David Le Breton (*), professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg, ne défend pas la classification du sourire, et rejette catégoriquement celle du sourire menteur. « Il ne veut rien dire. Même si quelqu’un vous sourit pour vous manipuler, il est parfaitement sincère dans sa manipulation. »

Pour le professeur de français, le sourire, s’il n’est pas toujours totalement sincère, est inclassable tant il est ambivalent.

Projet de loi sur le pouvoir d'achat voté par les députés : retraites, aides alimentaires... qu'y a-t-il dedans
Lire aussi :
Dans la nuit de jeudi à vendredi, l’Assemblée nationale a validé un…

Garder le « sourire de confiance » en l’avenir

Dans un contexte d’actualité mondiale anxiogène, ce Smile Day est avant tout vécu comme la nécessité d’être davantage dans une forme de sympathie mutuelle, alors que nous entrons dans une « phase d’hyper-individualisme » pour David Le Breton.

Le sourire, qui se positionne à contre-courant des dark news, ne nous semble plus si évident. Ensuite, nous ressentons le besoin de célébrer une journée mondiale en son honneur.

Les 18-30 ans retrouvent le moral en 2022

Garder le sourire aux lèvres permet aussi de résister à l’obscurité ambiante. Le sourire le plus courant serait donc le « sourire de confiance ». Ce qui est toujours présent parce que nous voulons surmonter les épreuves de la vie, nous convaincre que nous voulons toujours aller de l’avant, que rien n’est jamais perdu d’avant.

Les jeunes semblent incarner le mieux ce sourire. Une étude réalisée conjointement par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) et le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), publiée le 27 septembre, indique que le moral des jeunes de 18 à 30 ans tient. contre le choc de la guerre en Ukraine, le ralentissement de l’insertion professionnelle, l’inflation, et il repart même à la hausse.

Après les deux années de la pandémie de Covid-19, l’étude note une « reprise d’optimisme » chez les jeunes, qui s’accompagne d’un « retour à la vie normale » après avoir subi une perte de lien social.

L’année 2022 incarne un état d’esprit plus positif qu’en 2021 pour 48% des jeunes interrogés. 66% des jeunes entre 18-30 ans se disent « confiants dans leur avenir personnel pour les trois prochaines années » (+ 6 points par rapport à 2021). Ils se disent aussi « plus souvent heureux et plus déterminés ». Enfin, l’étude révèle « une diminution des expressions négatives ».

Le sourire est donc bel et bien de retour sur les visages, et les jeunes semblent y être très attachés, notamment sur les photos prises en selfies. Pour le sociologue David Le Breton, le sourire est aujourd’hui une « convention absolue » en photographie. « Le sourire est devenu tellement obligatoire, un rituel, que ce n’est même plus un sourire, mais des caricatures de sourire, il faut absolument avoir l’air heureux. »

Mais si avoir l’air heureux est un atout séduction, et montre aux autres le meilleur de nous dans le partage et la résilience, alors ne pensons pas à montrer notre plus beau sourire, comme sur la photo, plusieurs fois par jour. À partir d’aujourd’hui?

(*) Auteur de Smile. Anthropologie de l’énigmatique aux Éditions Métailié.

Gardez vos dents pour sourire sans complexes, avec joie et bien-être Des dents saines vous permettent d’afficher un beau sourire, et de pouvoir le partager avec les autres.

Le sourire est défini comme une expression humaine et universelle, et reste « indispensable » pour 86% des Français (étude Ifop).

En prendre soin peut nous conduire sur le chemin du bonheur. Le chirurgien-dentiste Emmanuel Toucas, basé à Limoges, a vu son activité de blanchiment des dents augmenter de 50% ces cinq dernières années dans son cabinet.

« Il n’est jamais assez blanc »

« Les jeunes sont très demandeurs d’un sourire ultra-brillant. Cette tendance, qui vient des États-Unis, s’est accentuée avec l’augmentation des voyages à l’étranger et l’influence des réseaux sociaux. Mais je leur explique que leurs dents, qui sont déjà blanches, n’ont pas besoin d’être éclaircies », souligne le professionnel de la santé bucco-dentaire. L’influence du sourire éclatant à pleines dents est « puissante ». « Pour toutes mes clientes, quel que soit leur âge, la teinte n’est jamais assez blanche », rapporte la dentiste. Cela montre l’importance du sourire dans notre relation à nous-mêmes et aux autres.

Mais tout le monde n’est pas dans le même bateau quand il s’agit de dents. « Parfois, j’ai des clients qui sont extrêmement pointilleux sur leurs dents. Certains trouvent des astuces pour cacher leur sourire aux autres, tandis que d’autres se privent de dîners entre amis, de sorties de peur de montrer leurs dents abîmées ou leur dentier amovible. Le moral en est grandement affecté », poursuit le Dr Emmanuel Toucas.

Selon la dernière étude Ifop, réalisée en collaboration avec la marque de dentifrice Colgate®, un Français sur quatre ne sourit pas « à cause de doutes sur son hygiène bucco-dentaire. »

Le sourire agit sur le moral des Français

Cette étude révèle également que le sourire agit directement sur le moral des Français. Il apporte du bonheur à 44% des sondés, du bien-être (38%) et de la satisfaction (32%). 86% des Français avouent sourire au moins une fois par jour (dont 90% des jeunes entre 16-34 ans et des familles avec enfants).

Révélateur de nos émotions. Plus surprenant, 85% des Français sourient dans des situations embarrassantes. Mais là encore, un sourire apporte réconfort, encouragement et soulagement à 86% des personnes interrogées, qu’elles soient données ou reçues.

Comment commence la dépression ?

Les 9 principaux symptômes de la dépression

  • Humeur dépressive. C’est un sentiment de tristesse ou de vide présent presque tous les jours et toute la journée. …
  • Intérêt en baisse. …
  • Évolution du poids. …
  • Troubles du sommeil. …
  • Évolution du comportement psychomoteur. …
  • Fatigue. …
  • Un sentiment d’inutilité. …
  • Troubles cognitifs.

Comment la dépression est-elle déclenchée ? Le surmenage, la solitude, des événements difficiles ou traumatisants (problèmes financiers ou professionnels) peuvent favoriser la dépression. Souvent, son apparition fait suite à la perte d’une personne, lors d’un deuil, d’une séparation, du départ d’un enfant du domicile parental, par exemple.

Quand commence la dépression ?

Humeur dépressive présente presque toute la journée, presque tous les jours, rapportée par le sujet (se sentir triste ou vide) ou observée par les autres (pleurs). Intérêt ou plaisir nettement réduit pour toutes ou presque toutes les activités presque toute la journée, presque tous les jours.

Quelles sont les phases de la dépression ?

apparition soudaine ou en quelques semaines ; spontané ou réactif à un événement ou à une série d’événements ; phase de l’état avec un nombre plus ou moins important de symptômes et une intensité plus ou moins intense ; cette phase dure de 4 à 6 mois ; fin progressive de l’épisode : spontanément ou sous l’effet des traitements.

Quand apparaît la dépression ?

La dépression peut survenir à tout âge, y compris l’enfance, mais apparaît souvent pour la première fois à la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte76.

Quelles sont les phases d’une dépression ?

apparition soudaine ou en quelques semaines ; spontané ou réactif à un événement ou à une série d’événements ; phase de l’état avec un nombre plus ou moins important de symptômes et une intensité plus ou moins intense ; cette phase dure de 4 à 6 mois ; fin progressive de l’épisode : spontanément ou sous l’effet des traitements.

Quelle est la dépression la plus grave ?

Dépression mélancolique sévère (niveau le plus élevé de dépression) : forme très douloureuse, avec perte totale d’intérêt pour le monde extérieur, incapacité à aimer, perte d’estime de soi, autodérision constante…

Comment se comporte une personne dépressive ?

La dépression peut être caractérisée par : Une humeur dépressive, souvent caractérisée par une tristesse pathologique presque permanente et intense, une anxiété marquée et parfois une indifférence affective.

C’est quoi une dépression masquée ?

La « dépression masquée » se caractérise par une dysthymie (trouble de l’humeur couvert par une symptomatologie somatique. Le patient exprime son effet dépressif par des symptômes physiques, en premier lieu l’insomnie et la fatigue.

Comment traiter la dépression latente ? La psychothérapie cognitive et comportementale est particulièrement indiquée pour ces patients, même lorsque les antidépresseurs ont soulagé les troubles. Le patient doit essayer de désactiver les mécanismes psychiques par lesquels il convertit sa souffrance morale en douleur physique.

Quelle est la forme la plus grave de la dépression ?

Dépression mélancolique sévère (niveau le plus élevé de dépression) : forme très douloureuse, avec perte totale d’intérêt pour le monde extérieur, incapacité à aimer, perte d’estime de soi, autodérision constante…

Quels sont les symptômes d’une dépression sévère ?

De nombreux autres symptômes peuvent également être présents : difficultés de concentration, sentiments de culpabilité ou d’estime de soi excessive, sentiment de désespoir face à l’avenir, pensées de mort ou de suicide, troubles du sommeil, changements d’appétit ou de poids, sensation de grande fatigue ou de manque…

Est-ce que la dépression tué ?

La dépression survient généralement sous la forme d’épisodes dépressifs qui peuvent durer des semaines, des mois, voire des années. Selon l’intensité des symptômes, la dépression est classée comme légère, modérée ou majeure (sévère). Dans les cas les plus graves, la dépression peut conduire au suicide.

Comment se comporte une personne dépressive ?

La dépression peut être caractérisée par : Une humeur dépressive, souvent caractérisée par une tristesse pathologique presque permanente et intense, une anxiété marquée et parfois une indifférence affective.

Quels sont les effets de la dépression sur le corps ?

Fatigue (asthénie), souvent plus marquée le matin. Perte d’appétit, souvent associée à une perte de poids. Troubles du sommeil, souvent avec insomnie en seconde partie de nuit et réveil matinal. Troubles de l’attention, de la concentration et de la mémoire chez la plupart des patients.

Quels sont les phases de la dépression ?

apparition soudaine ou en quelques semaines ; spontané ou réactif à un événement ou à une série d’événements ; phase de l’état avec un nombre plus ou moins important de symptômes et une intensité plus ou moins intense ; cette phase dure de 4 à 6 mois ; fin progressive de l’épisode : spontanément ou sous l’effet des traitements.

C’est quoi un sourire ravageur ?

En s’affaiblissant. Un sourire dévastateur, une beauté dévastatrice, qui séduit tout le monde. L’humour dévastateur, qui n’épargne rien, s’exerce sans indulgence.

Quel est le synonyme de dents? Synonyme : aiguille, ligne, corne, pic.

Quel est le synonyme de particulièrement ?

En particulier par rapport à l’ensemble ; surtout; surtout, surtout, surtout.

Quelles est le synonyme ?

Un synonyme est un mot qui a le même sens qu’un autre mot, ou un sens presque similaire. Les synonymes sont des mots différents qui signifient la même chose.

Quel est le synonyme de particulier ?

appartenant à une personne. Synonyme : distinct, individuel, isolé, personnel, privé, respectif.

Quel est l’hormone de la tristesse ?

Son rôle est de stimuler les glandes surrénales qui libèrent alors du cortisol. Le cortisol a pour but de fournir au cerveau suffisamment d’énergie pour nous préparer à faire face au stress.

Quelle hormone vous rend triste ? C’est l’hormone du stress. Face à une situation désagréable, l’hypothalamus active la production de cortisol, qui calme les réactions inflammatoires induites par l’adrénaline. Si le stimulus est prolongé, le cortisol provoque des tensions dans l’organisme (boule d’anxiété, douleurs abdominales…).

Quelles sont les 2 hormones du stress ?

Cela entraîne la sécrétion d’hormones de stress, telles que l’adrénaline et le cortisol.

Quelle est l’hormone de l’anxiété ?

Les hormones du stress sont les catécholamines adrénaline, noradrénaline et dopamine. Le cortisol est également considéré comme une hormone du stress. Les états d’anxiété peuvent donc être d’origine hormonale. Les attaques de panique peuvent également être causées par des hormones.

Quel est le nom usuel de l’hormone du stress ?

L’adrénaline, l’hormone du stress.

Quelles sont les 3 hormones du stress ?

Le stress est lié à l’action d’hormones comme l’ACTH (ou hormone adrénocorticotrope), le cortisol, l’adrénaline, l’ocytocine et la vasopressine.

Quels sont les hormones responsable du stress ?

Lorsque nous percevons quelque chose de stressant, une cascade d’événements biologiques se crée. Cela entraîne la sécrétion d’hormones de stress, telles que l’adrénaline et le cortisol.

Quelle est l’hormone de l’angoisse ?

Les hormones du stress sont les catécholamines adrénaline, noradrénaline et dopamine. Le cortisol est également considéré comme une hormone du stress. Les états d’anxiété peuvent donc être d’origine hormonale.

Quelle est l’hormone de l’anxiété ?

Les hormones du stress sont les catécholamines adrénaline, noradrénaline et dopamine. Le cortisol est également considéré comme une hormone du stress. Les états d’anxiété peuvent donc être d’origine hormonale. Les attaques de panique peuvent également être causées par des hormones.

Quelle hormone contre le stress ?

L’endorphine est l’un des neurotransmetteurs du plaisir, connu pour lutter contre le stress. Elle permet à un individu de se sentir dans un état de bien-être et de plénitude, voire d’euphorie. Ils réduisent l’anxiété, réduisent la douleur physique et préviennent la sensation de fatigue.

Quelle est la source de l’anxiété ?

L’anxiété est un phénomène physiologique naturel : en réponse à un danger ou à un stress, le fonctionnement de notre organisme se modifie, souvent avec une accélération du rythme cardiaque, des troubles du sommeil, une augmentation de la transpiration et, parfois, des difficultés respiratoires ou…

Qu’est-ce qu’un sourire en coin ?

(familier) (péjoratif) Qualifie un sourire d’un côté de la bouche, pour indiquer une émotion négative (déplaisir, colère, malveillance).

Comment interpréter un sourire ? le sourire préoccupé (la situation est vraiment gênante) le sourire dédaigneux (on est un peu caché) le sourire ironique (bienvenue au sarcasme) le sourire simulé (pour cacher une émotion de faiblesse)

Quels sont les 4 hormones du bonheur ?

Quelles sont les hormones du bonheur ? Il en existe 4 principaux : la dopamine ; sérotonine; endorphine et ocytocine.

Quelle est l’hormone du bien-être ? Nous pouvons, avec notre comportement et notre mode de vie, stimuler notre propre production de sérotonine (hormone de la bonne humeur), d’endorphine (un type de morphine naturelle) et d’ocytocine (hormone de l’attachement et de la sécurité interne). »

Comment Appelle-t-on l’hormone de joie ?

La dopamine est souvent définie comme l’hormone du bonheur. S’il est vrai que la satisfaction de la récompense procure du plaisir, elle est différente du bonheur. C’est une autre hormone qui nous le fait ressentir : la sérotonine.

Quelle est la molécule du bonheur ?

Elle envahit le corps pendant l’orgasme, donnant à une touche sa part de magie, réduisant le stress et le manque de confiance : c’est l’ocytocine. Cette molécule, pense-t-on, serait même efficace dans le traitement de la dépression, des phobies sociales ou de l’autisme.

Comment s’appelle l’hormone de l’humeur ?

Nous pouvons, par notre comportement, notre mode de vie et notre alimentation, stimuler notre propre production de sérotonine (hormone de la bonne humeur), d’endorphine (un type de morphine naturelle) et d’ocytocine (hormone de l’attachement et de la sécurité interne). »

Quel est le nom de l’hormone du plaisir ?

Dopamine Cette hormone du bonheur est un neurotransmetteur qui dirige le système de récompense du cerveau. Si vous êtes félicité pour avoir fait du bon travail, ce circuit est activé et vous ressentez une sensation de bien-être. La dopamine stimule également les comportements de recherche de plaisir.

Quelle est l’hormone du plaisir chez l’homme ?

La testostérone est souvent appelée l’hormone sexuelle masculine par excellence. Produite en grande quantité chez les hommes, elle influence leur humeur et leur libido.

Quel est l’hormone de l’amour ?

Ocytocine : hormone de l’amour, de la confiance et du lien conjugal et social.

Où trouver de l’ocytocine naturellement ?

L’ocytocine ne se trouve dans aucun aliment. La meilleure façon d’augmenter votre productivité est de passer du temps avec les gens que vous aimez.

Comment augmenter l’ocytocine naturellement ?

Faites plein de câlins. Tous les types de contact physique stimulent la production d’ocytocine dans le cerveau, mais certains d’entre eux peuvent avoir des effets encore plus importants. Les câlins entre amants sont particulièrement efficaces pour augmenter les niveaux d’ocytocine.

Comment savoir si on manque d’ocytocine ?

Les signes d’effondrement des taux d’ocytocine sont liés à un dysfonctionnement de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien et entraînent des troubles adaptatifs du type : Anxiété, agitation et mauvais sommeil ; Dépression ou dépression (15).

À Lire  Mutuelle dentaire : comparaison et remboursement