Compte formation : attention aux abus et aux fraudes !

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’argent des Comptes Personnels de Formation (CPF) des Français intéresse les fraudeurs, mais aussi les prestataires peu scrupuleux. Vous pouvez éviter les pièges.

Si vous êtes un salarié actif, que vous soyez en début, milieu voire fin de carrière, vous devez avoir reçu des SMS ou appels téléphoniques vous incitant à débloquer vos points CPF en optant pour la formation. Malheureusement, gageons que ces enquêteurs s’intéressent beaucoup moins à votre avenir professionnel qu’à l’argent qu’il génère !

Le Compte Personnel de Formation (CPF) remplace depuis 2015 le Droit Individuel à la Formation (Dif). Hormis les sigles, il y a une différence de taille entre l’ancien et le nouveau dispositif : Dif était crédit d’heures, tandis que CPF encaissait des droits. Toute personne âgée de 16 ans ou plus exerçant une activité professionnelle dispose d’un CPF, qui fait apparaître un crédit (renouvelable) lui permettant de s’inscrire à une ou plusieurs formations.

Plus de 2 millions de cours ont été financés en 2021

Le CPF des travailleurs français est alimenté par les efforts de leurs entreprises. Cet argent n’est disponible pour aucune autre utilisation et est transférable uniquement à l’organisme de formation. Mais la somme, limitée à 5 000 euros, existe. Il s’agit dans ce CPF, d’un compte nominatif géré par la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Avec plus de deux millions de formations financées en 2021 par ce dispositif, on constate une progression significative du nombre de formations dynamisantes sur le marché du travail. Mais la médaille a aussi un revers : cet argent, d’un total de plus de quatre milliards d’euros, intéresse les fraudeurs, mais aussi les acteurs peu scrupuleux qui s’entraînent, et les margulini se cachent derrière l’action des services publics pour tendre des pièges. . Il y a eu environ 15 000 comptes piratés au CDC depuis 2019, entraînant des fraudes d’une valeur totale de plus de 16 millions d’euros. Cependant, il ne s’agit que d’une fraude pure, qui consiste en l’inscription de l’interlocuteur à son insu sous le « prétexte » d’une formation qui n’existe pas, aux seules fins d’obtenir des prêts HFP. La « zone grise » fait encore plus peur : de vrais prestataires nomment des « réseaux partenaires » qui recrutent par téléphone des candidats pour de vraies formations, mais dont le contenu est discutable et, surtout, dont le prix est artificiellement gonflé. il a dû comparaître devant le tribunal correctionnel de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, en juin. A la tête, poursuivi pour « abus de biens sociaux, blanchiment, faux et usage de contrefaçons », le patron de l’organisme de formation, un ancien salarié du secteur qui a créé sa structure début 2020.

Un ensemble de 200 euros facturé… 2000

Afin de survivre pendant l’épidémie de Covid, elle s’est dotée de kits de formation (au format PDF) auprès d’organismes spécialisés. Chaque ensemble individuel a été transféré sur une clé USB et l’ensemble du package a été envoyé au participant. L’ensemble a été facturé 193 euros au gérant, qui a rajouté 7 euros par clé USB. Soit 200 euros… facturé 2000 euros au CPF du stagiaire ! Au total, près de 1 600 victimes et 3 millions d’euros collectés directement auprès du HFP.Tracfin, l’agence de renseignement du ministère de l’Economie, s’est alors intéressée aux résultats miraculeux de cette entreprise individuelle. Des gains colossaux, en partie réinvestis dans l’achat de tablettes, téléphones et autres cartes cadeaux offertes aux participants à la fin de la formation. De quoi bâtir une bonne réputation pour une organisation dont les DRH des entreprises de la région n’hésitent pas à recommander les services à leurs employés ! L’affaire a été fixée pour audience le 20 septembre. Le procureur a requis 300 000 euros d’amende et trente mois de prison contre le dirigeant, dont six passés en prison.

À Lire  Antibiorésistance : un trio de laboratoires dont BioMérieux crée une joint-venture pour découvrir de nouveaux antibiotiques - LE [Lyon -Entreprises]

Évitez les demandes d’informations personnelles en urgence

> Il faut absolument être prudent avec un appel téléphonique ou un SMS vous invitant à votre compte formation, pour une raison simple : « Mon Compte Formation » est un service autorisé par les pouvoirs publics, qui ne vous sollicitera jamais au téléphone. Il est même nécessaire de mettre fin immédiatement à tout échange s’il vous est demandé de divulguer des informations personnelles, notamment votre numéro de sécurité sociale. Ces informations à elles seules peuvent permettre à des fraudeurs de pirater votre compte !> Si votre interlocuteur ne laisse aucune place à la discussion et semble lire l’argumentation, vous êtes en contact avec une plateforme téléphonique, située en France ou ailleurs, qui essaie de « battre » les clients plutôt que de vous aider à y voir clair. en stage de reconversion ou de formation.> Vous êtes trompé si vous êtes contraint de « prendre une décision rapide » ou si on vous demande « d’activer vos droits avant de les perdre ». Vous pouvez activer ou consulter votre compte quand vous le souhaitez, et vos droits découlent uniquement de votre situation personnelle et professionnelle (nombre d’heures travaillées, ancienneté, formations antérieures, etc.)> Nous trichons également si nous vous promettons des chèques cadeaux et autres avantages en nature pour vous récompenser à la fin de la formation. CPF ne peut pas financer de tels services.> En janvier, le sénateur nordiste Dany Wattebled (Les Indépendants) a posé une question écrite au gouvernement, proposant « l’interdiction du démarchage téléphonique pour le CPF » et l’examen d' »une campagne d’information dans les grands médias, pour informer les Français de leur droit à formation et de les prévenir de ces risques « retrait » de leur compte CPF. » > En février, la députée girondine Catherine Fabre (LREM) a abondé dans ce sens en déposant une proposition de loi visant à « interdire aux entreprises de formation de faire de la publicité dans le cadre de la CPF, réduisez les perturbations pour les salariés et limitez les risques de fraude. Le texte a été soutenu par une cinquantaine de parlementaires. Pendant ce temps, Catherine Fabre a été battue aux élections législatives. Cependant, les porteurs de cette proposition ne ils espèrent qu’il pourra être présenté à la rentrée prochaine. Il y a déjà un espace sur le site officiel pour signaler les comptes tentés ou piratés.

Comment bloquer SMS CPF ?

Comment bloquer SMS CPF ?

Numéro national de signalement des SMS. En cas de doute, ne suivez pas les instructions du SMS suspect, mais signalez-le en le faisant suivre au 33700. Il vous sera alors demandé de transférer le numéro de l’expéditeur du faux SMS.

Est-ce que CPF appelle ? Méfiez-vous des tentatives d’escroquerie pour voler vos prêts CPF et ne les prenez pas. Le site cybermalveillance.gouv.fr recueille des témoignages et rappelle que ni la Caisse des Dépôts, ni Pôle Emploi, ni le ministère du Travail ne passent d’appels téléphoniques concernant le CPF.

Toutes les étapes de la création d'entreprise
Ceci pourrez vous intéresser :
Le processus de création d’entreprise peut parfois être long et fastidieux, surtout…

Est-ce que le CPF envoie des SMS ?

Est-ce que le CPF envoie des SMS ?

Les arnaques au Compte Personnel de Formation (CPF) sont quasi quotidiennes. Que ce soit par SMS, téléphone, email ou même réseaux sociaux, la stratégie des escrocs est bien rodée.

Qui est autorisé à envoyer des SMS pour mon compte formation ? Aucune organisation n’est autorisée à demander vos coordonnées par e-mail, SMS ou réseaux sociaux. De même, « les agents du gouvernement ne vous appelleront jamais pour vous proposer une formation ».