Consommation transfrontalière. Comment bien préparer ses études en Allemagne ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Êtes-vous abonné au journal papier?

&#xD ;

Profitez des avantages de votre abonnement en activant votre compte

L’Actualité d’Alsace, en tant que responsable de traitement, collecte des informations sous ce formulaire qui sont enregistrées dans un fichier automatisé par le Service Relation Client, à des fins de création et de gestion de votre compte, ainsi que des abonnements et autres services souscrits. Avec votre consentement, ces données pourront également être utilisées pour l’envoi de newsletters et/ou d’offres promotionnelles par Les Dernières Nouvelles d’Alsace, ses affiliés et/ou ses partenaires commerciaux. Vous pouvez exercer de manière permanente vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de restriction, d’opposition, de retrait de votre consentement et/ou pour toute question relative au traitement de vos données personnelles en contactant dnarelationclients@dna.fr ou en utilisant les liens suivants pour consulter : Protection des données, Conditions d’utilisation du site et Contact. Le Délégué à la Protection des Données Personnelles (dpo@ebra.fr) est en copie de toute demande relative à vos informations personnelles.

Êtes-vous déjà inscrit? Connexion

Pour étudier en Allemagne l’esprit serein, il n’y a pas de secret : il faut anticiper. Se lever trois semaines avant le début des cours est le meilleur moyen de faire de votre début de séjour un cauchemar. Logement, demande de bourse, assurances, formalités administratives ou encore emploi étudiant… les étapes sont nombreuses avant de boucler sa valise.

Priorité N° 1 : trouver un logement

Priorité N° 1 : trouver un logement

&#xD ;

Par –

&#xD ;

Voir l’article :
FMA Assurances lance ses formules Classics pour les motos hors normes Expertise…

Demander des aides financières

Demander des aides financières

01 juil. 2022 à 21:46

&#xD ;

† mis à jour le 2 juillet 2022 à 13h00

Avoir un « Minijob »

Avoir un « Minijob »

– Temps de lecture :

&#xD ;

Avec un budget limité, l’idéal est sans aucun doute la chambre dans la résidence universitaire « Stuntenwohnheim ». Mais c’est aussi l’option la plus recherchée. Alors n’attendez plus pour postuler au « Travail Etudiant », à savoir l’équivalent du CROUS, de votre future université.

S’enregistrer en mairie

S’enregistrer en mairie

Pour améliorer votre allemand, voire apprendre de nouvelles langues étrangères et aussi découvrir d’autres cultures sans payer trop cher votre appartement, jetez un œil du côté « WG », les colocations.

Vous pouvez trouver votre « colocataire » sur des sites spécialisés tels que wg-gesucht.de et wg-gesuche.de, mais aussi sur les panneaux d’affichage de votre université.

Comme pour la recherche d’un appartement, n’attendez pas la dernière minute pour faire une demande de subvention.

Vous pouvez bénéficier de la « Bourse Européenne » ERASMUS+ (entre 260€ et 700€/mois) et de l’aide à la mobilité internationale versée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur (400€/mois) ou par les Conseils Régionaux (entre 500€ et 800€/mois). année pour le Grand Est).

Se soigner sans avancer les frais

Se soigner sans avancer les frais

Pensez également à solliciter un soutien financier auprès du Service allemand d’échanges universitaires (DAAD), dont le soutien « minimum » est fixé à 325 €/mois. L’Etat fédéral allemand, l’OFAJ, l’Université franco-allemande et certaines fondations soutiennent également financièrement les étudiants français en Allemagne.

À Lire  Assurance logement étudiant : conditions et garanties

Le « Minijob » ne vous dit probablement rien. Ce n’est pas surprenant, car c’est une des spécificités du marché du travail allemand.

C’est un contrat très flexible qui s’adapte bien à l’emploi du temps des étudiants et qui ne requiert aucune compétence particulière. Un « Minijob » est limité à trois mois ou 70 jours sur l’année civile et est remboursé à 450 €/mois.

Deux secteurs font un usage fréquent des « mini-jobs » : la restauration et le commerce de détail.

Vous ne pouvez pas vous en écarter si vous restez plus de trois mois en Allemagne.

Vous devez vous inscrire auprès du « Einwohnermeldeamt », le bureau d’enregistrement des résidents.

Les services municipaux vous demanderont de remplir le formulaire d’inscription et de joindre votre pièce d’identité et votre contrat de location.

Est-ce que l’architecture est difficile ?

Attention, vous n’avez que 14 jours à compter de votre arrivée pour la régler et risquez une amende de 1 000 € pour non-respect de cette obligation.

N’allez pas en Allemagne sans votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM) !

Quelles sont les difficultés du métier d’architecte ?

Pensez à en faire la demande au moins un mois avant votre départ auprès de votre « caisse primaire d’assurance maladie ». La CEAM est valable deux ans et gratuite et offre une couverture des soins de santé (consultation médicale, hospitalisation, médicaments) dans les mêmes conditions que pour les assurés allemands.

Est-il facile de trouver un emploi dans l’architecture ?

Si le praticien ne l’accepte pas, demandez une facture portant la mention « Bezahlt » et envoyez-la à l’assurance maladie pour remboursement.

Comment se passe les études d’architecture ?

Retrouvez toutes ces informations, et bien plus encore, dans le nouveau guide étudiant interactif du Centre Européen des Consommateurs sur www.cec-zev.eu

Centre européen des consommateurs, Bahnhofsplatz 3, 77694 Kehl (Allemagne).

Quelles sont les matières étudiées en architecture ?

Comment préparez-vous bien vos études en Allemagne ?

Est-ce que l’architecture est difficile ?

Comparez les Licences en Architecture en Europe 2022 Pour obtenir ce diplôme, il est nécessaire de suivre tous les cours, sur une période de trois à sept ans, selon l’établissement. Le domaine de l’architecture englobe l’étude de l’histoire des bâtiments, du design d’intérieur et des mouvements artistiques.

Pourquoi etudier l’architecture en Italie ?

Attention, les études d’architecture sont difficiles, avec un fort taux d’abandon en fin de première année (redoublement possible) ! Souvent, les étudiants ne savent pas vraiment ce qu’est l’architecture et à quoi ressemble le cours… Cela explique le taux d’échec.

Quelle moyenne pour devenir architecte ? A partir de 13/20 de moyenne générale, vous avez déjà vos chances d’intégrer une école d’architecture. Ce qui fera la différence, c’est votre lettre de motivation et votre entretien oral ! Entre 10 et 12 de la moyenne générale, tout n’est pas perdu.

Pourquoi faire un Erasmus en Italie ?

Crise dans l’industrie de la construction, dit les agences qui ferment ou réduisent la base de soutien de leurs employés. Il est de plus en plus difficile pour les jeunes architectes de trouver un emploi rémunéré et nombre d’entre eux sont des travailleurs indépendants par ressentiment.

Comment faire pour étudier l’architecture en Italie ?

Si la France compte très peu d’architectes par habitant par rapport à ses voisins européens, leur insertion professionnelle est très bonne. 38% d’entre eux trouvent un emploi avant la fin de leurs études, 33% dans les 3 mois suivant l’obtention de leur diplôme.