Constructeur de maisons SFMI en liquidation judiciaire, des centaines de clients sur le carreau

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La liquidation de la société SFMI du groupe Avenir a été constatée le 29 novembre par le tribunal de commerce. « Beaucoup de gens sont très pauvres et ils se demandent qui sera leur porte-parole pour l’avenir » s’interroge Mickaël Tran, co-fondateur du Collectif national des victimes du groupe Avenir SFMI.

Des litiges en cours dans toute la France

, créé en 2020. Il explique que 320 personnes en font actuellement partie, toutes sont en conflit avec le constructeur de maisons individuelles ou qui se disent victimes de vices de construction.

Bruno est en conflit avec le constructeur. Il n’a jamais pu rester dans sa maison d’Allan, près de Montélimar. 140 000 euros investis, et un prêt qu’il rembourse encore aujourd’hui. Il raconte : « Nous avons découvert beaucoup de mauvais travaux et de mauvaises conditions », dit-il, faisant référence à des « murs inappropriés » et à un bâtiment à l’extérieur des limites du site. « J’ai été obligé d’intenter des poursuites contre la SFMI pour faire avancer les choses. C’est un processus qui dure depuis 4 ans maintenant. » Bruno explique que le constructeur a abandonné le chantier du jour au lendemain après avoir découvert des défauts de construction.

L’avocate drômoise Adeline Botan est également concernée. Il signe pour sa maison clé en main à Tournon-sur-Rhône en 2016. La construction débute l’année suivante, suivie d’échecs de construction. « J’ai annulé en octobre 2018. Il fallait faire durer la maison, faire tout ce que le constructeur n’a pas fait. » Il poursuit : « Ma perte aujourd’hui équivaut à 50 000 euros. Mais je sais très bien que je ne l’aurai pas, car la SFMI est en crise forcée, on ne peut pas la poursuivre. On verra dans le cas des assureurs, mais là c’est Is. Adeline Botan défend également le dossier haut-savoyard qui s’oppose également au constructeur.

À Lire  Siège d'Allianz Riviera : nouvel espace de co-working du groupe IWG à Nice

Lire aussi :
De plus en plus prisées de nos jours, les maisons écologiques restent…