Contrats stellaires. Situation ubuesque en réseau d’agents – L’argus PRO

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

&#xD ;

Le réseau Peugeot comptait 1 886 concessionnaires en France au 1er janvier 2021.

&#xD ;

Tensions sur les fichiers clients des agents

Deux jours. C’est le temps qu’il a fallu au groupe Stellantis pour résilier les nouveaux contrats d’entretien autorisés signés deux jours plus tôt par tous les représentants Peugeot et Citroën. Suite à la notification envoyée par les constructeurs en mars 2021, les réseaux avaient jusqu’au 17 mai 2021 pour signer électroniquement un avenant à la convention de réparateur agréé, ainsi qu’une nouvelle convention distincte relative aux véhicules utilitaires. Afin que la Commission européenne ratifie la fusion de PSA et FCA dans le cadre de la création de Stellantis, le groupe français s’est engagé à fixer de nouveaux critères pour ses réparateurs agréés et ainsi préserver un certain niveau de concurrence sur le marché des véhicules utilitaires légers. . . Le 19 mai, lors d’une vidéoconférence, les agents ont découvert que ces contrats nouvellement signés avaient déjà été résiliés. Un malentendu s’est ajouté à la tension qui s’était déjà propagée au réseau Peugeot.

Lire aussi :
L’Association Syndicale Libre du Château de La Rochette et l’Atelier des Compagnons,…

Un maillage des agents qui ne devrait pas trop bouger

LIS. Peugeot. Nouveau contrat pour les réparateurs agréés de véhicules de tourisme et utilitaires légers

« Nous n’avons pas eu le temps de mesurer les avantages ou les limites liés à ce nouveau contrat pour les véhicules utilitaires légers », commente Florence Gète, présidente du Groupe Agence Peugeot (Gaap). En revanche, ce changement a été une source de grande tension dans le réseau car le constructeur, sous couvert de RGPD, a exigé que nous lui transmettions nos fichiers clients, c’est pourquoi de nombreux agents viennent de signer les contrats. ‘à la fin du moment. Et cette bataille sur les données clients sera toujours d’actualité dans les futurs contrats. Si le timing semble pour le moins inopportun, le groupe Stellantis a probablement dû faire face aux conditions fixées par la Commission européenne. « Le constructeur n’était pas très à l’aise sur ce sujet, nous confie le dirigeant, agent de Peugeot à Guilherand-Granges (Ardèche) et Valence (Drôme). Cette signature de nouveaux contrats ne répond pas à la stratégie du groupe, mais à l’obligation de la Commission européenne. La rupture annoncée en mai devait être en préparation depuis un certain temps et les deux annonces se sont heurtées dans le calendrier ».

À Lire  SMAIO publie ses résultats semestriels 2022 - La Bourse et la Vie TV L'éco-information à valeur ajoutée

Des craintes, des opportunités et beaucoup d’interrogations

A ce stade, comme dans les réseaux de distributeurs, les agents disposent de peu d’informations sur les contours des futurs contrats. L’incertitude domine plus que l’attention. « On aimerait plus de dialogue en amont des constructeurs, mais cette façon de communiquer avec les réseaux n’est pas nouvelle. Le discours du groupe devrait être assez rassurant vis-à-vis du réseau d’agents Peugeot et Citroën en France. Nous n’avons pas trop à nous inquiéter car le réseau correspond à leurs attentes et ne devrait pas beaucoup changer. De plus, depuis la crise sanitaire, nous constatons un retour au commerce de proximité et il n’y a pas de discussion avec le constructeur à ce sujet. Les représentants des marques Peugeot et Citroën en Allemagne ou en Italie pourraient avoir plus de difficultés que nous ».

LIS. Contrats Stellantis. « Moins de soucis dans le réseau Peugeot »

Des agents résiliés qui doivent adopter la nouvelle identité

Les éventuels mouvements de rapprochements futurs entre commerçants des enseignes du groupe Stellantis et les regroupements de panels au sein d’un même point de vente pourraient cependant fragiliser la position locale des agents individuels. « Si, par exemple, les concessions Opel ou Citroën situées à une centaine de mètres de mon agence sont reprises par un distributeur Peugeot, et que ce dernier décide d’y adjoindre une plaque de marque, que vais-je devenir ? », s’interroge Florence Gète. Au contraire, comme les besoins en surfaces immobilières devraient diminuer, notamment de la part des prestataires, on aura peut-être l’opportunité de prendre des panneaux Citroën ou Opel qui ne sont pas représentés dans le coin ». De plus en plus d’agents en France affichent les logos Peugeot et Citroën sur leurs façades. Autre possibilité : que l’agent devienne réparateur agréé dans le futur, sans être associé en affaires.

LIS. Peugeot. 100% des concessions afficheront le nouveau Lion d’ici fin 2021