Coupe de France : adversaire du 7e tour, Bastia-Borgo en difficulté comme Crocos

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’adversaire du Nîmes Olympique en Coupe de France, ce samedi 29 octobre, est actuellement avant-dernier de son championnat de National.

A la peine de tout le monde. Comme le Nîmes Olympique en Ligue 2, le FC Bastia-Borgo, une division en dessous, occupe l’avant-dernière place du Championnat National. Deux victoires, trois nuls et cinq défaites, « on a eu un début de saison difficile », ne cache pas l’entraîneur Alexandre Torres, 44 ans, arrivé en Corse en juin dernier en provenance du Stade Bordelais, qu’il venait de monter en National 2. L’explication : « Quand le championnat a commencé, nous n’étions pas prêts. »

Le club corse repêché administrativement

Déjà sauvé de la descente du Covid et de l’arrêt des championnats en 2020-2021, le club né en 2017 de la fusion du CA Bastia et du Borgo FC a été repêché administrativement lors du dernier exercice. « National ou National 2, ça change la donne. On ne construit pas la même équipe. Il fallait tout repartir de zéro, constituer un effectif complet et compétitif en très peu de temps. Cela nous a mis dans une crise positive », raconte-t-il. Alexandre Torres qui, avec Habib Beye, Régis Le Bris et Zoumana Camara notamment, a fait partie de la dernière promotion du BEPF, étant le seul qui n’est jamais passé, en tant que joueur ou entraîneur, dans un club professionnel.

Inde : les symptômes à identifier et le meilleur traitement pour s'en débarrasser
A voir aussi :
Est-ce que les lentes ça gratte ? Avant qu’il ne commence à…

Un effectif renouvelé à 90 % et fort jeune

Doté d’un budget de 1,30 million d’euros, Bastia-Borgo est donc quasiment parti d’une page blanche. L’effectif était bouleversé à 90%. Les cinq éléments restés au club, dont l’expérimenté milieu de terrain malien Cheik Doumbia, quinze matches de L2 au compteur avec Brest entre 2014 et fin 2016, ont été rejoints par une quinzaine de recrues, dont le gardien Hugo Barbet et le défenseur Josué Escartin, sur prêté par Guingamp (L2) et le Stade Brestois (L1). Prêté par Amiens (L2), l’attaquant Mustapha Sangaré a débarqué début octobre.

À Lire  Santé. En Paca, le moustique tigre sous surveillance

« On vendra chèrement notre peau »

« Nous avons l’effectif le plus jeune en National, une moyenne d’âge de 23 ans et demi, précise Alexandre Torres, ancien coach en management sportif à l’université Bordeaux 2. Tous ces joueurs sont arrivés à des dates différentes et avec des niveaux de préparation hétérogènes. Trouver des références .. et une identité de jeu commune, réussir en mettant tout le monde au même niveau de condition physique, ça prend du temps. On se bat toutes les semaines et dans ce championnat très serré, le quatrième n’a que six points d’avance sur nous, on est en constante progression . . »