Création d’entreprise : avez-vous droit à l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’Aide au retour à l’emploi (ARE) est un revenu de remplacement versé par Pôle emploi, sous certaines conditions et pour une durée variable en fonction de la durée de l’activité professionnelle antérieure de l’assuré.

Pour recevoir l’ARE, le demandeur doit être involontairement licencié pour l’une des raisons suivantes :

Le demandeur doit également justifier, à la dernière date du contrat de travail, la durée minimale de travail (durée d’affiliation) de 88 jours ou 610 heures, et ce, au cours des 28 derniers mois.

→ Autrement dit, si le créateur d’entreprise crée la structure suivant l’un des scénarios ci-dessus, il peut bénéficier du versement de son indemnité. Il en va de même pour le demandeur d’emploi, déjà en situation de perte d’emploi, qui souhaite créer son entreprise pendant le chômage : il peut utiliser les droits restants pour financer son salaire si celui-ci est inférieur à son allocation mensuelle.

A noter que les périodes de suspension du contrat de travail, telles que dans le cadre d’une maladie professionnelle, d’un accident du travail, d’un congé de maternité ou de paternité, sont prises en compte.

>> Accédez ici au simulateur en ligne proposé par le service Pôle emploi.

Attention : même si le bénéficiaire est en configuration création d’entreprise, il doit maintenir son inscription à Pôle Emploi en tant que demandeur d’emploi. En d’autres termes, il doit continuer à se mettre à jour chaque mois, en indiquant ses revenus pour montrer qu’il est toujours à la recherche d’un emploi.

Quel est le montant  versé?

Quel est le montant  versé?

Le montant de l’ARE n’est pas universel : il est calculé en fonction de l’ARE mensuel que toucherait le demandeur s’il ne reprenait pas une activité salariée.

À Lire  Compte de formation : attention aux abus et à la fraude !

Celui-ci est calculé sur la base de l’ancien salaire (prime comprise). A noter que tous se valent, certains paramètres ne sont pas pris en compte : indemnités de départ, indemnités conventionnelles de rupture et indemnités de congés payés.

Quant à la durée de l’allocation, elle dépend des revenus générés par la nouvelle activité entrepreneuriale.

Par exemple, une personne qui touchera 50 euros par mois en ARE aura un étalement dans le temps plus important que quelqu’un qui touchera 340 euros par mois.

A noter que l’allocation peut être perçue dans la limite de la durée du droit initialement notifiée par Pôle emploi.

Une nouvelle solution pour l'industrie agroalimentaire pour recycler les déchets non recyclables - Agro Media
Ceci pourrez vous intéresser :
Gants, masques, filets… La Zero Waste Box propose une solution complète pour…

Et pour les micro-entrepreneurs ?

Et pour les micro-entrepreneurs ?

Les micro-entrepreneurs sont également éligibles à l’ARE s’ils remplissent les conditions d’attribution (voir ci-dessus).

Les revenus à déclarer correspondent au chiffre d’affaires auquel s’applique l’abattement moyen pour honoraires et charges professionnelles égal à :

>> Vouloir en savoir davantage? Ceci est le chemin!