Croisière : Faut-il avoir peur des icebergs ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Publié le 2 juillet 2022 à 20h12, mis à jour le 3 juillet 2022 à 01h06 Source : JT 20h00 NOUS

Publié le 2 juillet 2022 à 20h12, mis à jour le 3 juillet 2022 à 1h06

Un bateau de croisière a heurté un iceberg en Alaska. Forcément, les 2 000 passagers ont tous pensé au Titanic. Ils sont finalement rentrés à bon port. Mais cette mésaventure montre combien la fonte des glaces s’accélère dans ces régions du monde.

Un bateau de croisière a heurté un iceberg en Alaska. Forcément, les 2 000 passagers ont tous pensé au Titanic.  Ils sont finalement rentrés à bon port. Mais cette mésaventure montre combien la fonte des glaces s’accélère dans ces régions du monde.

Un bateau de croisière a heurté un iceberg en Alaska. Forcément, les 2 000 passagers ont tous pensé au Titanic. Ils sont finalement revenus sains et saufs. Mais cette mésaventure montre à quel point la fonte des glaces s’accélère dans ces régions du monde.

Les touristes voulaient voir de près les glaciers de l’Alaska. Les radars n’ont pas détecté les icebergs sur leur chemin. La collision est impressionnante, mais sans gravité. La croisière écourtée, le paquebot doit retourner à quai. Avec 200 mètres de long, il y a à l’intérieur : piscine, restaurant et suites luxueuses. C’est une ville flottante au cœur d’une région où le réchauffement climatique est deux fois plus rapide que dans le reste du monde.

Parmi les conséquences, il y a la pollution des fonds marins ainsi que le dégagement de milliers de tonnes de gaz à effet de serre. Alors que l’Alaska est déjà en première ligne, face à la crise climatique. Depuis les années 1990, la quantité d’icebergs dans ces zones a augmenté d’environ 20 %.

Parallèlement, la fonte des glaces rend accessibles de nouvelles routes maritimes. Avant, ils étaient isolés. Les bateaux commerciaux et touristiques peuvent passer de plus en plus près du pôle Nord. Aujourd’hui, 600 navires de croisière traversent l’Alaska chaque année.

À Lire  Covid-19 : la reprise des voyages menacée par la cinquième vague et les problèmes en Inde occidentale

Les plus lusDernière minuteTendance

Jean-François Suhas a été réélu président du Club de la Croisière Marseille Provence
Lire aussi :
Pour 2022, le Club de la Croisière Marseille Provence prévoit de revenir…