Croisières : MSC World Europa, le navire « le moins polluant »…

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Souvent pointée du doigt par les groupes environnementaux pour sa tendance à polluer, l’industrie des croisières tente de construire des navires plus propres. Propulsé au GNL, le MSC World Europa, qui vient d’être livré par les Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire, montre la voie : « Ce navire représente une nouvelle étape dans le cadre de la réduction de l’impact environnemental des navires océaniques. C’est le navire le moins émetteur de CO2 par tonne de tonnage de toute la flotte mondiale de paquebots, c’est un record mondial », a déclaré Laurent Castaing, directeur général des Chantiers de l’Atlantique, lors de la cérémonie de livraison. La réduction des émissions de CO2 par rapport au carburant, comme c’est le cas sur les navires conventionnels, s’élève à 25%, selon Patrick Pourbaix, General Manager France chez MSC Croisières.

« Le gaz naturel liquéfié permet de réduire presque totalement les émissions d’oxyde de soufre », a reconnu Fanny Pointet, responsable du transport maritime en France pour l’ONG Transport et Environnement auprès de l’AFP. Mais « la promotion du gaz dans le transport maritime n’est pas une bonne idée, car c’est mauvais en termes de climat et en termes de sécurité énergétique c’est aussi mauvais », a-t-il dit. Elle a nuancé, insistant sur le fait que « l’Europe tente de s’émanciper de sa dépendance vis-à-vis de la Russie pour le gaz ».

 « Pas assez d’hydrogène sur Terre pour alimenter nos navires »

« Si on a choisi l’option du gaz naturel (…) c’est parce qu’aujourd’hui c’est le carburant le plus accessible. On pourrait peut-être accélérer la transition vers l’hydrogène. Le problème c’est qu’aujourd’hui on ne trouve pas assez d’hydrogène sur Terre pour supporter nos navires », se défend Patrick Pourbaix. MSC World Europa utilise également un prototype de pile à combustible, d’une capacité de 150 kilowatts, une première mondiale pour un navire propulsé au GNL.

Lancé en juin 2018 par le croisiériste suisse MSC, il mesure 333 mètres de long, 68 mètres de haut et peut accueillir 6 700 passagers. « On a sur ce bateau, une zone du navire qui s’appelle le Yacht Club (réservée aux passagers qui sont prêts à payer plus cher leur croisière ndlr). C’est une zone un peu spéciale, c’est un peu comme un bateau dans un bateau. , Formule très agréable pouvant accueillir 300 passagers. Et bien, l’équivalent de ce que peut produire une pile à combustible, c’est ce dont le yacht club a vraiment besoin », explique Patrick Pourbaix. « Aujourd’hui, notre carnet de commandes ne comprend que des navires capables d’utiliser soit du GNL, soit du méthanol. Aujourd’hui, il n’existe pas encore la version dite « verte », c’est-à-dire non émettrice, de ces carburants. Mais dès qu’on utilise ces carburants sous des formes zéro émission, on peut les utiliser et on peut avoir des navires zéro émission », a assuré Laurent Castaing.

"Partout dans le monde, il ne faut pas imposer trop de restrictions"
Sur le même sujet :
Publié le 16/03/2022 à 08:00INTERVIEW – Entre août 2019 et mai 2021,…

Direction le Qatar pour servir d’hôtel flottant

Le MSC World quitte Saint-Nazaire mercredi matin pour le Qatar, où il sera inauguré le 13 novembre. Il amusera les supporters : « Nous avons affrété deux navires au Qatar et à la Fifa », précise Patrick Pourbaix. « Les deux premières semaines, pour les qualifications, les bateaux sont pleins, à tel point qu’on a mis en place un troisième bateau, plus petit, qui complète l’offre. »

A contre-courant, Le Havre déroule le tapis rouge aux paquebots

ZOOM – La grogne monte contre « ces bateaux totalement anachroniques à notre époque »

A Marseille, comme à Ajaccio, de nombreuses voix se sont élevées ces derniers mois contre la multiplication des escales de paquebots de croisière. Ainsi, le nombre de croisiéristes en Corse a explosé sur les neuf premiers mois de l’année, et notamment à Ajaccio, où il a été multiplié par 22. De janvier à septembre, l’île a accueilli 11 fois plus de croisiéristes : 362.102 passagers, contre 32.290 sur la même période en 2021, année de la reprise post-Covid, selon les données de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Corse. , gestionnaire du port, libéré vendredi. La majorité des passagers et des croisières étaient concentrées à Ajaccio avec 332.218 passagers, contre 15.084 croisiéristes pour les neuf premiers mois de 2021. Une pétition réclamant l’interdiction des croisières à Ajaccio a atteint 27.125 signatures vendredi dans une ville d’environ 71.000 habitants. « Le combat Stop Croisières Ajaccio s’inscrit dans un mouvement national, européen et international : la grogne monte partout et les citoyens se soulèvent contre le tourisme de masse qui détruit notre environnement et surtout contre ces gigantesques paquebots de croisière, totalement anachroniques à notre époque. » , indiquait le collectif début septembre, à l’origine de la pétition, qui a été lancée cet été. Le président autonome du conseil exécutif, Gilles Simeoni, avait reconnu en juillet que ces croisières « sur des méga-bateaux pollués ne correspondent pas à l’axe du tourisme durable ».

Pour afficher leurs bonnes intentions, les armateurs opérant en Méditerranée et dans l’Etat français ont signé jeudi dernier une charte pour accélérer le développement durable des compagnies de croisières. Le texte, qui s’applique dans tous les ports français de la Méditerranée, est construit autour de « 13 actions » qui « renforcent les efforts déjà consentis » pour améliorer l’empreinte écologique des croisiéristes, indique le secrétaire d’Etat chargé de la mer dans un communiqué. Libération. Parmi elles, la réduction de la pollution atmosphérique des navires grâce à « l’utilisation de carburant à teneur réduite en soufre sera mise en place à partir de 2023 » et les croisiéristes « ajustent leur activité en cas de pic de pollution à terre ».

Marseille : le (mauvais ?) procès contre les navires (et pas que les paquebots de croisière)

Newsletter – Industrie & Services

Du lundi au vendredi, à 13h, l’essentiel de l’actualité est diffusé

Inscription à la newsletter Industrie & Services

secteurs de l’industrie et des services

Créer un compte

Merci pour votre inscription !

Du lundi au vendredi, les dernières actualités du secteur

Dans votre boîte aux lettres à 13h.

Dernière étape : confirmez votre inscription dans l’e-mail que vous venez de recevoir.

Inscription à la newsletter Industrie & Services

Pensez à vérifier vos courriers indésirables.

A très bientôt sur le site de La Tribune et dans notre newsletter,

Inscription à la newsletter Industrie & Services

Les rédacteurs de La Tribune.

Connexion à mon compte

Tous les jeudis, les dernières nouvelles

Merci pour votre inscription !

Dans votre boîte aux lettres à 9 heures.

Vous êtes déjà inscrit !

Souhaitez-vous vous inscrire à la newsletter ?

Réinitialisez votre mot de passe

Du lundi au vendredi, les dernières actualités du secteur

Email envoyé !

Dans votre boîte aux lettres à 13h.

je n’ai pas encore de compte

Qui pollue le plus avion ou paquebot ?

A très bientôt sur le site de La Tribune et dans notre newsletter,

Les rédacteurs de La Tribune.

Quelle transport pollue le moins ?

Découvrez toutes les newsletters de La Tribune

La rédaction de La Tribune

Entrez s’il vous plait l’adresse e-mail que vous fournissez lors de la création de votre compte,

Quels sont les véhicules les moins polluants ?

un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

  • Un e-mail avec vos informations de connexion a été envoyé.
  • A très bientôt sur le site de La Tribune et dans notre newsletter,
  • Les rédacteurs de La Tribune.

Qui pollue le plus l’avion ou le bateau ? Là où ça se corse, ce sont les ferries qui émettent 267 grammes d’équivalent CO2 par kilomètre, contre 209 grammes pour un avion long-courrier. Et c’est sans compter les quantités colossales de particules fines qui sont rejetées près des villes où elles aboutissent.

Quels transports polluent le plus ? La voiture est le moyen de transport le plus polluant. À une distance de 2 kilomètres, la voiture émet 221 kg de dioxyde de carbone par an. Il est suivi par le bus et la moto. Le tram émet 2,66 de dioxyde de carbone, le métro 3,6 et le RER 3,35.

Qui pollue le plus entre avion et train ?

La bicyclette. Comme la marche, qui est le moyen de transport le plus écologique, le vélo fait partie de ceux qui ne produisent pas de gaz carbonique. En effet, le vélo ne provoque pas d’émissions de gaz polluants nocifs pour l’environnement et l’humanité.

Quel mode de transport pollue le moins ? Quel est le moyen de transport le plus écologique ? Selon les données de l’ADEME, le train est le mode de transport le plus vert et le moins pollué ! En effet, le TGV correspond à environ 14 g de CO2 par kilomètre.

Qu’est-ce qui pollue le moins entre le bateau et l’avion ? De plus, selon l’Agence européenne pour l’environnement, les ferries émettent près de trois fois moins de COâ que les avions : environ 60 g de COâ par km et par passager, contre 160 g par avion.

Quel est le moyen de transport qui pollue le plus ?

En tête des voitures « essence » les moins polluantes figurent trois Mitsubishi :

Mitsubishi 1.2 MIVEC (71cv) AS&G IN & INVITE MY22 (112 CO2/km) ;

Quels sont les trois moyens de transport les plus polluants ?

Mitsubishi 1.2 MIVEC (71PS) AS&G INTENSE MY21 (116 CO2/km);

  • Mitsubishi Space Star rouge LNE édition MY22 (116 CO2/km).
  • Quel type de voiture pollue le plus ? Elle explique donc qu’une voiture à essence consomme plus de carburant qu’un diesel, donc produit plus de CO2 et trois particules plus fines (PM10 et PM2,5). En revanche, le diesel produirait quatre fois plus d’oxydes d’azote (NOx) que l’essence. Quant aux voitures électriques, elles pollueraient a priori moins.
  • Quel est le moteur le moins polluant ? Le GPL ou gaz liquéfié et le GNC, Gaz Naturel Véhicule, sont des carburants qui émettent très peu d’oxyde d’azote et aucune particule polluante. Ils produisent très peu de produits pollués.
  • Bien que prendre le train reste bien moins polluant que l’avion, le jury de déontologie publicitaire a pointé du doigt la SNCF pour une publicité un peu trop simpliste. Elle a expliqué que voyager en TGV permet d’émettre 80 fois moins de gaz carbonique que voyager en avion.
  • Le train pollue-t-il moins que l’avion ? Toujours selon les données du gouvernement, un trajet moyen en train, y compris le transport de marchandises, génère environ 5 g de CO2 par km ! C’est inégalé. De manière générale, il faut savoir que sur une distance équivalente, l’avion émet en moyenne 30 fois plus de CO2 que le train.

Quel est l’avion ou le train le plus pollué ? L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) confirme qu’un avion est désormais bien plus émetteur de gaz à effet de serre qu’un train.

Où vont les déchets des paquebots ?

L’avion : Enfin, l’avion est le moyen de transport le plus polluant et celui qui génère le plus d’émissions de gaz à effet de serre.

Quel est l’avion ou la voiture le plus polluant ? Selon l’ADEME, un avion peut émettre jusqu’à 241 kg de CO2 par passager sur un trajet de 500 km. En revanche, sur la même distance, une voiture génère environ 170 kg de dioxyde de carbone. Pour un trajet donné, voyager en voiture est moins polluant que voyager en avion.

Comparatif : quel est le moyen de transport le plus pollué ?

Où vont les eaux usées des paquebots ?

1 â L’avion (145 à 285 g CO2/km/passager) …

2 â La voiture (100 à 150 g CO2/km/passager) …

Où vont les eaux usées des bateaux de croisière ?

3 â Deux-roues (72 g CO2/km/passager) …

4 â Le bus (68 g CO2/km/passager) …

5 â Le train (14 g CO2/km/passager)

Où vont les déchets des bateaux de croisières ?

Qui pollue le plus le train ou la voiture ? Empreinte carbone d’un trajet en train Selon les calculs de l’ADEME, voyager en train pollue 32 fois moins qu’en voiture, et 23 fois moins qu’en avion.

Les chefs séparent les restes dans différents seaux, qui sont ensuite placés dans un grand tuyau. Ce tuyau mène à l’hydro-processeur du navire. Les déchets alimentaires y sont incinérés, ce qui réduit le volume total de déchets à bord.

Où vont les eaux usées des bateaux de croisière ?

Où est le plus grand paquebot du monde ?

Où vont les excréments des navires ? Les excréments des marins vont à la mer, tout comme ceux des poissons, des mammifères marins et des oiseaux.

Comment s’appelle le dernier bateau de croisière ?

Sauf exception, si le navire est équipé d’un système de broyage et de désinfection, il peut traiter ses eaux usées â et donc directement dans la mer, à plus de 3 milles nautiques de la terre et avec une vitesse modérée d’au moins 4 nœuds.

Où vont les eaux usées ? Les eaux usées sont collectées et transférées d’un réseau d’égouts vers des stations d’épuration, également appelées stations d’épuration, dans le but de les purifier et d’éliminer les pollutions indésirables.

Selon lui, les eaux usées qui sont généralement rejetées dans le Pacifique en raison de l’industrie des croisières contiennent des polluants, notamment des coliformes fécaux, de l’ammoniac et des métaux lourds, qui sont nocifs pour les organismes et les écosystèmes aquatiques.

Où va l’eau des toilettes sur un bateau ? Le WC marin dispose d’un réservoir d’eau propre ou d’un système de pompage pour récupérer l’eau de mer. Quant à l’eau de la cuvette, elle est évacuée dans un réservoir d’eaux noires ou dans la mer après passage dans un broyeur ou broyeur.

Quels sont les derniers bateaux MSC ?

Où vont les eaux usées des paquebots ? Les eaux usées non traitées et non désinfectées doivent être rejetées à une distance de plus de 12 milles nautiques de la terre la plus proche, car il est généralement admis qu’en haute mer l’action des micro-organismes permet d’assimiler et de neutraliser les eaux usées non traitées.

Quel est le nouveau bateau MSC ?

Les eaux usées sont réparties entre les toilettes, les douches et les lavabos et ne reçoivent pas le même traitement. L’eau est nettoyée et purifiée puis rejetée dans la mer.

Comment un bateau de croisière pollue-t-il ? Les navires de croisière, une « aberration » selon certaines activités maritimes sont responsables de 39% des émissions de dioxyde d’azote (NOx) – un polluant de l’air – dans la métropole marseillaise, juste derrière le trafic routier (45%), selon AtmoSud.

Selon lui, les eaux usées qui sont généralement rejetées dans le Pacifique en raison de l’industrie des croisières contiennent des polluants, notamment des coliformes fécaux, de l’ammoniac et des métaux lourds, qui sont nocifs pour les organismes et les écosystèmes aquatiques.

Quel est le dernier bateau de MSC ?

Ou de l’eau noire d’un bateau dedans ? La vidange d’une cuve à eaux noires d’un bateau peut s’effectuer dans la station de pompage d’un port. Ce service peut être payant ou gratuit, selon le catalogue de services de l’opérateur portuaire.

Le Wonder of the Seas, dernier né des Chantiers de l’Atlantique, quittera Saint-Nazaire le vendredi 5 novembre vers 17h. Un géant de 362 m.

Quel est le plus grand paquebot MSC ?

Quel est le plus gros navire actuel ? Le paquebot le plus long à ce jour est Harmony of the Seas, long de 362,12 mètres, tandis que son navire jumeau Wonder of the Seas est le plus grand paquebot du monde, avec un tonnage de 236 857 GT.

Comment s’appelle le plus grand bateau de croisière du monde ? Le Wonder of the Seas compte pas moins de 16 ponts ouverts au public. Ce mastodonte partage le titre de plus grand navire de croisière avec les quatre autres navires de la classe Oasis, tous exploités par Royal Caribbean International : Oasis of the Seas, Symphony of the Seas, Harmony of the Seas et Allure of the Seas.

Quel sera le plus gros bateau du monde en 2022 ? L’Icon of the Seas, mastodonte des mers aux statistiques vertigineuses, rend fous les compteurs de réservations. Selon Royal Caribbean International, la ligne de 365 mètres de long et 2 085 cabines enregistre déjà un nombre record.

En construction depuis novembre 2018 dans les chantiers italiens de Monfalcone, le MSC Seashore est le nouveau fleuron de la compagnie MSC Croisières.

Quel est le plus grand MSC ?

Le MSC World Europe, un navire des plus innovants Ce nouveau paquebot MSC Croisières inaugure le MSC World Class. Avec sa longueur de plus de 333 mètres et les 6 774 passagers pouvant séjourner à bord, c’est le navire avec la plus grande capacité de toute la flotte MSC.

Quel est le meilleur bateau de MSC ? Long de 339 mètres, le MSC Seashore est le plus grand navire de MSC Croisières. Il peut accueillir 5 632 passagers et 1 648 membres d’équipage.

Quel est le plus grand MSC ?

Quel est le plus grand navire de croisière MSC ? Le MSC Seascape est un navire MSC Croisières appartenant à la classe Seaside. Il offre 13 000 m2 d’espace extérieur et est de loin le navire le plus long de la flotte. Le MSC Seascape met les voiles en 2022.

Tout droit sorti des chantiers navals Fincantieri de Trieste, le MSC Seascape a été inauguré le soir du 7 décembre à New York devant près de 2 000 partenaires, agents de voyages et journalistes, invités à découvrir le dernier navire du navire MSC Croisières, long de 339 mètres.

À Lire  MSC, le plus grand transporteur maritime de plaques plates au monde...