De nouveaux actes pouvant être posés par les hygiénistes dentaires encore méconnus d’une majorité de résidents du Québec

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Un sondage Léger1, mené en collaboration avec l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, démontre qu’une partie de la population ignore certaines des activités pouvant être réalisées par un.e hygiéniste dentaire, deux ans après une modification du Code des professions conférant plus d’autonomie à la profession.

&#xD ;

&#xD ;

MONTRÉAL, le 24 septembre 2022 /CNW Telbec/ – En effet, 58 % des répondants affirment qu’une hygiéniste dentaire ne peut pas obturer une dent temporaire, effectuer des examens diagnostiques avec ordonnance d’un dentiste (32 %) et évaluer la bouche de la personne. état (21%); chaque geste qu’une hygiéniste dentaire peut maintenant effectuer.

&#xD ;

&#xD ;

« Ces données sont malheureuses quand on sait que 28 % de la population n’a pas consulté un professionnel de la santé bucco-dentaire au cours de la dernière année », a déclaré M. Jean-François Lortie, président de l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec. « La population québécoise doit être davantage informée de l’autonomie dont jouissent maintenant les hygiénistes dentaires. Il est maintenant possible de consulter le professionnel de votre choix, car le nombre de cabinets d’hygiénistes dentaires a connu une croissance rapide au cours des deux dernières années, sous forme de cliniques d’hygiène dentaire et de cabinets mobiles où l’hygiéniste dentaire se rend au domicile des clients. »

&#xD ;

Trois conseils pour se remettre à courir en évitant les blessures
Sur le même sujet :
Avec le retour du beau temps et des températures plus basses, une…

À Lire  Urgences en danger : la carte des 120 hôpitaux concernés, les témoignages d'infirmières