Découvrez ce qui est couvert par l’assurance maladie avec séjour de longue durée à l’étranger

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Grâce à une meilleure ouverture sur le monde et aux possibilités de voyages qui se sont multipliées ces dernières années, de plus en plus de Français effectuent de longs séjours à l’étranger. Ainsi, ils quittent le territoire français pendant plusieurs mois, parfois vers des destinations exotiques ou vraiment lointaines.

Avant de se lancer dans ce type d’aventure, il est néanmoins nécessaire de bien se préparer. La question de l’assurance maladie est essentielle.

Les principales conditions de remboursement

Voyager à l’étranger réserve parfois de mauvaises surprises. En effet, les personnes concernées ne sont jamais à l’abri d’éventuels problèmes de santé, notamment lorsqu’il s’agit d’un long séjour. En ce sens, le premier réflexe à adopter est d’obtenir la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM).

Pour ceux qui ont déjà une mutuelle en France, ce sera le précieux sésame qui permettra d’accéder aux remboursements selon les conditions du contrat du souscripteur, même hors de France.

Cependant, cela n’est valable que sous certaines conditions. Il faut au préalable que le séjour ait lieu dans un pays de l’Union Européenne ou situé dans l’Espace Economique Européen (EEE). La demande peut se faire directement en ligne et autant la faire au moins 15 jours avant votre départ pour être sûr de la recevoir au bon moment.

Vidéo : Que pouvez-vous faire pour faire vos preuves lorsque vous devenez indépendant ?
Lire aussi :
Depuis sa récente mise en place en janvier 2009, le statut d’indépendant…

Des moyens de se faire couvrir même hors de l’UE

Deux leviers principaux sont à actionner en cas de maladie ou d’hospitalisation à l’étranger, hors zone couverte par la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). La première est la CFE ou Caisse des Français de l’Étranger.

À Lire  Comment trouver la meilleure mutuelle optique ?

Les remboursements sont alors soumis à des plafonds, notamment ceux de la Sécurité sociale française. En conséquence, toutes les dépenses de santé ne peuvent pas être couvertes, mais seulement une partie, en particulier dans les pays où le système de santé est relativement coûteux. Un supplément peut donc être nécessaire pour assurer une sécurité optimale.

De plus, il y a aussi une assurance dès le 1er euro à prendre en compte. C’est une solution plus souple, bien plus pertinente que le versement d’une cotisation à la CFE. Les entreprises privées offrent ce type de protection à l’échelle internationale.

Dès que l’abonné dépense un euro, un remboursement est effectué directement. Selon les offres ou le contrat choisi, l’ensemble des soins peut être pris en charge. Cela représente un investissement certain, mais qui peut être utile pour les Français qui partent souvent pour de longs séjours à l’étranger.

Articles à lire également

A propos de l’auteur

Julien Delarche

Journaliste spécialisée dans l’actualité Senior et Investissement/Retraite.