Démarrer une entreprise : 4 étapes simples pour réussir

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Diriger son entreprise, diriger son entreprise, c’est le rêve de milliers de Français. C’est aussi le vôtre et vous voulez en faire une réalité ? C’était l’heure. Cependant, il faut savoir que monter son entreprise est un projet qui demande de la préparation et du temps de réflexion.

Malheureusement, trouver une idée ne suffit pas. Vous devez également suivre certaines étapes importantes.

Cet article vous explique en 4 étapes simples comment réussir la création de votre entreprise.

1. Évaluer son idée d’entreprise pour accroître ses chances de réussir

1. Évaluer son idée d’entreprise pour accroître ses chances de réussir

Une entreprise est avant tout une idée développée au fil du temps. Et très souvent, son succès repose en partie sur le projet qui le sous-tend. Pour réussir la création de votre propriété, pensez d’abord à évaluer votre concept. Votre projet doit être fiable et surtout réalisable. Avoir une idée ne suffit pas pour démarrer une entreprise.

Si tel est le cas, quiconque se laisse aller à cette impulsion serait probablement déjà millionnaire. Pour évaluer votre idée, mettez-vous à la place d’un investisseur et posez-vous les questions suivantes :

Ces différentes questions vous permettent de vous assurer de la faisabilité et de la pertinence de votre projet. Les réponses, écrivez-les et relisez-les encore et encore pour parfaire votre croquis. N’hésitez pas à présenter votre idée à quelqu’un que vous connaissez, pour avoir un autre regard, un avis différent.

Les 16 lauréats du Réseau Entreprendre Picardie honorés
Lire aussi :
Le Président du Réseau Entreprendre Picardie, Henri Lemoine, du Groupe Deumin, a…

2. Rassembler les fonds nécessaires à la création de son entreprise

Créer une entreprise est aussi une question de moyens financiers. Il faut donc se pencher sur ce problème qui, pour de nombreux entrepreneurs, reste une préoccupation majeure. De nombreux projets n’ont pas pu voir le jour, faute de fonds. Pour assurer le bon fonctionnement de votre entreprise, cryptez-le. A ce stade, voici 4 questions essentielles :

Le but de cette démarche est de construire une idée cohérente et pérenne. Si la création d’un site e-commerce fait partie du projet, n’oubliez pas d’inclure sa réalisation dans le coût estimé nécessaire au démarrage de votre entreprise. Pour sortir, rendez-vous sur https://www.myonlinestore.fr/.

Ce dernier peut être très utile lorsque vous êtes à la recherche de capitaux pour votre entreprise. C’est en effet ce professionnel qui vous aidera à établir un prévisionnel financier afin de trouver des investisseurs potentiels, comme des banques pour entrepreneurs indépendants.

3. Choisir un statut juridique adapté pour son affaire

3. Choisir un statut juridique adapté pour son affaire

La troisième étape pour réussir la création de votre entreprise consiste à définir votre cadre juridique. Pour faire simple, vous devez sélectionner un statut juridique pour votre entreprise. Diverses possibilités sont disponibles.

Prendre en compte les critères essentiels

Il y a quelques éléments à prendre en compte lors du choix de la forme juridique de votre entreprise. Si vous envisagez de construire vous-même la structure, choisissez entre l’entreprise individuelle et la société EURL ou SASU. Si, en revanche, vous envisagez de créer votre entreprise en collaboration avec un ou plusieurs associés, les formes juridiques de type SAS ou SARL s’offrent à vous.

Demander l’avis d’un professionnel du droit des entreprises

Lors du choix de la forme juridique de votre entreprise, fiez-vous à l’expertise d’un professionnel du droit. Par exemple, un avocat peut mieux vous expliquer ce qui se cache derrière chaque statut juridique et vous aider à choisir le meilleur nom pour votre idée d’entreprise.

De plus, vous bénéficierez de son expérience dans la gestion financière de votre future entreprise. Votre choix aura des implications, tant d’un point de vue financier que fiscal. C’est pourquoi il faut prendre son temps et réfléchir avant de se décider.

4. Remplir les formalités administratives pour donner vie à son entreprise

4. Remplir les formalités administratives pour donner vie à son entreprise

La dernière étape pour réussir la création de votre société consiste à remplir les documents administratifs afférents. Adressez-vous dans un premier temps au Centre de Formalités des Entreprises ou CFE. Cette structure étatique est le guichet unique où sont centralisées toutes les démarches réglementaires relatives à la création et à la modification d’une entreprise.

Auprès de la CFE, remplissez et archivez votre dossier d’inscription avec une copie recto-verso de votre carte d’identité en cours de validité, une copie de votre livret de famille et un bon de commande dûment complété. Vous recevrez alors un récépissé de dépôt de création d’entreprise en abrégé RDDCE. L’enregistrement prend généralement un mois à compter de la date de dépôt.

Après cela, la CFE vous envoie un numéro de Siret en plus de l’extrait K. Découvrez ici l’importance de ce dernier document. En plus de toutes ces démarches, vous devez faire une déclaration d’insaisissabilité. Bien que cela soit facultatif, il est toujours important de protéger vos biens personnels en cas de faillite de l’entreprise.

Accros à l’actualité du web, suivez l’actualité du web soigneusement sélectionnée et traitée. Je suis passionné par les nouvelles technologies, le web, le digital et le référencement Google. Vous pouvez proposer des nouveautés en nous adressant une demande via le formulaire de contact. Nous publions toutes les nouvelles chaudes; cool que tu nous apportes. Heureux de discuter.

Les derniers articles de Boris Rabilaud (voir tous)

Les TPE (très petites entreprises) et les PME (petites et moyennes entreprises) représentent plus de 98 % des entreprises en France. Génératrices d’emplois, elles sont donc au cœur de l’économie française en tant qu’indicateurs de la bonne santé économique et de la stabilité sociale de notre pays.

Comment créer une entreprise en Côte d’Ivoire ?

Comment créer une entreprise en Côte d'Ivoire ?

Les 11 étapes à suivre pour constituer votre entreprise

  • La création d’une entreprise implique plusieurs acteurs. …
  • 2 Enregistrement des statuts et déclaration notariée de souscription et de paiement. …
  • 3- Dépôt des statuts au greffe du tribunal. …
  • 4-Inscription au registre des créances commerciales et mobilières.

Comment créer une SARL en Côte d’Ivoire ? Le capital social minimum pour constituer une SARL est de 1 million de francs CFA, divisible en parts égales et dont la valeur nominale ne peut être inférieure à cinq mille (5 000 francs CFA).

Quel est le bon moment pour créer son entreprise ?

Dans quel mois créer une entreprise ? En général, une création d’entreprise prévue en fin d’année doit être reportée au début de l’année suivante, soit après le 1er janvier.

Quelle est la date de début de l’activité ? La date la plus communément admise à retenir pour fixer le démarrage de votre entreprise est celle qui figure sur le document de création d’entreprise (imprimé P0 ou M0) que vous avez déposé auprès de votre Centre de Formalité des Entreprises (CFE).

Quand Faut-il déclarer son entreprise ?

Vous devez déclarer votre chiffre d’affaires ou vos recettes tous les mois (automatiquement) ou tous les 3 mois (sur demande). La possibilité de déclarer le chiffre d’affaires ou les recettes tous les 3 mois doit être prise dans le mois qui suit le démarrage de votre activité.

Quand Peut-on commencer son activité Auto-entrepreneur avant immatriculation ?

Vous pouvez créer votre entreprise avant d’avoir votre numéro SIRET, à condition d’avoir entamé le processus de création de votre entreprise.

Quel type d’entreprise créer ?

Pour créer une entreprise, il peut être préférable de s’adresser à une société à responsabilité limitée (SARL, appelée EURL si elle n’a qu’un seul associé) ou à des sociétés par actions simplifiées (SAS, appelée SASU dans le cas d’un seul associé.).

Quel est le statut le plus avantageux ? Pour la rédaction des statuts et le fonctionnement des sociétés, la SAS bénéficiera d’une plus grande liberté dans sa création et dans son mode de fonctionnement, par rapport à la SARL qui est beaucoup plus encadrée lors de sa création. Mais il y a encore beaucoup de points communs entre les deux.

Quand se déclarer à l’Urssaf ?

Déclaration et versement chaque trimestre civil le 30 avril (pour les cotisations et primes du 1er trimestre) ; 31 juillet (pour les cotisations et les primes du 2ème trimestre) ; 31 octobre (pour les cotisations et les primes du 3ème trimestre) ; 31 janvier (pour les cotisations et primes du 4ème trimestre de l’année précédente).

Pourquoi rejoindre l’URSS ? Parallèlement, l’URSSAF joue le rôle de Centre de Formalités Commerciales (CFE) pour les indépendants et les indépendants exerçant une activité libérale. Il aide également les entreprises à calculer le montant de leurs apports et à bien comprendre la réglementation à laquelle elles sont soumises.

Comment déclarer son début d’activité à l’Urssaf ?

La plus courante est la télédéclaration sur www.cfe.urssaf.fr ou www.lautoentrepreneur.fr pour les TPE. Les documents à fournir sont précisés à l’issue de la procédure de déclaration. Vous devrez les soumettre par voie électronique.

Qui est concerné par l’Urssaf ?

Tous les travailleurs indépendants, agricoles et non agricoles, qui exercent en même temps une activité salariée sont concernés.

À Lire  Grâce à un système innovant de traitement des déchets, Néolithe va créer plus de 300 emplois - Actualités Angers Villactu