Dentiste, généraliste ou contraception : ce que proposent les services de santé universitaires

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Alors que 33 % des étudiants refusent les soins pour des raisons financières, le gouvernement vient d’annoncer une enveloppe de 8,2 millions d’euros pour améliorer l’accès aux soignants et aux services de santé pour les universitaires qui deviennent étudiants en soins de santé (SES). Il n’y a pas de médecin à proximité lorsque vous arrivez dans la capitale à la rentrée, vous avez besoin de documents de contrôle des naissances ou même d’un examen dentaire, ou s’ils ne sont pas bien connus, ces services peuvent être une source de traitement lorsque vous en avez besoin . .

Le service de santé étudiant, c’est quoi ?

Le service de santé garantit « la protection de la santé des étudiants » et mène des « actions de prévention » autour de la santé sexuelle, de lutte contre les addictions, de prévention de l’alcoolisme excessif et des dangers du plaisir et de la santé mentale. Plus de la moitié de ces services sont également des établissements médicaux, dentaires et infirmiers.

Principale innovation de janvier 2023, la santé est inscrite dans la liste des actions de prévention : cuisiner quand on est étudiant peut être limité, tout cela en termes de « budget, de nécessité de préparer les aliments dans un espace parfois contraint et de besoins écologiques », selon le ministère. dis-nous.

Le gouvernement conservateur de droite du Nouveau-Brunswick supprime sans préavis le programme d'aide financière aux étudiants
A voir aussi :
Êtes-vous étudiant au Nouveau-Brunswick ou ailleurs au Canada? Contactez l’International Youth and…

À quoi il sert concrètement ?

Le médecin généraliste peut être votre médecin traitant si vous n’en avez pas, et la notification vous permettra d’être remboursé en conséquence. Au sein du service, vous aurez la possibilité de consulter un médecin pour la prévention, la consultation gynécologique et la prescription de méthodes contraceptives, l’examen bucco-dentaire, la prise en charge psychologique, l’aide au sevrage tabagique et aux substituts nicotiniques, la vaccination, les conseils diététiques, la fourniture d’attestations de capacité à concevoir. sport ou bonne santé, dépistage des maladies sexuellement transmissibles, etc.

À Lire  Prime bac : les meilleures offres bancaires en 2022

Au SSE de l’Université de Paris, par exemple, on peut aussi trouver des conseils « sur la sexualité et la prévention des grossesses non désirées, l’aide pour obtenir un avortement et l’opération d’avortement ».

A Paris Est Créteil, le service dispose également d’un orthophoniste et d’un dentiste, ainsi que d’une infirmière et d’un psy. N’hésitez pas à vous rapprocher de celui de votre université pour voir ce qui peut vous être proposé !

À qui il s’adresse ?

C’est destiné aux étudiants, et c’est nouveau, y compris si vous n’êtes pas à l’université. Retrouvez leurs noms ci-dessous :

Combien ça coûte ?

Certaines consultations sont gratuites ou ne nécessitent pas d’avance, comme une consultation avec un psychologue à l’Université de Paris par exemple, qui propose également des groupes de parole. Le tarif standard pour consulter un médecin ou un médecin généraliste : 25 euros – il suffit de présenter une carte d’étudiant, une carte ou attestation spéciale en cours de validité et une attestation de mutuelle si vous êtes assuré.