Des patients triés sur le volet à la porte des urgences de l’hôpital…

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

À compter de ce mercredi 18 mai, le service des urgences de l’hôpital Pellegrin sera fermé à partir de 17h. Il faudra obligatoirement contacter le 15 avant de se rendre aux urgences et être orienté par un médecin régulateur. Seuls les cas graves seront admis aux urgences. Un service réduit encore lié au manque de personnel au CHU de Bordeaux, comme ailleurs dans la région.

Manque de personnel chez les infirmiers, dégradation des conditions de travail… Entre 17h et 8h, à partir du mercredi 18 mai, il ne sera plus possible d’accéder aux urgences adultes de l’hôpital Pellegrin du CHU de Bordeaux. L’Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine (ARS) annonce, dans un communiqué, la mise en place d’une « régulation ». Les patients qui souhaitent se rendre aux urgences adultes doivent appeler le SAMU Centre 15 avant le transfert et être dirigés par un médecin régulateur.

Selon l’ARS, ce dispositif permettrait « une réponse adaptée : avis médical, prescription médicamenteuse ou biologique, rendez-vous différé, réorientation vers un service d’urgence d’un établissement de proximité ». A Bordeaux et en France métropolitaine, les urgences de l’hôpital Saint-André et des cliniques privées restent ouvertes. L’ARS annonce l’ouverture d’un nouveau service d’urgences à la clinique privée New Bordeaux Tondu à Floirac, sur la rive droite. Ce Service d’Accueil d’Urgence (SAU) sera effectif à partir du 19 mai 2022.

Tri à l’entrée

Ce mardi 17 mai au matin, il y avait une réunion entre les syndicats et la direction du site. Le protocole, non pas de « fermeture » mais de « régulation » des crises adultes a été expliqué.

« A partir de 17 heures, il y aura une cellule téléphonique à partir de 15 heures au niveau régional pour permettre un premier filtrage et rediriger les demandes, indique Pascal Gaubert, secrétaire général FO au CHU. Parallèlement, une cellule physique sera créée au les entrées de secours à Pellegrin. Il y aura deux agents de sécurité civile, volontaires. Un agent de sécurité privé sera également là pour les accompagner en cas de tension… »

À Lire  Bien vieillir : 5 "conseils santé" à oublier après 50 ans

À partir de minuit, les portes des urgences seront fermées. Pour ceux qui se présenteront, un « téléphone connecté au SAMU Centre 15 » sera accessible devant les urgences. Là encore, seuls les cas les plus importants pourront revenir.

Aucun calendrier de la durée de ce « mode dégradé » n’a été communiqué par la direction. Selon Pascal Gaubert, il manque un tiers du personnel, médical et paramédical, pour que le service des urgences à part entière de Pellegrin fonctionne correctement. La réorientation vers d’autres services d’urgence comme ceux de Saint-André, ou d’autres hôpitaux et cliniques du département, ne résoudra pas « le problème de fond, tant qu’il n’y aura pas de nouveaux recrutements », selon le responsable syndical.

D’autres établissements concernés

Dans le département, deux autres hôpitaux ont également mis en place un système de « régulation » qui limite les créneaux horaires d’accueil des patients. Il s’agit de l’Hôpital mixte Robert Picqué et de l’Hôpital Sainte-Foy-La-Grande. Dans ce dernier, le service des urgences a dû être fermé pendant trois nuits.

Au niveau régional, les hôpitaux de Jonzac (Charente-Maritime), Sarlat-la-Caneda (Dordogne), Orthez et Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantique), Montmorillon (Vienne) et Marmande (Landes) observent une situation similaire , redirigeant les patients vers le 15 « afin qu’ils puissent être pris en charge par la médecine de ville sauf urgences avérées ».

Souscrivez ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer son écriture

"Cuisiner sur le gril, bon ou mauvais pour la santé ?" : Bonjour Dr Milhau du 18/08/2022.
Lire aussi :
Les conseils de notre docteur Brigitte Milhau sur les sujets de santé…