Devenir propriétaire, le meilleur moyen de se protéger de l’inflation

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

+5,6% sur un an. C’est un fait, l’inflation est le nouveau sujet de conversation à la machine à café. Entre baisse du pouvoir d’achat, hausse des prix des biens de consommation courante et craintes face à l’avenir, beaucoup sont tristes. Le temps des projets immobiliers est révolu, et tout le monde se dit « on verra ça plus tard quand ça se calmera ». Passe-temps inutile dont on pourrait se passer, l’achat d’un bien immobilier est reporté à un futur lointain.

Mauvais bail. L’achat de votre résidence principale n’est rien de moins que le meilleur moyen de protéger votre épargne. La pierre est aux primo-accédants ce que l’or est aux marchés boursiers : une valeur refuge.

L’inflation pèse aussi sur l’épargne

Revenons quelques secondes sur le principe de l’inflation, car j’en vois qui n’ont pas bien revu leurs cours d’économie. Si l’inflation reste autour de 5 %, cela signifie que ce qui coûtait 100 vaut maintenant 105. Mais cela n’affecte pas seulement les dépenses, les économies sont également affectées. Si elle est laissée sur un compte courant non payant, l’épargne se déprécie autant que l’inflation.

Sur le même sujet :
08h30 , 31 octobre 2022Pour Carly Newman, chaque jour semble être une…

En achetant un appartement, vous bloquez l’inflation de vos dépenses

Et bien que tout tombe, la pierre ne bouge pas. Solide sur ses fondations. Il n’a en même temps aucune raison de s’inquiéter, car sa valeur suit l’inflation, sur laquelle l’évolution des loyers est indexée. Et elle est prête à s’offrir à vous… même si vous n’avez pas l’argent pour la payer. C’est le double avantage d’acheter un appartement en période de crise d’inflation : vous payez maintenant quelque chose qui prendra de la valeur avec de l’argent que vous n’avez pas.

À Lire  Noël 2021 : nos idées cadeaux à moins de 15€ pour faire plaisir à tous

Et oui, le montant emprunté à la banque ne changera jamais. Si vous empruntez 500 000 $, vous devrez toujours 500 000 $ à la banque, plus les intérêts, bien sûr, mais sans inflation. Et pendant cette période, l’appartement que vous avez acheté prend de la valeur au rythme de l’inflation.

Seul bémol : le taux d’intérêt

Et si vous êtes chanceux, dur ou promu par vos élus, votre salaire pourrait augmenter autant que l’inflation. Résultat : avec un salaire qui augmente mécaniquement et des mensualités qui restent stables, vous êtes le grand gagnant de l’opération.

Le seul bémol à ce tableau est que l’inflation a un effet sur les taux d’intérêt, qui ont recommencé à augmenter. Selon la Banque de France, les taux des crédits immobiliers s’établissaient en moyenne à 1,72 % à fin septembre (hors assurance emprunteur). Un niveau jamais atteint depuis août 2016.

Mais si vous achetez votre résidence principale maintenant et que les taux continuent d’augmenter en raison de l’inflation, vous serez gagnant.

À NOTER

Ce forum a été écrit par un contributeur extérieur à la rédaction. Les Echos START ne le rémunèrent pas, et il n’a pas non plus payé pour publier ce texte. Le choix de publier s’est donc fait sur des critères éditoriaux uniquement.