Dispositions post-Brexit pour étudier au Royaume-Uni

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Par Pauline Bluteau, mis à jour le 5 janvier 2023

Depuis la sortie du Royaume-Uni de l’UE et du programme Erasmus+ le 1er janvier 2021, de nouvelles procédures sont appliquées aux étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études outre-Manche. Parmi les changements les plus importants : l’augmentation des frais de scolarité.

Deux ans après l’annonce officielle, le Brexit fait bel et bien partie de l’histoire ancienne. De nouvelles règles s’appliquent depuis le 1er janvier 2021, d’autres ont été précisées quelques mois plus tard. Désormais, il n’y a plus de changements majeurs à venir, mais quelques modalités à connaître si vous envisagez une mobilité d’études au Royaume-Uni.

Le passeport obligatoire contrairement au visa d’études

Depuis le 1er octobre 2021, la carte d’identité ne suffit plus pour se rendre sur le territoire britannique. Le Royaume-Uni (Angleterre, Pays de Galles, Irlande du Nord et Écosse) est désormais considéré comme un pays tiers de l’UE. Tous les voyageurs souhaitant s’y rendre doivent être munis d’un passeport en cours de validité. Et ce quelle que soit la raison de leur séjour outre-manche.

En revanche, un visa étudiant n’est pas obligatoire si vous allez voyager moins de six mois sur le territoire britannique. Seuls les étudiants qui ont l’intention de rester plus longtemps au Royaume-Uni doivent demander un visa étudiant.

Sur le même sujet :
Les titulaires du permis B et A1 attendent, testent la nouvelle Zontes…

Des frais de scolarité payants mais des bourses d’études possibles

À partir du 1er janvier 2021, le Royaume-Uni ne participera également plus au programme Erasmus+. Cette décision affecte directement les frais de scolarité. En effet, ils sont désormais majorés pour les étudiants internationaux, européens ou non. Chaque établissement fixe ses propres conditions tarifaires. Ainsi, selon le British Council (institution gouvernementale du Royaume-Uni), les frais d’inscription se situent autour de 13 000 (soit environ 15 590 euros) à 16 000 livres sterling (soit 19 188 euros) par an.

Cependant, de nombreuses écoles et universités britanniques offrent des bourses aux étudiants européens. Certaines fondations et institutions aussi. Il existe parfois des partenariats entre entreprises françaises et britanniques pour limiter les frais de scolarité. Les conditions sont assez strictes, vous devez donc vous renseigner auprès du service des relations internationales. N’hésitez pas à contacter l’établissement britannique de votre choix pour connaître les éventuelles aides financières auxquelles vous pouvez prétendre.

Ce qui ne change pas pour les étudiants malgré le Brexit

L’augmentation des frais de scolarité pour les étudiants internationaux est probablement le plus grand changement causé par la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Pour les étudiants, pas d’autres bouleversements majeurs en perspective. Si vous terminez vos études dans une université britannique, votre diplôme restera reconnu en France et dans toute l’Europe. En effet, les crédits ECTS (crédits qui permettent de valider vos semestres et années d’études) sont toujours valables, quel que soit le Brexit.

En matière de stages ou de mobilité en alternance, les règles ne changent pas non plus. A vous de trouver l’entreprise qui accepte de vous accueillir. De plus, dans le cas de régimes d’emploi ou d’assurance, les mesures en vigueur au Royaume-Uni s’appliquent. Attention, pensez à demander un visa de travail temporaire.

Enfin, la carte européenne d’assurance maladie fonctionne toujours au Royaume-Uni. Il vous permet de bénéficier du système de santé sans aucune autre démarche. Il est valable deux ans et s’adresse aux étudiants, aux travailleurs et aux touristes.

Comment faire pour étudier au Royaume-Uni ?

Seuls les citoyens de l’Espace économique européen (EEE) et de la Suisse sont exemptés de visa pour étudier au Royaume-Uni. De nombreux jeunes européens choisissent de démissionner dans le cadre du programme Erasmus. Les ressortissants d’autres pays du monde doivent généralement obtenir un visa étudiant de niveau 4.

Quelles sont les conditions pour étudier en Angleterre ? Tous les étudiants étrangers souhaitant étudier au Royaume-Uni doivent obtenir un visa d’études britannique, appelé visa Tier 4. Veuillez noter que ce type de visa n’est disponible que pour les étudiants à temps plein poursuivant un diplôme universitaire en Angleterre.

À Lire  Suzuki développe son scooter électrique

Quel niveau d’anglais étudier en Angleterre ? En général, pour un visa d’études, vous avez besoin d’une certification de niveau B2 ou supérieur au cas où vous souhaiteriez poursuivre des études supérieures (universitaires ou autres).

Comment étudier au Royaume-Uni gratuitement ?

La bourse internationale Warwick Chancellor est une bourse de doctorat au Royaume-Uni. Il vise à offrir environ 25 bourses internationales par an. Cette bourse permet également aux étudiants d’étudier gratuitement au Royaume-Uni en couvrant les frais de scolarité, les frais de subsistance et les frais de transport.

Comment financer les études en Angleterre ? Pour faciliter le financement des études des étudiants, le gouvernement britannique a créé des prêts étudiants qui visent à couvrir tous les frais d’inscription à votre diplôme, que vous remboursez à la fin du diplôme, et un emploi. conduire…

Quel budget pour un étudiant à Londres ? 790-£1034 soit entre 900 et 1200 euros par mois Selon l’université, il faut donner un peu plus de 1500 livres par mois pour vivre à Londres, soit environ 1700 euros.

Est-ce que j’ai besoin d’un visa pour étudier en Angleterre ?

Les étudiants voyageant au Royaume-Uni pour un doctorat dans une université britannique ou dans le cadre d’un programme d’échange, y compris Erasmus, ont besoin d’un visa. Les séjours d’études de moins de six mois sont exemptés de cette obligation.

Qui a besoin d’un visa pour l’Angleterre ? Depuis le 1er janvier 2021 et l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l’immigration, seules les visites (familiales, touristiques ou, dans des cas précis et limités, pour des raisons d’études ou professionnelles) d’une durée maximale de 6 mois ne sont pas soumises à l’obligation de visa.

Comment entrer dans une université en Angleterre ? Pour s’inscrire dans une université en Angleterre, les démarches administratives doivent être effectuées sur le site du Universities and Colleges Admissions Service (UCAS). C’est en quelque sorte l’équivalent de Parcoursup.

Comment faire ses études en Angleterre après le bac ?

Dans le système universitaire anglais, les bacheliers français sont associés au niveau « undergraduate ». Pour s’inscrire dans une université en Angleterre, les démarches administratives doivent être effectuées sur le site du Universities and Colleges Admissions Service (UCAS).

Comment étudier à Londres ? Étudiez à Londres avec une expérience d’étude! Mais comment se passent les inscriptions ? Vous pouvez envoyer un dossier directement aux universités concernées, mais le plus simple est de passer par le site UCAS, qui gère toutes les inscriptions au Royaume-Uni du niveau bac au bac 4.

Comment étudier gratuitement en Angleterre ? La bourse internationale Warwick Chancellor est une bourse de doctorat au Royaume-Uni. Il vise à offrir environ 25 bourses internationales par an. Cette bourse permet également aux étudiants d’étudier gratuitement au Royaume-Uni en couvrant les frais de scolarité, les frais de subsistance et les frais de transport.

Comment se rendre en Angleterre depuis la France ?

La traversée la plus rapide vers l’Angleterre depuis la France en ferry se fait par le tunnel sous la Manche. Au départ de Calais, la compagnie Eurotunnel vous propose en 35 minutes de rejoindre le port de Folkestone. Les départs sont très fréquents, jusqu’à 4 par heure.

Combien coûte un visa pour l’Angleterre ? Frais de visa et de biométrie pour un visa visiteur standard : 155 € (court séjour 6 mois), 465 € (long séjour 2 ans), 810 € (long séjour 5 ans).

Quels sont les documents nécessaires pour voyager en Angleterre ? Pour voyager au Royaume-Uni (Angleterre, Pays de Galles, Ecosse, Irlande du Nord) vous devez présenter un passeport en cours de validité à la frontière.

Où peut-on prendre le ferry en France pour se rendre en Angleterre ? Roscoff. De Roscoff, vous pouvez embarquer pour Plymouth, qui est située dans le sud-ouest de l’Angleterre. C’est toujours la compagnie Brittany Ferries qui s’occupe de ces trajets qui durent environ 6 heures. Des départs ont également lieu une à deux fois par jour.

Comment faire pour aller en Angleterre depuis la France ?

Depuis le 1er octobre 2021, les Français non résidents au Royaume-Uni au 31 décembre 2020, entrant sur le territoire britannique doivent être munis d’un passeport. Une carte d’identité ne suffira plus.

Qui peut voyager en Angleterre sans visa ? Si vous êtes français, suisse, belge ou de l’UE pour un voyage touristique ou d’affaires non rémunéré de moins de 6 mois : – Vous n’avez pas besoin de visa. – Il est toujours obligatoire de voyager avec un passeport dont la validité couvre la durée du séjour. En raison du Brexit, la carte d’identité n’est plus acceptée.