En Anjou, un logement bas carbone a vu le jour grâce aux nouveaux modes de construction

0
12
En Anjou, un logement bas carbone a vu le jour grâce aux nouveaux modes de construction

« Qu’est-ce qu’on a changé ? On s’est permis d’aller manger dans la gamelle du voisin ! », résume Grégory Lussagnet, chef de projet innovation de l’entreprise de construction angevine ERB, à l’origine du collectif Empreinte, associant les expertises d’une vingtaine d’acteurs dans le BTP pour faire émerger de nouvelles méthodes de construction et faire sortir de terre une maison à faible impact environnemental. Lancée il y a un an à Beaucouzé, l’opération livre ses premiers résultats.

« C’est peut-être ce qui a été le plus difficile sur le chantier, mais c’est sans doute cette innovation organisationnelle qui nous a permis d’atteindre la norme E2C2 et de réduire de 32 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) », précise-t-il. Ainsi, plutôt que de forer un mille trous dans le béton pour installer l’ossature du bardage, nous avons imaginé un système de fixation dans la mousse de polyuréthane. « C’est moins pénible pour le menuisier, accessoirement moins bruyant pour les voisins, mais ça change la façon de faire du maçon. .. et pour le menuisier qui peut donc intégrer les fils électriques… C’est un travail collaboratif qui apporte de nouvelles méthodes de travail et un gain de temps. Les promoteurs qui, face aux obstacles culturels de la profession, regardaient de loin l’expérimentation sont venus visiter le site », observe Grégory Lussanet. Et pour cause, avec l’entrée en vigueur de la norme RE2020 au 1er janvier (la réglementation environnementale qui transforme les techniques de construction, ndlr), de nouvelles exigences environnementales s’imposent aux constructeurs.

Table des matières

La bascule vers de nouveaux métiers

La bascule vers de nouveaux métiers

Sur le chantier de la maison Empreinte, à Beaucouzé, nous avons également expérimenté le mélange des principes de construction sur site et hors site. «Souvent des techniques opposées dans une bataille qui n’a pas à l’être. Sans ce mix, on passe à côté de gains de temps importants », souligne le chef de projet innovation d’ERB. Comme, par exemple, sept caissons structuraux préfabriqués pré-assemblés en usine pour être directement installés en deux jours.

A l’inverse, pour les murs, conçus à partir d’une mousse de polyuréthane au coefficient de dilatation de 40, une fabrication sur site s’est imposée. « On est dans le swing de nouveaux métiers », reconnaît Thomas Grenouilleau, président d’ERB qui réfléchit déjà à faire évoluer son parc matériel – un investissement de 7 millions par an – pour remplacer les grues par des robots. « Ici, nous avons montré qu’il était possible de construire une maison à deux étages sans grue. Un robot imprime les murs d’une maison de 130 m² en dix jours. C’est plus rapide et moins cher. Le plus difficile est de convaincre les professionnels que nous n’allons pas supprimer leur activité. Donner de la visibilité est aussi un des enjeux de ce projet », avoue le professionnel du bâtiment qui envisage un plan de développement… et de formation sur cinq ans. Au-delà des méthodes de travail, c’est sur le recyclage des matériaux que le projet s’est illustré. être innovant en intégrant l’économie circulaire à chaque étape de la construction.

Construction d'une maison neuve : pourquoi installer un hot pipe ?
Voir l’article :
Effectuer une étude préalable L’étude de faisabilité est la première étape de…

Matériaux biosourcés et recyclage à tous les étages

Matériaux biosourcés et recyclage à tous les étages

Dans la phase préparatoire du chantier, la société Terra Inova a proposé de retraiter les 300 tonnes de terre excavée, élément qui constitue généralement 70 % des déchets de construction, à des fins agricoles ou agronomiques dans un rayon de cinq kilomètres. Pour les fondations, la jeune start-up Neolithe a permis la fossilisation des déchets de construction pour produire des gravats et du béton, évitant ainsi de réduire l’extraction de granulats en carrière. A Beaucouzé, Neolithe a récupéré deux tonnes de déchets qu’elle a transformés en granulats utilisés pour la construction. A titre indicatif, ERB indique qu’elle génère, chaque année, 1 100 tonnes de déchets ultimes, jusqu’alors enfouis ou incinérés. Ce potentiel est estimé à 28 millions de tonnes en France. Au rez-de-chaussée, le sol est constitué d’argile, sélectionnée pour ses qualités de régulateur naturel de température et d’hygrométrie, fournie par la société vendéenne Argilus. Dans les chambres, la salle de bain… elle est recouverte de liège biosourcé…, réputé pour son confort acoustique et thermique.

De son côté, la société Batiprint3D a mis au point une mousse de polyuréthane, incorporant 13 000 bouteilles en plastique recyclées. Isolant thermique et acoustique, il réduirait de 25% la consommation énergétique de la maison. Grâce aux robots, cette technologie de rupture a permis d’ériger les murs en une centaine d’heures et, pour l’agence d’architecture Johanne San, d’imaginer toutes les formes possibles pour la maison. Les peintures utilisées sont recyclées et récupérées pour émettre très peu de Composés Organiques Volatils (COV) et préserver la qualité de l’air. Le toit monopente permet de récupérer toute l’eau de pluie utilisée par la maison et le jardin, conçu selon des techniques de permaculture pour préserver également la biodiversité, et être le plus autonome possible.

La maison idéale ? Le président d’ERB estime que tous les segments de la construction ont été divisés par deux, permettant d’atteindre les standards de la maison passive, à coût équivalent, avec des technologies validées par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment). « Nous avons chassé le carbone au maximum pour atteindre la norme E2C2. Pour aller plus loin, il aurait fallu installer des panneaux photovoltaïques, mais la technologie, souvent produite en Chine, n’est pas assez mature. Cela aurait augmenté le niveau de CO2. Ce sera la prochaine étape, avec des bâtiments mutualisés, des producteurs d’énergie… », projette Grégory Lussanet.

Et maintenant, convaincre les promoteurs

Et maintenant, convaincre les promoteurs

Pour Yves Colliot, le maire de Beaucouzé (5 546 habitants) qui attire chaque jour presque autant de travailleurs dans ses trois ZAC (ZAC Les Hauts du Couzé, le Cœur de Ville et les Nouveaux Echats 1, 2, 3) labellisées en éco -quartier, « le dernier rapport du GIEC nous laisse peu de marge de manœuvre. S’engager sur les questions climatiques est presque devenu une obligation », souligne l’élu dont le quartier des Nouveaux Echats, est retenu au niveau national avec sept autres projets comme territoire test pour le développement d’une méthode d’évaluation de l’énergie et de l’énergie. Carbone. Dans ce contexte, le projet Empreinte était le bienvenu. « Et nous donne des idées pour développer la mobilité douce dans et entre les quartiers en développant le vélo, l’autopartage, le covoiturage… », dit-il, pensant faire de la maison Empreinte une Maison de la transition écologique ou le siège d’une association à vocation sociale. . Car le projet est loin d’être passé inaperçu auprès de la population.

« Nous sommes surpris de la participation. Il y a une vraie appétence pour ces questions qui ne sont plus un sujet bobo-isé », observe Michel Ballarini, directeur général de la société d’aménagement angevine Alter-Anjou Loire Territoire, qui pilote l’aménagement des dix-sept hectares du Domaine des Echats. 3 zone d’activité où devraient voir le jour à terme 380 logements. « Il nous faut maintenant modéliser et compiler ce que nous avons pu apprendre sur le projet Footprint pour que les promoteurs s’emparent de ces technologies », reconnaît-il. exigences environnementales pour la construction des logements du futur. A travers trois niveaux : jeune pousse (RE2020), Grand Chêne et Chêne Majeur, équivalent aux critères de la maison passive. Ces deux dernières catégories peuvent prétendre chacune à un coup de pouce financier de 3000 et 5000 euros. d’abord, après on oblige… », sourit le patron d’Alter. Pour le collectif Empreinte, l’avenir se dessinera à travers deux appels à projets. L’un sur les constructions en terre crue en impression 3D, l’autre sur… l’économie de matériaux. « On aurait pu diviser par trois la quantité de béton, si les normes ne nous avaient pas bridés », remarque Thomas Grenouilleau.

Suivez la tribune

Pourquoi maison modulaire ?

Pourquoi maison modulaire ?

Partagez des informations économiques, recevez nos newsletters

La construction modulaire permet de grandes économies tant sur le plan économique qu’écologique. En général, cette technologie utilise des matériaux de construction issus de l’industrie sèche. Il est donc superflu de laisser sécher la construction une fois construite.

Quelle est la durée de vie d’une maison préfabriquée ?

Qu’est-ce qu’une maison modulaire ? Définition d’une maison modulaire Qui se perçoit à partir d’éléments pouvant être assemblés de diverses manières. Synonymes : décomposable, différentiable, dissociable… Allons plus loin en ajoutant : modulaire, évolutif, innovant. La construction modulaire commence à prendre une place importante dans l’immobilier.

Comment estimer une maison Phénix ?

Une valeur durable La durée de vie d’une maison préfabriquée est estimée à 100 ans et n’a rien à envier à une maison au mode de construction conventionnel. Les maisons préfabriquées modernes sont soumises à plusieurs reprises à des contrôles de qualité lors de la fabrication et de l’assemblage.

Pourquoi choisir une maison préfabriquée ?

Pour ce qui est du prix d’une maison Phénix, il faut compter, selon la région et la configuration de la maison, entre 800€ et 1200€ le m².

Pourquoi choisir une maison préfabriquée ?

La maison préfabriquée, grâce à ses éléments assemblés en usine, réduit les risques de mauvaise coordination entre les intervenants des différents corps de métier sur les chantiers qui peuvent aussi conduire à des malfaçons.

Pourquoi préfabriqué ?

La maison préfabriquée, grâce à ses éléments assemblés en usine, réduit les risques de mauvaise coordination entre les intervenants des différents corps de métier sur les chantiers qui peuvent aussi conduire à des malfaçons.

Comment reconnaître une maison préfabriquée ?

La construction préfabriquée permet d’allier le savoir-faire de l’homme et la précision de la machine. C’est un bon compromis et ça marche.

Comment construire une maison modulaire ?

La maison préfabriquée se caractérise avant tout par sa construction, réputée simple. En effet, les différents éléments qui le constituent sont fabriqués en usine puis assemblés sur place. Cela offre la possibilité d’utiliser une large gamme de matériaux.

Quel est le prix d’une maison modulaire ?

Comme pour une construction classique, il est nécessaire d’obtenir un permis de construire avant de se lancer dans les travaux. En plus de ce permis de construire, vous devrez également obtenir l’autorisation d’installer un bâtiment préfabriqué sur le terrain, et l’autorisation de la mairie d’utiliser une grue.

Comment construire une maison vite ?

La maison modulaire est de 20 à 30 % moins chère qu’une maison de construction traditionnelle. Les prix constatés oscillent dans une large fourchette de 320€ à plus de 2 500€ le m².

Comment sont construites les maisons Phenix ?

Comment sont construites les maisons Phenix ?

La formule la plus rapide est la maison ossature bois ou la maison en kit. Moins cher, il bénéficie de la garantie décennale, preuve de parfait achèvement appréciée des banques et des assureurs. Pour ce type de projet, il faut environ 3 mois de moins que pour une construction traditionnelle.

Toutes les maisons Phénix ont une ossature métallique. Phénix utilise des dalles de béton incrustées de fibre de bois. Chaque logement dispose d’un équipement complet et d’un système de chauffage électrique. Tous les éléments utilisés dans la construction sont d’origine industrielle.

Quelle est la durée de vie d’une maison Phénix ?

Quel est le prix d’une maison Phoenix ? Maison modèle Maisons PHENIX à partir de 130 900 € *Prix de 130 900 €* TTC pour la construction d’une maison de plain-pied de la marque Maisons Phénix, gamme Renouveau, d’une surface habitable de 104 m² dont 4 chambres. Tarifs en vigueur au 5 juillet 2021.

Quelle est la durée de vie d’une maison préfabriquée ?

Bref, les constructions des maisons phoenix ont une durée de vie de 20 ans donc faites comme bon vous semble mais il faut toujours penser à la revente.

Pourquoi ne pas acheter une maison Phénix ?

Une valeur durable La durée de vie d’une maison préfabriquée est estimée à 100 ans et n’a rien à envier à une maison au mode de construction conventionnel. Les maisons préfabriquées modernes sont soumises à plusieurs reprises à des contrôles de qualité lors de la fabrication et de l’assemblage.

Pourquoi ne pas acheter une maison Phénix ?

L’inconvénient est que c’est un « concept ». Peut être difficile à saisir. Leur ossature et charpente métallique est présentée comme un avantage. Sauf dans un cas, heureusement très marginal, l’incendie.

Comment estimer une maison Phénix ?

L’inconvénient est que c’est un « concept ». Peut être difficile à saisir. Leur ossature et charpente métallique est présentée comme un avantage. Sauf dans un cas, heureusement très marginal, l’incendie.

Quels sont les inconvénients d’une maison Phénix ?

Pour ce qui est du prix d’une maison Phénix, il faut compter, selon la région et la configuration de la maison, entre 800€ et 1200€ le m².

Comment vieillissent les maisons Phénix ?

Mais les maisons préfabriquées Phénix ont aussi leur lot d’inconvénients : Revente difficile. Contrairement aux maisons design, les maisons préfabriquées perdent de la valeur avec le temps.

Quels sont les inconvénients d’une maison Phénix ?

– la structure même de la maison génère souvent de légères variations dimensionnelles de la charpente, ce qui fait « bouger » les tôles et provoque des fissures dans la façade au niveau des joints ; – les équipements (cuisine, salle de bain, chauffage) ont vieilli et mériteraient d’être renouvelés.

Quel est le prix d’une maison ?

Mais les maisons préfabriquées Phénix ont aussi leur lot d’inconvénients : Revente difficile. Contrairement aux maisons design, les maisons préfabriquées perdent de la valeur avec le temps.Style maisonPrix ​​d’une maison neuve au m²
Prix ​​maison neuve 100 m²maison traditionnelle1 400 à 2 100 € / m²
140 000 € à 210 000 €Maison contemporaine2 000 à 2 500 € / m²

200 000 € à 250 000 €

Quel est le prix d’une maison normale ?

Quel type de maison est le moins cher ? Les maisons aux formes « standard » sont moins chères car les surfaces sont plus petites, cela demandera moins de matériaux et de main d’oeuvre, donc la durée du chantier sera réduite et cela vous coûtera donc moins cher.

Quel est le prix d’une maison Plain-pied ?

En France, une maison coûte en moyenne 212 000 euros pour 112 m² VIDEO – Le pays compte 19,7 millions de maisons avec en moyenne 4,9 pièces pour un prix de 1 894 euros le mètre carré. Découvrez le portrait composite des maisons françaises.

Quel budget pour une maison de 120m2 ?

A titre indicatif, une maison traditionnelle de plain pied a un coût de construction au m² compris entre 1100€ et 1700€ contre 1700€ à 3000€ pour une maison contemporaine de plain pied.

Quelle maison pour 200 000 euros ?

Quel budget pour une maison de 120 m2 ? Comptez de 120 000 € à 180 000 € pour une maison traditionnelle (1), et de 156 000 € à 360 000 € pour une maison contemporaine (2).

Quel budget pour une maison de 120m2 ?

Le prix d’une maison neuve contemporaine (pour une surface de 80 m²) en entrée de gamme est de 144 000 euros, soit près de 50 000 euros de plus que pour la maison de type traditionnel. Pour une maison neuve contemporaine mais haut de gamme, comptez 200 000 euros.

Quelle maison pour 250 000 euros ?

Quel budget pour une maison de 120 m2 ? Comptez de 120 000 € à 180 000 € pour une maison traditionnelle (1), et de 156 000 € à 360 000 € pour une maison contemporaine (2).

Quel forme de maison coûte le moins cher ?

Avec un budget de 250.000€, vous pouvez vous permettre une maison ancienne signée à 230.000€ ou une construction neuve à 245.000€. Dans le cas de l’ancien, les frais de notaire seront en effet plus élevés (environ 17 800€) et il faudra peut-être procéder à un minimum de rafraîchissement.

C’est mathématique : une maison compacte qui se rapproche de la forme carrée ou rectangulaire aura moins de murs et sera donc moins chère à construire qu’une maison de forme plus clairsemée.

  • Comment construire une maison avec un petit budget ? 5 conseils pour construire une maison avec un budget serré.
  • 1 – Prenez le temps de choisir des professionnels. …
  • 2 – Choisissez une configuration simple. …
  • 3 – Préférez un carport plutôt qu’un garage. …
  • 4 – Construisez une maison à deux étages. …

Quel est le matériaux de construction le moins cher ?

5 – Concevoir une maison bioclimatique.

Quel est le type de construction le moins cher ?

Quel est le matériau le moins cher pour construire une maison ? Le béton. Aussi appelé moellon, parpaing ou parpaing, le parpaing est un matériau de construction indispensable. Il est apprécié pour son prix raisonnable (40€ le mètre carré, pose comprise) et sa simplicité de pose.

Quel est la construction la plus economique ?

Les maisons à deux étages sont généralement moins chères que les maisons à un étage. En effet, les maisons de plain-pied nécessitent une plus grande parcelle de terrain pour leur construction et des travaux plus importants, notamment pour les travaux de terrassement. Un terrain plus petit peut être plus facilement aménagé avec une maison à deux étages.

Quel est la construction la plus economique ?

Grâce à la construction sèche, les chantiers de construction de maisons en bois sont plus rapides et plus économiques que ceux des maisons traditionnelles.

Qu’est-ce qui coûte le plus cher dans une maison ?

Grâce à la construction sèche, les chantiers de construction de maisons en bois sont plus rapides et plus économiques que ceux des maisons traditionnelles.

Quel type de construction revient le moins cher ?

1 – Le gros œuvre La majorité du coût de la construction est destinée au gros œuvre : la construction de la façade, les matériaux utilisés pour la construction hors sol, la toiture, les menuiseries extérieures et les fondations représentent environ 60 % du prix d’une maison neuve.

Quel est le meilleur constructeur de maison ?

Les maisons préfabriquées sont moins chères que les maisons conventionnelles. Les maisons préfabriquées sont ainsi appelées car 60% de leurs éléments sont fabriqués et assemblés en usine, de manière industrielle et standardisée pour une construction optimisée.

Lors du choix de votre constructeur, vous devez déjà vous assurer du sérieux juridique de l’entreprise. S’il est bien inscrit au registre du commerce par exemple et pour combien de temps. Un fabricant implanté depuis plusieurs années offrira toujours plus de garanties sur le papier qu’une entreprise qui vient de se créer.

Comment savoir si un constructeur de maison est sérieux ?

Quelles sont les maisons les plus solides ? Une maison en parpaings Le parpaing est le matériau le plus utilisé en France. Il présente de nombreux avantages, à commencer par son excellent rapport qualité/prix. Le parpaing est en effet un matériau bon marché résistant à la fois au feu et au gel.

Quel est le meilleur constructeur de maisons ?

Pour être totalement sûr de choisir la bonne personne, il est conseillé de contacter le tribunal de commerce dont dépend le constructeur. L’organisme pourra alors vous fournir des informations sur la bonne santé, voire la mauvaise santé, du professionnel pour votre travail.

Comment se renseigner sur un constructeur de maison ?

Maisons France Confort, leader de la construction de maisons unifamiliales en France.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here